Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame-de-l'assomption

Titre courant

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Jassans-Riottier ; rue de la Mairie ; 2e église

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Trévoux

Adresse de l'édifice

Mairie (rue de la) ; 2e église

Références cadastrales

1984 B 116

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Chapelle funéraire

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1864, 1932

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques, attribution par source

Description historique

Ayant perdu en 1850 son fils unique de seize ans, Claudius, enterré à Lyon, l'architecte lyonnais Benoît Poncet désirait ramener sa sépulture à Jassans, où il résidait. En 1862, il s'adresse à son collaborateur et ami Jean-Etienne Giniez, architecte à Lyon, pour la conception d'une chapelle funéraire. Le projet évolue rapidement vers la construction d'une église, financée par Poncet. La 1ère pierre est posée le 8 décembre 1862, la construction débute en mars 1863, l'édifice est achevé en octobre 1864, la translation du corps de Claudius Poncet s'effectue le 26. L'une des cloches relate les circonstances de l'érection de l'église et donne les noms des principaux artisans, dont Michel Malterre, entrepreneur. La nouvelle église est consacrée le 30 mai 1865. Aucune réparation n'est effectuée jusqu'à la réfection, début 1933, de la flèche du clocher et de la toiture des transepts par Pierre Perron, entrepreneur à Bourg, suivant les plans et devis de C. M. Gaillard, architecte à Lyon, dressés le 28 juin 1932. Dernière restauration (toiture et clocher) en 1986

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse mécanique, tuile plate, tuile plate plombifère, zinc en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en arc-de-cloître, voûte en berceau plein-cintre, voûte d'arêtes, cul-de-four, coupole, en brique

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Flèche polygonale, toit conique, toit à longs pans, pignon découvert, pignon couvert, noue, croupe, croupe ronde

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice néo roman de plan symétrique allongé à extrémité trilobée ; massif antérieur avec clocher porche, précédé d'un emmarchement et d'un degré rectangulaire ; une nef et de deux collatéraux de trois travées, bras du transept terminés en absidioles (chapelles) ; à l'est, abside saillante, flanquée au nord de la chapelle funéraire des Poncet, au sud de la sacristie ; abside et absidioles voûtées en cul-de-four, nef et croisée du transept couvertes de voûtes en arc de cloître plein-cintre, collatéraux de berceaux transversaux en plein-cintre, et chapelles occidentales voûtées en plein-cintre ; sacristie et chapelle funéraire voûtées d'arêtes, porche couvert d'une coupole octogonale plate ; construction en pierre de taille, calcaire de Cruas (Ardèche) , voûtes en brique ; toit à longs pans et noués couvert de tuiles creusés mécaniques, pignon découvert en façade ; croupes rondes et tuiles plates sur l'abside et les absidioles, croupes sur la sacristie et la chapelle funéraire, zinc sur les trois tombeaux hors-oeuvre ; tuiles plates plombifères sur la flèche polygonale du clocher, cantonnée de clochetons coniques

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie, peinture (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy), menuiserie (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ange, en buste, tête : ange, palmette, pomme de pin, ove, rinceau, acanthe, blé, vigne, quadrilobe, monogramme, Chrisme, AM, torsade, guirlande ; enroulement

Description de l'iconographie

Sujet : symboles chrétiens, ornements, support : transept, élévations intérieures est, sujet : pentures à volutes et enroulements néo-médiévaux, support : portail occidental

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1996/02/01 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM01000269, IM01000286, IM01000285, IM01000288, IM01000265, IM01000283, IM01000298, IM01000275, IM01000278, IM01000290, IM01000276, IM01000280, IM01000281, IM01000294, IM01000270, IM01000271, IM01000264, IM01000284, IM01000293, IM01000268, IM01000279, IM01000295, IM01000297, IM01000267, IM01000274, IM01000291, IM01000292, IM01000273, IM01000289, IM01000282, IM01000266, IM01000272, IM01000277, IM01000287, IM01000296, IM01000506, IM01000516, IM01000508, IM01000507, IM01000509

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1994

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/4
Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption
Eglise paroissiale Notre-Dame de l'Assomption
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image