Couvent de Frères Réguliers du Tiers Ordre de Saint-François dit Couvent des Picpus

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Genre du destinataire

De frères réguliers du tiers-ordre de saint François

Appelation d'usage

Couvent des Picpus

Destination actuelle de l'édifice

Immeuble

Titre courant

Couvent de Frères Réguliers du Tiers Ordre de Saint-François dit Couvent des Picpus

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Trévoux ; Grande Rue 5, 7, 9 ; 2, 4 rue du Gouvernement de Dombes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Trévoux

Adresse de l'édifice

Grande Rue () 5, 7, 9 ; Gouvernement de Dombes (rue du) 2, 4

Références cadastrales

1823 B 461 A 464, 467, 1984 AD 110, 113, 396, 397, 399

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, puits, logement, atelier, boutique

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle (?), 1er quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1653 (lettres patentes des 8 et 14 octobre) , les religieux du tiers ordre de Saint-François, dit communément Picpus, sont appelés à Trévoux pour remplacer une éphémère mission de jésuites établie en 1623 ; en 1658, la grande mademoiselle assiste à la messe et visite le couvent (dit des Observantins) , installé dans la maison que les jésuites auraient habitée ; à la fin du 17e siècle (1696) , les Picpus déménagent hors les murs, conservant leur ancien couvent comme immeuble de rapport (état des lieux de 1770, annexe 5) ; les corps donnant sur la rue du Gouvernement auraient abrité les premiers ateliers de l'imprimerie de Trévoux de 1671 à 1723 ; le bâtiment actuel conserve sans doute des parties du 17e siècle dans les étages de soubassement, les escaliers et les corps sur rue du gouvernement : le corps postérieur gauche (ad. 396) correspond au logis du couvent (réfectoire, cheminées) ; mais la majorité du bâtiment a été reconstruite au début du 18e siècle : façade principale, distribution, baies segmentaires, étages supérieurs des escaliers ; il n'y a plus trace de chapelle ; surélévation du corps sur Grande Rue et remaniement du 1er niveau aux 19e et 20e siècles (devantures) , transformations secondaires sur rue du Gouvernement (baies, garages, galerie haute du corps principal). Site classé le 16 janvier 1935.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

2 étages de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, noue, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, cage ouverte, en maçonnerie, escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, suspendu, en charpente, escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice intra muros, implanté sur un terrain à forte déclivité, donnant sur deux rues, et forme de plusieurs corps ; corps principal rectangulaire double en profondeur, garni de deux courtes ailes postérieures sur cour intérieure, corps postérieurs plus bas, l'un contenant un passage couvert avec escalier droit rachetant le niveau de la cour ; construction en moellons de calcaire (pierre dorée, marques de tâcherons sur encadrements) , façade sur la grande rue revêtue d'un enduit : mur gouttereau de 4 niveaux de hauteur décroissante, à 7 travées régulières, travée axiale plus large, fenêtres segmentaires ; au 1er niveau, 5 devantures de magasins masquent les anciennes ouvertures, sauf un arc en plein-cintre, et 2 portes piétonnes symétriques ouvrent sur un couloir (allée) qui dessert les escaliers, situés dans des cages demi hors-oeuvre ouvertes sur cour : escaliers en pierre, tournant à mur noyau au numéro 5, tournant avec jour, puis suspendu au numéro 9, derniers étages en charpente ; dans le corps principal, 2 étages de soubassement contiennent des dépendances voûtées en plein-cintre ; boutiques en façade au rez-de-chaussée surélevé, étages occupés par des appartements, plafonds à poutres et solives

Protection

Précision sur la protection de l'édifice

Ensemble urbain : 2, 4 rue du Gouvernement (sol, façades et toitures)

Référence aux objets conservés

IM01000638

Typologie de la zone de protection

Site classé

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Réfectoire ; escalier

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1991

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/2
Couvent de frères réguliers du tiers ordre de Saint-François, dit des Picpus, actuellement immeuble
Couvent de frères réguliers du tiers ordre de Saint-François, dit des Picpus, actuellement immeuble
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image