Château fort dit Château du Sire de Baudricourt

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Appelation d'usage

Château du Sire de Baudricourt

Titre courant

Château fort dit Château du Sire de Baudricourt

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meuse (55) ; Vaucouleurs

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vaucouleurs

Références cadastrales

1988 AO 193 A 196, 284

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle ; 14e siècle ; limite 19e siècle 20e siècle ; 1er quart 20e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

En 1026, Etienne de Vaux édifie un château qui fut pris et rasé par Udon, évêque de Toul, en 1056 ; il fut reconstruit entre 1059 et 1081 par Geoffroy Ier, fils d'Etienne ; dominant la Meuse d'une trentaine de mètres, il atteignit son développement définitif qui est d'environ 150 mètres de long dans le courant des 13e et 14e siècles ; la muraille ouest de la ville se confondait avec celle du château ; il en restait d'importants vestiges ; les fouilles entreprises par Henri Bataille dans les années 1930, 1940 et menées avec succès pendant de nombreuses années, n'ont malheureusement pas été poursuivies et ce qui avait été mis a jour est de nouveau envahi par la végétation ; une chapelle castrale a existé dès le 11e siècle ; voûtée d'ogives, à 3 nefs, elle s'élevait au-dessus de la crypte actuelle ; elle était desservie par les religieux du prieuré Saint-Thiebaut, fondé en 1064, puis, en 1234 par un chapelain et, en 1266, par un chapitre de chanoines ; elle fut dévastée en 1544 lors du siège de la ville par les troupes de Charles Quint, puis restaurée ; vendue comme bien national le 23 janvier 1792, elle fut démolie à partir du mois d'avril ; en 1890, la construction d'un monument national à Jeanne d'Arc est décidée ; il est prévu qu'elle sera dirigée par Paul Boeswillwald ; Siméon Luce proteste contre le projet de destruction de ce qui reste de la chapelle de Baudricourt ce qui amène Boeswillwald, architecte des M.H., à venir traiter avec Mgr Pagis, évêque de Verdun, pour solliciter son adhésion au classement de la chapelle ; il est décidé que le monument sera construit dans la partie supérieure du terrain et non sur l'emplacement de la chapelle qui est classée le 8 août 1893) ; le 28 juin 1890, Mgr Pagis avait dit que la chapelle serait reconstruite dans sa forme du 14e siècle ; la 1ère pierre est posée le 24 septembre 1893 par Mgr Pagis et Raymond Poincaré ; le projet prévoit une restauration complète de la crypte et de la chapelle ; les travaux furent définitivement interrompus le 1 juillet 1905 ; le projet était du aux architectes A. Richardière et F. Eudes ; il restait cependant d'importants vestiges de la chapelle qui disparurent lors de la construction en 1923 de l'actuelle chapelle par l'architecte Alphonse Richardière et Louis et Gabriel Colombey, entrepreneurs à Donremy ; il semble bien que seule la crypte ait été considérée comme classé quoique l'arrêté du 8 août 1893 classe en totalité la porte de France et restes de la chapelle y attenant ; le 19 mai 1953, les vestiges du château et les terrains de fouilles qui les entourent sont classés en totalité

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise ; calcaire en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle est en pierre de taille ; elle est comme la crypte voûtée d'ogives ; à l'angle nord-ouest, petite flèche polygonale couverte en calcaire ; les vestiges du château sont en moellons et pierre de taille ; les éléments de la façade principale du monument national à Jeanne d'Arc sont en pierre de taille

État de conservation (normalisé)

Vestiges ; mauvais état ; oeuvre non réalisée

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1893/08/08 : classé MH ; 1953/05/19 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM55004850 ; IM55004723 ; IM55004724 ; IM55004731 ; IM55004732 ; IM55004730 ; IM55004726 ; IM55004727 ; IM55004722 ; IM55004729 ; IM55004725 ; IM55004728 ; IM55005233 ; IM55005518

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Crypte

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1974

Date de rédaction de la notice

1993

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Collin Simone ; Bataille H.

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63