Maison dite Villa Sans-Gêne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Villa Sans-Gêne

Titre courant

Maison dite Villa Sans-Gêne

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais ; Pas-de-Calais (62) ; Neufchâtel-Hardelot ; 40 allée des Mésanges

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Samer

Canton

Samer

Lieu-dit

Hardelot-Plage

Adresse de l'édifice

Mésanges (allée des) 40

Références cadastrales

1985 AV 35 à 37

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Jardin, logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Description historique

En 1906, Sir Thomas Browell Burnham acquiert le terrain pour y faire édifier sa villa et le logement de domestiques ; l'endroit étant alors entièrement isolé, il fait réaliser une route d'accès. L'architecte est inconnu, mais par la nationalité du commanditaire et le style Arts and Crafts de l'ensemble, il s'agit vraisemblablement d'un architecte anglais. La villa est l'une des plus anciennes de la station balnéaire d'Hardelot, fondée elle aussi en 1906, par Sir Robinson Whitley, ami de Burnham (la station compte une vingtaine de villas en 1908, une centaine en 1912). La propriété est agrandie par l'acquisition d'un terrain de 4650 m2 en 1930. La villa est occupée par la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale (la villa servait de poste d'observation pour suivre la trajectoire des V1 lancés depuis Eperlecques). La famille Burnham vend la propriété en 1949 à l'industriel tourquennois Desurmont, qui la revend à son tour en 1991.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton armé, enduit, pan de bois

Matériaux de la couverture

Tuile plate, métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble, étage de soubassement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, dôme circulaire

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La villa est construite sur la crête d'une dune, presque en milieu de parcelle. Le logement de domestiques est situé en contrebas, au sud. La villa est construite sur un plan en L, en béton, enduit au rez-de-chaussée et plaqué de pan de bois à l'étage. L'accent est mis sur l'élévation nord, qui donne sur la mer : il s'y trouve au rez-de-chaussée une galerie à colonnes d'ordre toscan et une petite terrasse surmontant l'étage ; l'angle nord-est est de forme saillante et surmonté d'un petit belvédère en bois couvert d'un dôme en métal (un graffiti figurant un V1 est visible sur la tablette en plomb recouvrant la rambarde du belvédère). L'angle rentrant du L, à l'ouest, est adouci par un pan coupé abritant la porte d'entrée principale et est flanqué de deux petites tourelles à pans ; à droite, une porte en plein-cintre sert d'entrée de service. Une souche de cheminée monte de fond le long du mur pignon sud ; elle est partiellement masquée à sa base par un petit corps de bâtiment formant étage de soubassement et qui abritait sans doute une pièce de service à l'origine. Par son plan, l'usage du pan de bois, la disposition de ses baies à petits carreaux sertis dans le plomb, cette villa est typique du style Arts and Crafts. A l'intérieur, un hall dessert l'escalier en bois situé à gauche en entrant, une chambre située dans l'angle nord-ouest, le salon, lambrissé, dans l'angle nord-est, la salle à manger, qui offre une légère saillie sur l'extérieur, à l'est ; elle est prolongée au sud par la cuisine. A l'étage, un jour central circulaire à garde-corps en bois est percé au-dessus du hall ; de là partent deux couloirs, désaxés l'un par rapport à l'autre, celui du nord desservant des chambres, celui du sud des chambres, des WC et une salle de bains carrelée de blanc. Plusieurs chambres sont pourvues de cheminées décoratives ; la chambre nord-est est agrémentée de coussièges dans l'ébrasement formé par la saillie sur l'angle. Le logement de domestiques est de même style ; la partie gauche de la façade est très marquée par le style Arts and Crafts avec son bow window au rez-de-chaussée et l'étage en encorbellement orné de pan de bois ; la partie droite est au contraire traitée de façon très sobre au rez-de-chaussée et éclairée dans le comble par une baie rectangulaire à retour.

Commentaires d'usage régional

Villa balnéaire

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1997/12/01 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Les façades et toitures de la villa et du logement des domestiques sont inscrits MH.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1979

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Benoit-Cattin Renaud

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, patrimoine de la villégiature

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional du Nord - Pas-de-Calais - DAIRE 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex - 03 28 82 67 40

1/8
maison dite villa Sans Gêne
maison dite villa Sans Gêne
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image