Abbaye de Bénédictins Saint-Winoc

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictins

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Winoc

Titre courant

Abbaye de Bénédictins Saint-Winoc

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Bergues ; rue Saint-Winoc ; rue des Postillons

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bergues

Adresse de l'édifice

Saint-Winoc (rue) ; Postillons (rue des)

Références cadastrales

1825 A2 564 A 566, 1980 A4 733, 734, 896

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Église, logis abbatial, remise, écurie, brasserie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 13e siècle 14e siècle (détruit), 3e quart 18e siècle (détruit)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 12e siècle, 1er quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Description historique

Une abbaye bénédictine dédiée à saint Winoc fut fondée en 1022 par le comte de Flandre Baudouin IV sur le site du Groenberg, la colline qui dominait la place forte de Bergues Saint-Winoc. Un incendie en 1083 détruisit l'ensemble des bâtiments. La reconstruction était vraisemblablement achevée en 1133, date de consécration de l'église. Un nouveau choeur plus vaste fut élevé à partir de 1288 et achevé au début du 14e siècle. L'incendie de la ville en 1558 affecta également le monastère qui dut être rebâti : la ruine définitive de la nef de l'église abbatiale remonte probablement à cet épisode. Une reconstruction générale des bâtiments monastiques fut réalisée entre 1753 et 1770 : le cloître et le logis abbatial entre 1753 et 1760, les remises, les écuries et la brasserie en 1767. L'abbaye, supprimée à la Révolution, fut vendue en 1798, comme bien national, puis détruite, hormis les deux tours de l'église conservées comme amer pour les marins. La tour ouest écroulée en 1812, fut rebâtie en 1813 sur un plan octogonal. Le portail fut démonté et établi à son emplacement actuel en 1815. La tour de la croisée reçut une nouvelle couverture en 1867

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, calcaire, brique, moellon, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux, sous-sol, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Flèche polygonale, toit à longs pans, croupe polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ancienne tour de la croisée dite Tour Bleue à une base en moellon de grès ferrugineux et un sommet en brique ; la tour ouest dite Tour Blanche est en brique, elle est coiffée d'une flèche octogonale couverte d'ardoise ; le choeur bâti en pierre de taille calcaire, était divisé en trois vaisseaux voûtés d'ogives et coiffée d'un toit à longs pans avec croupe polygonale

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1926 : inscrit MH ; 1946 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1990

Date de rédaction de la notice

1990

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Laget Pierre Louis

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

1/4
Les deux tours de l'ancienne abbaye
Les deux tours de l'ancienne abbaye
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image