Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Aisne (02) ; Merval ; route de Fismes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Braine

Adresse de l'édifice

Fismes (route de)

Références cadastrales

1984 A1 262

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 12e siècle ; 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1852 ; 1921

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le choeur du 3e quart du 12e siècle est précédé d'une nef construite en 1852, probablement en remplacement d'un ouvrage détruit ou ruiné depuis longtemps. Sous l'Ancien Régime, la paroisse relevait de l'évêché de Soissons (archidiaconé du Tardenois, doyenné de Bazoches) ; la cure était à la présentation de l'archevêque de Reims, qui était également décimateur de la paroisse avec l'évêque de Soissons et l'abbaye Saint-Yved de Braine. Merval formait une paroisse unique avec Serval au 18e siècle. Très endommagée durant la retraite de l'armée allemande à la fin de l'été 1918 (voûte du choeur et nef effondrés) , l'église a été classée Monument historique en 1919, ce qui lui a permis d'être restaurée à l'identique sous la direction de l'architecte des Monuments historiques Lucien Sallez de 1921 à 1924. Durant les travaux, une baraque-chapelle provisoire en bois permettait de célébrer le culte.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; grand appareil

Matériaux de la couverture

Tuile plate ; pierre en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

La nef plafonnée à solives apparentes, plus basse que le choeur voûté d'ogives, n'a qu'une travée. Elle est séparée du choeur par un arc triomphal en tiers-point que surmonte le clocher-mur à deux arcades jumelles. Une niche d'autel voûtée d'un arc en tiers-point identique à celui de l'arc triomphal, couverte à deux pans de pierre, prolonge le choeur.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale : palme, feuille, acanthe ; humain fabuleux

Description de l'iconographie

Le décor sculpté se déploie sur les chapiteaux des piliers engagés supportant l'arc triomphal et des piliers du choeur. Ils sont tous peuplés de figures fantastiques, ceux du choeur sont également ornés de motifs végétaux (palmettes, volutes, arums, acanthes).

Commentaires d'usage régional

Église à niches d'autel

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1919/10/15 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM02004228 ; IM02004426 ; IM02004477

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fournis Frédéric

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens