Chapelle funéraire des familles Rival et Nouvellet

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle funéraire

Appelation d'usage

Des familles Rival et Nouvellet

Titre courant

Chapelle funéraire des familles Rival et Nouvellet

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Civrieux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Lieu-dit

Cimetière

Références cadastrales

1984 ZO 127, dans le cimetière non inventorié

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques, signature

Description historique

La chapelle funéraire des familles Rival et Nouvellet est le premier tombeau construit dans le nouveau cimetière, dont le terrain a été cédé en 1885 à la commune par M. Rival, notable du village qui a fait édifier le château. L'édicule s'impose dans le cimetière par sa taille et son emplacement privilégié, contre le mur nord, au centre. Cette chapelle a été conçue par Xavier Thoubillon, architecte lyonnais, mais ne porte que la signature de l'entrepreneur lyonnais Roybin. A la fin du 19e et au début du 20e siècle, Xavier Thoubillon, fils d'Emile, a énormément construit à Lyon même et aussi dans l'Ain ; quant au maçon et entrepreneur Roybon, il a participé notamment à la construction des monuments élevés à Lyon en l'honneur de Pierre Dupont et du sergent Blandan.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, petit appareil

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit en bâtière, pignon découvert, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette chapelle funéraire est située au fond du cimetière, contre le mur nord, au centre. De plan rectangulaire à chevet plat, elle est bâtie en calcaire de deux sortes, calcaire gris pour le gros oeuvre, calcaire blanc bouchardé pour les encadrements et le décor ; le moyen appareil est utilisé pour le solin et les quatre contreforts d'angle, le petit appareil pour les murs, tandis que le toit, à croupes sur le chevet et en bâtière à pignons découverts sur le vaisseau, est couvert de dalles de calcaire longitudinales en surplomb les unes sur les autres. Une corniche à modillons en quart-de-rond couronne les murs gouttereaux, et des acrotères en relief ornent les extrémités latérales des pignons découverts. L'édicule est percé de quatre baies, la porte d'entrée au centre du mur pignon de façade, et une fenêtre dans chacun des trois autres murs ; la porte axiale, rectangulaire et surmontée d'un linteau en bâtière porté par deux colonnettes, est inscrite dans un encadrement en plein cintre à rouleau d'archivolte à modillons ; sur le linteau est gravé le nom des deux familles : SEPULTURE DES FAMILLES / RIVAL ET NOUVELLET. Les fenêtres, identiques, au centre des murs latéraux et du mur du fond, sont des serliennes garnies de verrières. Le mur-pignon de façade, surmonté d'une croix d'amortissement, est orné d'un décor en demi-relief (frise, encadrement de la porte). L'intérieur comprend une petite nef voûtée en berceau tréflé assez plat, à nervures longitudinales, puis un arc en plein cintre mouluré ouvre sur l'abside surélevée d'une marche, dans laquelle un autel (table sur deux colonnettes, dosseret orné de rinceaux en bas-relief) est adossé au mur du fond. L'édicule porte la signature de l'entrepreneur, gravée à la base du contrefort gauche de la façade : [R]OYBIN ENTREPR. LYON.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, sculpture, vitrail

Indexation iconographique normalisée

Croix grecque : symbole : mort ; couronne : mort : symbole : mort ; draperie ; enroulement ; palmette ; pavot ; rosace ; fleur ; plante ; étoile ; Chrisme : symbole : religion chrétienne ; Agneau mystique : symbole : religion chrétienne ; croix : symbole : religion chrétienne ; calice : symbole : religion chrétienne ; couronne de laurier ; pomme de pin ; flambeau ; chouette ; urne ; vase ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Le vantail de la porte est en fer percé de trois tiges de lys (?) soulignées d'étoiles. Une croix grecque dans un cercle couronne le pignon de façade, orné d'une frise sculptée de trois couronnes mortuaires reliées par une draperie en guirlande. Le tympan de l'arc surmontant la porte est sculpté d'une palmette et d'enroulements de feuillage insérant des rosaces, les rosaces se retrouvent sur les côtés du linteau et, en chute, sur le socle des colonnettes à chapiteau à crochet. Les acrotères s'ornent d'un motif scupté de trois boutons de pavot (?). Les verrières garnissant les serliennes sont à motifs géométriques (ellipses et losanges) pour les baies latérales étroites, tandis que les baies centrales en plein cintre mêlent à des motifs végétaux (pommes de pin, feuillage) le monogramme du Christ ou le chrisme dans des cercles et des symboles chrétiens : agneau mystique, calice avec draperie surmonté d'une croix et d'une étoile (baie axiale) , vase et urne funéraire (?, baie 1) , chouette, flambeau et couronne de laurier (baie 2).

Dimensions normalisées des édicules uniquement

H = 780 ; la = 480 ; pr = 550

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88