Château fort, château actuellement musée Baron Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort ; château

Appelation d'usage

Musée Baron Martin

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Château fort, château actuellement musée Baron Martin

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Haute-Saône (70) ; Gray ; rue du Tertre du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gray

Adresse de l'édifice

Tertre du Château (rue du)

Références cadastrales

1817 H2 617, 618, 619, 621, 623 ; 1982 AB 242

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour ; chapelle ; logement ; communs ; écurie ; remise ; puits ; ouvrage d'entrée ; enceinte ; monument

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Haut Moyen Age ; 2e quart 13e siècle (détruit) ; 3e quart 13e siècle (détruit) ; 4e quart 15e siècle (détruit) ; 4e quart 17e siècle ; 1er quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 14e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1740

Commentaires concernant la datation

Porte la date ; daté par source ; daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par travaux historiques

Description historique

Première date de construction du château fort inconnue. Cependant, la chronique de Bèze le mentionne au 11e siècle ; en 1227 il est détruit sur ordre d'Othon II, comte de Bourgogne ; à l'avènement de Hugues de Chalon en 1248, le château fort est rétabli pour lui servir de résidence ; en 1266 fondation de la chapelle sous le vocable de Sainte-Elisabeth ; en 1324 incendie de l'édifice en même temps que la ville ; vers 1333 le comte Eudes IV le relève ; Jean Moingin, signalé en 1336, dirige les travaux en qualité de maître des oeuvres de maçonnerie au comte de Bourgogne : reste vraisemblablement de cette époque l'ouvrage d'entrée dit tour du Parvis ou Paravis ; en 1477 le château est pillé et la chapelle détruite par les soldats de Louis XI ; elle est relevée à la fin du 15e siècle ; à la conquête française, le château fort ruiné devient propriété du roi de France ; le 16 janvier 1698, il est mis en vente et est acquis par Louis Fabry de Moncault : celui-ci entreprend de relever l'édifice en conservant le sous-sol plus ancien et en le transformant en château de plaisance entre 1699 et les années 1718 : 1699 marché de tailles et maçonneries pour les réparations par les entrepreneurs Léonard Gault, François Marly et Pierre Simonet, en 1700 devis pour l'établissement d'un jardin par Daniel Bernardeau et Guillaume Perrot, en même temps tour à gauche de l'habitation arasée pour faire une terrasse et un belvédère, en 1702 devis pour l'agrandissement du corps de bâtiment principal par Daniel Bernardeau ; en 1740 : travaux secondaires portant sur la tour du parvis comme l'indique une inscription à la base de celle-ci : EN 1740 LE 6 AVRIL EN L'ABSENCE DE MONSIEUR LE COMTE D'AUTREY FRANÇOISE DU BOIS A POSE CETTE PIERRE ; entre 1777 et 1783 nouveaux travaux par le comte de Provence portant sur le bâtiment principal ; en 1796 le château est vendu comme bien national à Delangre et cédé la même année à Alexandre François Martin : la chapelle est détruite entre 1796 et 1817 et de nouveaux travaux portant sur les façades et la décoration intérieure sont entrepris dans la 1ère moitié du 19e siècle ; entre 1817 et le cadastre récent disparaissent les écuries, le logement du jardinier, les communs ; une remise est reconstruit e contre le mur d'enceinte à la fin du 19e siècle ; en 1901 Louis Revon, maire de Gray, revend l'édifice à la ville pour en faire un musée

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique ; tuile plate ; zinc en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau ; voûte en berceau brisé

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée ; élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Terrasse ; toit à longs pans ; appentis ; croupe ; pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier de type complexe ; escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Corps de bâtiment principal en moellon enduit avec sous-sol voûté en berceau, rez-de-chaussée et étage de comble ; chapelle détruite de plan allongé ; remise à un étage carré à élévation ordonnancée ; ouvrage d'entrée (tour du Paravis) en pierre de taille, voûtée en berceau boisé avec toit en terrasse

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1916/12/20 : classé MH ; 1988/10/24 : inscrit MH ; 1991/09/13 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM70000102 ; IM70000129 ; IM70000096 ; IM70000110 ; IM70000122 ; IM70000090 ; IM70000093 ; IM70000106 ; IM70000115 ; IM70000123 ; IM70000126 ; IM70000091 ; IM70000108 ; IM70000114 ; IM70000121 ; IM70000119 ; IM70000105 ; IM70000098 ; IM70000092 ; IM70000095 ; IM70000103 ; IM70000120 ; IM70000124 ; IM70000094 ; IM70000116 ; IM70000117 ; IM70000130 ; IM70000104 ; IM70000109 ; IM70000132 ; IM70000097 ; IM70000112 ; IM70000125 ; IM70000128 ; IM70000087 ; IM70000088 ; IM70000089 ; IM70000111 ; IM70000113 ; IM70000127 ; IM70000100 ; IM70000101 ; IM70000118 ; IM70000099 ; IM70000107 ; IM70000131

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

1987

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Claerr Christiane

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Accès Mémoire

AOI ; architecture domestique ; architecture militaire