Scierie Frugès, puis S.A.R.L. Darbo et Fils, actuellement Bois Industriels S.A.

Désignation

Dénomination de l'édifice

Scierie

Appelation d'usage

Scierie Frugès, puis S.A.R.L. Darbo et Fils ; Bois Industriels S.A.

Titre courant

Scierie Frugès, puis S.A.R.L. Darbo et Fils, actuellement Bois Industriels S.A.

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Lège ; 38 avenue du Médoc

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gironde

Canton

Audenge

Adresse de l'édifice

Médoc (avenue du) 38

Références cadastrales

1989 A 243 A 249, B 171 A 176, 1108, 1109

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, aire des matières premières, corps de garde, logement de contremaître, bureau d'entreprise, cité ouvrière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1914, 1923, 1940, 1960, 1988

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Construite en 1914 pour fabriquer des caisses, l'usine appartient aux sucreries Frugès de Bordeaux. En 1923, la construction de la cité ouvrière est confiée à l'architecte le Corbusier. L'usine est agrandie en 1940, par la société Darbo et reconstruite avec de nouveaux bâtiments à la suite d'un incendie en 1960. L'entreprise cesse son activité entre 1986 et 1988. Elle est reprise par le groupe Suisse I.T.C. qui crée la S.A. Bois industriels. 1950 : la machine à vapeur assure le fonctionnement des machines et fournit l'électricité. Les machines de la scierie actuelle sont très récentes. 50 employés en 1950 et 25 en 1989. Cité ouvrière de 10 logements.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, enduit, pierre, métal, essentage de tôle, béton

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, tuile creuse, tôle ondulée, ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Cité ouvrière Le Corbusier, complètement remaniée et défigurée : maisons doubles avec jardin : 1 étage carré en béton avec toit à longs pans en ciment amiante et tôle ondulée. Ateliers de fabrication l'un en brique, tuile mécanique et tôle ondulée, l'autre en essentage de tôle couvert en ciment amiante. Conciergerie en pierre et enduit avec toit en pavillon en tuile mécanique. Logement de contremaître et bureau en brique, enduit, toit à croupe en tuile creuse. Surface du site en m2 : 25000.

Commentaires d'usage régional

Baie rectangulaire

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1989

Date de rédaction de la notice

1989

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Kabouche Marie

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37