Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Titre courant

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Annot ; place de l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Annot

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

1830 F 393, 2009 F 384, 386, 388

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Clocher

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 14e siècle (?), 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église autrefois dédiée à saint Pons, est mentionnée pour la première fois en 1042 dans une charte de donation faite à l'abbaye Saint-Victor de Marseille par Ermenric de Anoth, seigneur du lieu. On sait que vers 1180, un début de fortifications englobait l'église, dont on peut déduire que les fondations remontent au plus tard à la première moitié du 12e siècle. L'église primitive était selon toute vraisemblance à nef unique avec chevet plat et clocher-mur dans le prolongement. L'abside, ainsi que la petite chapelle du côté sud-est, avaient dû être construites entre 1180 et 1382. C'est peut-être également à la même époque que l'on décida d'agrandir l'église du côté ouest, pour rejoindre une des tours des fortifications qui sera transformée en clocher (Référence IA04001639). Une seconde phase de construction de fortifications, dans cette zone notamment, remonte à 1382. C'est certainement autour de cette date que l'on décide de surélever l'abside pour obtenir une tour. La date de 1603 portée autrefois sur l'arc qui fait communiquer les deux nefs et qui aurait disparu en 1828, indiquait la construction du bas-côté nord de l'église. Vers 1641, on ajoute à ce bas-côté la chapelle des Pénitents. Cette chapelle sera agrandie du côté ouest, là où se situe le clocher, entre 1789 et 1830, date du cadastre napoléonien. Avant cette date, est également construite l'actuelle sacristie. D'importants travaux sont effectués en 1879. Ils sont attestés et détaillés dans le registre du conseil de fabrique : suppression de l'ancienne tribune, construction d'une nouvelle tribune avec escalier en spirale, démolition de deux arceaux incomplets dans la grande nef avec leurs pilastres, modification des baies du côté sud et de l'abside, commande de vitraux pour les baies, réalisation d'une nouvelle chapelle pour les fonts baptismaux. Dans le courant du 19e siècle, le cimetière qui avait été transféré du côté sud au côté nord, est désaffecté. Ces terrains libérés serviront à la construction d'une sacristie supplémentaire en 1883 (actuelle chapelle Notre-Dame) , puis à la construction, en 1897, d'une salle servant pour l'enseignement du catéchisme aujourd'hui attenante à l'actuelle sacristie. Le clocher-mur a dû subir des transformations ultérieures et la porte d'entrée actuelle date probablement du 17e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, calcaire, pierre de taille (moyen appareil), moellon, tuf

Matériaux de la couverture

Tôle nervurée, tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes, voûte en berceau brisé, voûte d'ogives, cul-de-four, voûte en berceau en anse-de-panier

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste située dans le haut du village, est approximativement orientée. Son plan allongé, présente une nef principale à trois travées s'achevant par une abside semi circulaire, précédée d'une petite chapelle latérale du côté sud-est, et un bas-côté de deux grandes travées auquel sont accolées la chapelle des Pénitents, la chapelle Notre-Dame ainsi qu'une salle du côté nord. L'édifice est entièrement construit en grès, offrant des façades en gros moellon avec chaîne en pierre de taille de tous les côtés, avec joints au ciment. La partie basse de l'abside, est en pierre de taille en moyen appareil régulier et assez finement jointé. Du côté sud, l'ancienne entrée encore visible bien que bouchée, était encadrée de pierres de taille en moyen appareil disposées en arc plein cintre. La porte principale actuelle, toujours du côté sud, offre également un encadrement en pierre de taille. Un claveau central est orné d'un bas relief. Un ancien clocher-mur est situé en aplomb de la voûte située au niveau de la petite chapelle dans le choeur. Il vient quasiment s'adosser à la tour semi circulaire fortifiée, construite au-dessus de l'abside. La tour est crénelée avec archères. L'église est couverte d'un toit à longs pans en tuiles creuses sur tôle ondulée. Du côté sud-est, elle est éclairée par quatre baies en plein cintre, deux baies en arc brisé, l'une dans la petite chapelle, l'autre dans l'abside et enfin, une baie rectangulaire, toujours dans l'abside. Deux baies en plein cintre donnent aujourd'hui sur les grandes chapelles du côté nord. A l'intérieur, la nef principale est voûtée d'un berceau légèrement brisé en tuf, scandé par des doubleaux également brisés et descendant sur des pilastres à impostes profilées d'un méplat et d'un quart-de-rond. La nef s'achève au nord-est par une abside en cul-de-four en pierre de taille calcaire, précédée d'une petite chapelle voûtée d'arêtes, également en calcaire. Depuis l'abside, on accède à la sacristie, pièce rectangulaire qu'éclaire une baie en plein cintre. Du côté opposé, sous la tribune, une grande niche a été aménagée pour les fonts baptismaux. A côté, un escalier tournant donne accès à la tribune. De la tribune, une porte permet l'accès au clocher (Référence IA04001639) ainsi qu'aux combles, via un escalier puis une ouverture aménagés dans la maison jouxtant l'église. Le bas-côté est voûté en tuf sur croisées d'ogives barlongues à méplat, encadrées de facettes concaves, retombant sur de courtes colonnettes engagées. Deux ouvertures fermées par des portes y sont percées, l'une donne accès à la chapelle des Pénitents, l'autre à la chapelle Notre-Dame construite dans le prolongement de la première. La chapelle Notre-Dame, légèrement en contrebas du bas-côté est précédée de deux pièces dont l'une renferme une cheminée, puis on accède par une porte à la chapelle proprement dite. Cinq baies rectangulaires permettent d'éclairer l'ensemble de ces pièces. On accède à la chapelle des Pénitents, également en contrebas de l'église par huit marches. Elle est voûtée en berceau en anse-de-panier et en voûte d'arêtes retombant sur quatre consoles. Du côté mitoyen avec la chapelle Notre-Dame, se trouvent six marches occupant l'ensemble de la largeur de la chapelle. La chapelle des Pénitents est éclairée par cinq baies en plein cintre. Une seconde porte donne directement accès à la rue du côté nord. L'église est pavée de carreaux de ciment noir et blanc, la chapelle Notre-Dame de tomettes et la chapelle des Pénitents de carreaux de terre cuite.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture

Indexation iconographique normalisée

Animal ; ornement à forme géométrique ; ornement à forme végétale ; médaillon ; croix

Description de l'iconographie

Des ornements géométriques et végétaux stylisés sont peints sur l'intrados. Des traces de croix peintes dans un médaillon sont encore visibles sur les murs à l'entrée de l'abside. Un animal (agneau) est sculpté sur le claveau central de la porte d'entrée.

État de conservation (normalisé)

Remanié, restauré

Protection

Référence aux objets conservés

IM04002025, IM04002052, IM04002060, IM04002024, IM04002039, IM04002051, IM04002063, IM04002023, IM04002041, IM04002053, IM04002065, IM04002068, IM04002073, IM04002045, IM04002047, IM04002062, IM04002056, IM04002030, IM04002031, IM04002055, IM04002059, IM04002044, IM04002066, IM04002033, IM04002043, IM04002040, IM04002042, IM04002071, IM04002022, IM04002032, IM04002067, IM04002069, IM04002072, IM04002064, IM04002029, IM04002034, IM04002035, IM04002036, IM04002037, IM04002046, IM04002054, IM04002026, IM04002027, IM04002061, IM04002070, IM04002028, IM04002048, IM04002038, IM04002049, IM04002050, IM04002057, IM04002058

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Papin-Drastik Ivonne

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66