Centrale hydro-électrique dite centrale de l'Argentière, actuellement établissement administratif d'entreprise

Désignation

Dénomination de l'édifice

Centrale hydroélectrique

Appelation d'usage

Centrale de l'Argentière

Destination actuelle de l'édifice

Établissement administratif d'entreprise

Titre courant

Centrale hydro-électrique dite centrale de l'Argentière, actuellement établissement administratif d'entreprise

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Hautes-Alpes (05) ; L'Argentière-la-Bessée

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

L'Argentière-la-Bessée

Canton

L'Argentière-la-Bessée

Références cadastrales

1949 F 1440

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Durance (la)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1910

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Planche Gilbert (ingénieur)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La centrale de l'Argentière est édifiée par Gilbert Planche en 1910 pour le compte de la Société électro-métallurgique de Froges. Au coeur de l'usine, 24 turbines Girard produisent 32 MW ; c'est l'une des centrales les plus puissantes de l'époque. A partir de 1926, le parc de turbines est progressivement remplacé par 36 turbines Pelton. En 1946, l'installation est nationalisée au profit d'E.D.F. La centrale est abandonnée en 1973 ; une nouvelle centrale est construite sur la rive gauche de la Durance, qui, avec 2 turbines Francis, produit actuellement 36 MW.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

La façade de l'usine présente deux larges portes surmontées de deux grandes fenêtres. Le hall des machines était constitué à l'origine de plus de 25 travées pecée par des fenêtres. Aujourd'hui, le bâtiment est cerné par des constructions en béton. Une turbine Pelton est conservée à l'extérieur de la nouvelle centrale E.D.F.

État de conservation (normalisé)

Remanié

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ancel Bruno, Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66