Fortification d'agglomération.

Désignation

Dénomination de l'édifice

Fortification d'agglomération

Titre courant

Fortification d'agglomération.

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Colmars

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Alpes-de-Haute-Provence

Références cadastrales

1983 AB

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Enceinte, fossé, mur défensif, porte de ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 14e siècle, 1ère moitié 16e siècle, 4e quart 17e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, porte la date

Auteur de l'édifice

Niquet (ingénieur militaire)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Colmars possède une enceinte remontant, semble-t-il, à la fin du 14e siècle. Une inscription datée de 1527 et placée au-dessus de l'une des avant-portes, atteste qu'elle fut améliorée sous le règne de François Ier. Elle met le bourg à l'abri des coups de main et du brigandage. A la fin du 17e siècle, lors des guerres de la Ligue d'Augsbourg, l'ingénieur Niquet, Directeur des fortifications de Provence, élabore le projet d'une mise à hauteur de l'enceinte du bourg. Il se contente de tirer parti de l'enceinte médiévale et d'y ajouter des tours, des "réduits", un demi-bastion, un magasin à poudre. Les travaux sont rapidement exécutés. Vauban, en 1693, élabore le projet d'une nouvelle enceinte flanquée de tours bastionnées. Ceci reste sans suites.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon

Matériaux de la couverture

Bois en couverture

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert, appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

L'enceinte enserre l'essentiel de l'agglomération. Elle est constituée d'une muraille non terrassée, précédée par un petit fossé. La muraille est doublée d'une succession d'arcs de décharge soutenant un chemin de ronde. Le flanquement est assuré par sept tours, auxquelles s'ajoutent les quatre tours des deux portes. Toutes les tours sont couvertes d'une toiture constituée de planches de bois. Les deux portes de ville sont chacune entourées de deux tours carrées et précédées d'un réduit pentagonal constituant un mur défensif. Une grosse tour rectangulaire, couverte d'un toit à quatre pans, est cantonnée sur un angle. L'une des deux autres tours carrées est couverte d'un appentis, l'autre par deux pans. Enfin, à cet ensemble vient se rajouter les quatre tours bastionnées mises au point par l'ingénieur Niquet. Elles sont élevées sur deux ou trois niveaux, sont adossées à l'escarpe et sont couvertes d'un toit à deux pans, auxquels s'ajoutent un voire deux pans de croupe. Une échauguette se trouve en saillie sur un angle de l'enceinte.

Commentaires d'usage régional

Tour bastionnée à la Niquet

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1923/02/12 : classé MH

Eléments remarquables dans l'édifice

Tour ; chemin de ronde ; échauguette

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Truttmann P., Faure-Vincent D.

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur), inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66

1/192
fortification d'agglomération
fortification d'agglomération
© Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Voir la notice image