Usine d'armes dite manufacture d'armes blanches

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine d'armes

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Manufacture d'armes blanches

Titre courant

Usine d'armes dite manufacture d'armes blanches

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Boersch ; route de Grendelbruch

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rosheim

Lieu-dit

Klingenthal

Adresse de l'édifice

Grendelbruch (route de)

Références cadastrales

1829 B2 160 A 183 ; 1969 17 149 150 151

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Logement patronal ; atelier de fabrication ; logement d'ouvriers ; parc ; étang

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1732 ; 1858

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La création en 1730 d'une usine d'armes blanches, dite manufacture d'armes blanches, est confiée à l'entrepreneur privé Henri Anthès ; implantation sur le terrain acheté au grand chapitre de la cathédrale de Strasbourg d'édifices industriels (martinet de forge, aiguiserie, forges) , logements pour les ouvriers, le château résidence des entrepreneurs est construit en 1732, daté par travaux historiques, et l'église en 1761, daté par travaux historiques ; essor de la manufacture entre 1735 et 1765 sous les entrepreneurs Wolff et Maupetit ; suite à une baisse de qualité la manufacture est placée sous le contrôle de l'armée ; en 1792 Klingenthal devient manufacture nationale ; le 1er février 1801 elle passe aux mains de Julien Couleaux ; en 1830 transfert à Châtellerault (86) et acquisition par Julien Couleaux poursuite de la fabrication des armes blanches, et début de celle des faux forgées, les bâtiments et services publics sont donnés à Boersch ; après une lente régression l'usine s'arrête en 1964 ; desctruction de la majeure partie des édifices industriels, seul demeure le château dans son enclos ; celui-ci avait subi des transformations et embellissements en 1858 par les Couleaux ; en 1947 transformé en hôtel, en 1978 racheté par la fondation Goethe.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise ; tuile en écaille

Typologie de plan

Plan symétrique en U

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement ; voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés ; toit à longs pans ; croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1986

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hauss Alain

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31