Fontaine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fontaine

Titre courant

Fontaine

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Senez ; place de la Fontaine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Barrême

Adresse de l'édifice

Fontaine (place de la)

Références cadastrales

1986 E non cadastré, domaine public

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 17e siècle (?)

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La fontaine historique de Senez a donné son nom à la place. Plusieurs facteurs incitent à dater la fontaine du second quart du 17e siècle, sans certitude, en l'absence de document d'archives. La parenté stylistique avec d'autres fontaines datées du même type (notamment à Moriez, 1644), de même que la construction en 1644 du séminaire par l'évêque Monseigneur Louis Duchaine, la plus ancienne maison répertoriée de Senez, qui désignerait le début de l'urbanisation réelle du village et des commodités nécessaires qui s'ensuivent, tels que l'aménagement d'un réseau hydraulique permettant l'approvisionnement constant en eau, inclinent à dater la fontaine vers la fin du second quart du 17e siècle. Un rapport de visite relatif à des réparations à effectuer sur les canalisations de la fontaine daté du 19 juillet 1742 précise qu'au 1er février 1737 un prix-fait avait été contracté pour la réalisation desdites canalisations, ce qui ne semble pas engager une réalisation du monument à cette date. Il a été question en 1893 de réparer cette fontaine mais finalement un projet de construction de fontaine nouvelle fut validé et réalisé, place de l'Eglise (IA04001269). Un lavoir en béton préformé avait été accolé au bassin original au début du 20e siècle ; il resta en place jusqu'à la fin des années 1990, avant une rénovation de la place incluant la fontaine et les bâtiments autour.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire

Commentaire descriptif de l'édifice

La fontaine est composée d'un bassin circulaire en calcaire et d'une colonne taillée dans le même minéral. Le bassin est formé de douze plaques ajointées par des crampons métalliques et du ciment récent. Quatre margelles en métal destinées à poser les seaux et disposées aux quatre points cardinaux relient le bassin à la colonne. Celle-ci est tripartite : un fût calcaire est surmonté d'un chapiteau sculpté de diamètre légèrement supérieur puis d'une calotte sommitale. Le chapiteau présente aux quatre points cardinaux quatre têtes masculines sculptées de manière fruste, portant la barbe ou la moustache, avec des yeux tantôt effilés en amande, tantôt creusés dans la pierre. Chacune est différenciée, comme pour symboliser l'orientation géographique qu'elle désigne. Le style rappelle celui des "pétètes", des petites têtes de personnages grossièrement sculptées que l'on retrouve par exemple sur la fontaine de Moriez mais aussi dans le Champsaur (la "chapelle des pétètes"). L'état général est par ailleurs médiocre et la pierre abîmée laisse voir des lacunes et des traces de restauration récente (la barbe du personnage symbolisant l'est). Des bouches sortent les quatre canons qui alimentent le bassin. Entre chaque tête un blason reçoit l'indication des directions secondaires (nord-est, nord-ouest, sud-ouest, sud-est). Celui censé indiquer le nord-ouest, en revanche, propose une forme différente : une sorte de coeur biscornu ou de bonnet phrygien à l'envers, scarifié d'une lettre qui ressemble à un Z et qui ne correspond pas à l'orientation géographique. Sa signification laisse perplexe. Peut-être pourrait-il s'agir d'une signature ? En tout état de cause la graphie des lettrines sculptées en réserve (elles sont détourées sur le blason sur lequel elles se détachent) paraît postérieure à la date d'édification proposée pour la fontaine. La calotte sommitale est percée d'un trou qui a dû recevoir une décoration quelconque, soit faîtage métallique, soit crampon destiné à ancrer une boule sculptée en pierre. Un lavoir en ciment préformé accolé au bassin a été enlevé lors de la restauration de la fontaine.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

170 h ; 175 diam

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1930/01/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Fontaine (1986 E non cadastré ; domaine public) : inscription par arrêté du 9 janvier 1930.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Mosseron Maxence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66