Château de Sceaux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château de Sceaux

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Château de Sceaux

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Hauts-de-Seine (92) ; Sceaux ; allée d'Honneur

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sceaux

Adresse de l'édifice

Honneur (allée d')

Références cadastrales

1987 AE 21, AF1, AG

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin régulier, jardin potager, parc, corps de garde, communs, fabrique de jardin, orangerie, bassin, canal de jardin, cascade, réservoir, abreuvoir, glacière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 15e siècle (détruit), 4e quart 16e siècle (détruit), 3e quart 17e siècle, 4e quart 17e siècle (détruit), 4e quart 17e siècle, 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 18e siècle, 2e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Jean Baillet, seigneur de Sceaux, fait construire une première maison qualifiée d'hôtel dans la 2e moitié du 15e siècle. Vers 1598, construction d'un château pour Louis Potier marquis de Gesvres. De 1673 a 1677, reconstruction du château pour Jean-Baptiste Colbert, peut-être par l'architecte Claude Perrault ; ce dernier bâtit peut-être le pavillon de l'Aurore entre 1673 et 1675 ; André Le Nôtre est chargé du jardin (cascade, bassin de l'Octogone) ; de 1683 a 1685, Jules Hardouin Mansart bâtit l'orangerie pour Colbert de Seignelay ; ce dernier fait creuser le grand canal entre 1685 et 1699 et dessiner par Francis Leclerc le grand parterre ; après 1700, construction du pavillon de la ménagerie par l'architecte Jacques de la Guêpière pour la duchesse du Maine (voir dossier) ; au 18e siècle reconstruction des communs ; en 1798 démolition du château ; de 1856 a 1858, construction du château actuel pour le duc de Trévise par l'architecte Joseph Michel Lesoufache sur les dessins d'Augustin Théophile Quantinet ; en 1871 démolition d'une partie de l'orangerie ; en 1882, amputation d'une partie du parc pour le lycée Lakanal ; en 1923, achat par le département de la Seine (qui fait restaurer par l'architecte Léon Azéma et le paysagiste Jean Claude Nicolas Forestier) , construction de lotissements sur les franges du parc ; en 1931 1932, remontage des façades du pavillon de Hanovre et de la grille de la Grenouillère (voir dossiers) ; en 1937, ouverture du musée de l'Ile-de-France ; château sis a cheval sur les communes de Sceaux et Antony (1987 e1, f1)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, pierre avec brique en remplissage, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Fausse coupole

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit à longs pans brisés, croupe brisée, noue, toit en double bâtière, lanterneau, dôme

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu, escalier de distribution extérieur, escalier symétrique, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Château en brique et pierre ; orangerie, pavillon de l'aurore, en pierre de taille ; corps de garde et communs en moellon recouvert d'enduit ; le pavillon de l'aurore en rez-de-chaussée surélevé est couvert d'une fausse coupole et possède un escalier extérieur symétrique ; l'orangerie en rez-de-chaussée est couvert d'un toit à longs pans brisés ; le corps de garde est couvert d'un toit à double bâtière

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy), peinture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Guirlande ; mascaron ; armoiries ; ordre antique : superposition ; chute

Description de l'iconographie

Support : façades du château

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1925 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM92000517, IM92000512, IM92000515, IM92000520, IM92000513, IM92000518, IM92000514, IM92000579, IM92000511, IM92000516, IM92000519

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1992

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Forgeret Jean-Charles

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture domestique

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/34
Plafond, état avant restauration
Plafond, état avant restauration
© Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP
Voir la notice image