église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée

Désignation

Dénomination

Église paroissiale, chapelle

Destinataire

De pénitents

Vocable

Saint-Sébastien

Destinations successives et actuelle

Musée

Titre courant

Église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur 05 Ceillac

Aire d'étude

Guillestre

Référence cadastrale

1831 A4 2314, 1987 AB 55

Milieu d'implantation

En village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Limite 15e siècle 16e siècle, 16e siècle, 17e siècle (?), 2e moitié 17e siècle, milieu 18e siècle

Datation en années

1501, 1667

Justification de la datation

Porte la date, daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Consacrée en 1532, l'église Saint-Sébastien a été construite dans les dernières années du 15e siècle ou au tout début du 16e siècle. La date de 1501 inscrite sur le linteau de la porte d'entrée latérale pourrait en indiquer la fin des travaux et le nom gravé sur l'un des chapiteaux peut désigner un artisan ou le curé contemporain de la construction. La date de 1667 qui apparaît sur l'arc doubleau de la première travée de la nef est celle de l'agrandissement de l'édifice vers l'ouest. La chapelle du Rosaire quant à elle, transformée en sacristie en 1911, a été construite au 16e ou au 17e siècle. Une chapelle des pénitents était associée à l'église dès avant 1738, date à laquelle l'incendie d'une maison mitoyenne appartenant à Joseph Maurel endommage le toit des deux bâtiments et occasionne la réparation du clocher de la chapelle en 1739. L'actuelle chapelle des Pénitents a peut-être été construite à la demande des consuls de Ceillac, d'après un prix-fait établi par Jean Vagniat en 1755 (daté par source).

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, moellon, enduit, tufeau, marbre

Matériau de la couverture

Bardeau

Parti de plan

Plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

Voûte en berceau brisé (à lunettes), voûte d'ogives, voûte d'arêtes

Type de la couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en charpente

Commentaire description

Edifice orienté à nef unique voûtée en berceau brisé comprenant quatre travées dont la première, qui porte l'inscription "AMC 1667", est désaxée. Le choeur à chevet plat est voûté d'ogives. La sacristie adossée au nord de la troisième travée est voûtée d'arêtes. La chapelle des pénitents, voûtée en berceau brisé à lunettes, s'élève au sud-est de la première travée de la nef, perpendiculairement à celle-ci. Elle est accessible par l'extérieur ou par l'église. L'ensemble de l'édifice est couvert de bardeaux de mélèze. Le clocher-mur s'élève à l'aplomb de la première travée, il est accessible par une tourelle de plan rectangulaire qui s'inscrit dans l'angle rentrant entre l'église et la chapelle. Le portail principal de l'église s'ouvre au sud, au niveau de la troisième travée. La porte s'inscrit dans une embrasure plein-cintre à double rouleau et tore retombant sur des colonnes à chapiteaux sculptés. Le linteau porte l'inscription "Anno D MCcI" pour Anno Domini 1501. Le chapiteau de droite porte l'inscription "Chaz Tardini". Le tympan a reçu un décor peint.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy), peinture, sculpture

Représentation

Fleur de lys ; feuillage ; tête ; croix ; armoiries ; rosace

Précision sur la représentation

Le chapiteau recevant la retombée de l'arc doubleau de la première travée du mur sud est orné de deux têtes humaines. Au nord, le chapiteau qui lui fait face est décoré d'enroulements végétaux et de feuillages stylisés aux angles et d'une fleur de lys sur la face. Les chapiteaux du portail sont sculptés de têtes humaines, d'une croix et d'une rosace. Le tympan porte un décor peint aux armes de la ville d'Embrun dont les archevêques portaient le titre de princes.

Typologie

Chevet plat,clocher-mur,église accolée à une chapelle de pénitents,église à nef unique

Etat de conservation

Restauré

Protection

Date protection

1979/03/02 : classé MH

Précisions sur la protection MH

Eglise (et restes de peintures murales) et chapelle des Pénitents (cad. AB 55) : classement par arrêté du 2 mars 1979.

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM05002110, IM05002104, IM05002112, IM05002114, IM05002115, IM05002071, IM05002072, IM05002084, IM05002113, IM05002079, IM05002098, IM05002105, IM05002109, IM05002116, IM05002073, IM05002074, IM05002076, IM05002094, IM05002075, IM05002077, IM05002086, IM05002107, IM05002120, IM05002121, IM05002082, IM05002083, IM05002097, IM05002111, IM05002080, IM05002087, IM05002099, IM05002119, IM05002085, IM05002095, IM05002100, IM05002117, IM05002088, IM05002090, IM05002096, IM05002092, IM05002093, IM05002081, IM05002106, IM05002108, IM05002122, IM05002124, IM05002118, IM05002070, IM05002078, IM05002089, IM05002091, IM05002101, IM05002102, IM05002103, IM05002241, IM05002228, IM05002339, IM05002229, IM05002240, IM05002338, IM05002230

Intérêt de l'oeuvre

À signaler

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Inventaire général, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel