Chapelle Saint-Jean-du-Désert

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-du-Désert

Titre courant

Chapelle Saint-Jean-du-Désert

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Entrevaux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Entrevaux

Lieu-dit

Saint-Jean-du-Désert

Références cadastrales

1816 F2 731, 732, 733, 2009 F2 313

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age (détruit), 2e quart 17e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Certains historiens datent la chapelle Saint-Jean-du-Désert du 10e siècle et la confrérie des saints Jeannistes remonte au moins au 16e siècle. La chapelle telle qu'elle est aujourd'hui, tout en conservant un style roman très tardif, paraît plutôt remonter au 17e siècle. On peut néanmoins déceler deux phases de construction : l'une concernant le corps principal de la chapelle, le plus ancien, l'autre relative à une campagne d'agrandissements datant sans doute de la fin du 18e siècle ou du tout début du 19e siècle. Ces travaux sont en tout cas antérieurs au cadastre napoléonien (1816) et concernent l'actuelle sacristie du côté est, le porche du côté ouest et sans doute une reconstruction de la voûte.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, tuf, calcaire, enduit partiel (ciment)

Matériaux de la couverture

Ciment en couverture, tuile creuse, tôle ondulée

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, voûte d'arêtes, charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle Saint-Jean-du-Désert est très isolée. Elle est située à 12 kilomètres d'Entrevaux. On y accède par le G.R. 4 depuis le quartier des Plans. L'édifice d'une longueur impressionnante est implanté sur une bande de terrain assez étroite avec une déclivité nord-sud. Orienté, il présente un plan allongé de trois travées soulignées à l'extérieur par des contreforts du côté sud. Ce corps principal se prolonge du côté est par une sacristie puis par une remise et du côté ouest par un porche. L'édifice disposait probablement de deux entrées en arc plein-cintre : l'entrée principale du côté ouest et une entrée latérale située au niveau de la première travée, du côté sud. Ces deux entrées actuellement bouchées mais encore visibles, ont été remplacées par deux entrées plus étroites et rectangulaires, toutes deux percées du côté sud, dans la première et dans la dernière travée. L'édifice est entièrement bâti en moellons grossièrement équarris et mortier de gypse, et en pierre calcaire grossièrement taillée pour les contreforts. Le tuf est utilisé pour les encadrements des fenêtres et des anciennes portes du corps principal ainsi qu'en amortissement de la toiture, alors que de la pierre de taille calcaire est utilisée pour les encadrements des portes actuelles. Les arcs plein-cintre du porche, dont la charpente en bois est visible, ont également été traités en tuf. L'édifice est couvert d'un toit à longs pans avec du ciment en couverture, de la tôle ondulée, puis des tuiles creuses. L'édifice est éclairé par trois baies plein-cintre percées dans la façade sud et une baie en arc plein-cintre beaucoup plus tardive du côté ouest. Un banc extérieur en pierre calcaire a été ménagé le long de la première travée côté sud. Sur cette même façade, une reconstruction postérieure de la voûte avec surélèvement est bien visible. A l'aplomb du passage entre le corps principal de la chapelle et la sacristie, est érigé un clocher-mur en arc plein-cintre abritant une petite cloche. A l'intérieur, l'édifice est voûté en berceau plein-cintre renforcé par trois arcs doubleaux qui retombent sur des pilastres. Du côté ouest un escalier tournant maçonné donne accès à une tribune disposant d'un plancher. Le vaisseau s'achève par un choeur à chevet plat en voûte d'arêtes. De là on accède à la sacritie qui est éclairée par deux petites baies rectangulaires du côté sud. Une seconde porte permet l'accès de la sacristie à une petite remise également éclairée par une baie rectangulaire percée dans le mur sud. Une troisième porte située du côté est de la remise donne accès à l'extérieur. Le sol de la chapelle est couvert de carreaux de terre cuite vernissée.

État de conservation (normalisé)

Remanié, restauré

Protection

Référence aux objets conservés

IM04002192, IM04002190, IM04002187, IM04002196, IM04002194, IM04002189, IM04002188, IM04002193, IM04002195, IM04002191

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Papin-Drastik Ivonne

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66