Tréfilerie, Usine de quincaillerie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tréfilerie, usine de quincaillerie

Destination actuelle de l'édifice

Entrepôt industriel

Titre courant

Tréfilerie, Usine de quincaillerie

Localisation

Localisation

Basse-Normandie 61 Saint-Sulpice-sur-Risle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Orne

Canton

L'Aigle-Est

Lieu-dit

Bouviers

Références cadastrales

1824 D 35, 1971 AE 170, 171

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Risle (la)

Partie constituante non étudiée

Bassin de retenue, canal, bâtiment d'eau, atelier de fabrication, magasin industriel, logement de contremaître, transformateur (abri), cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1840

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Usine établie en 1840 par César Hurel à l'emplacement d'un moulin à grains ; réglementée par décret présidentiel du 11 juillet 1849 ; augmentation de construction signalée vers 1867 ; acquise par Benjamin Bohin vers 1893 ; nouveaux agrandissements vers 1907 ; installation en 1909 d'une machine à vapeur ; produisait en 1841 8000 douzaines d'épingles, 300000 kg de clous, 500000 kg de fil de fer et 75000 kg de quincaillerie ; fabrication transférée à l'usine de Saint-Sulpice-sur-Risle après 1945 ; bâtiments aujourd'hui à usage d'entrepôt. Deux roues hydrauliques verticales par en dessous attestées vers 1850, l'une pour la tréfilerie, l'autre pour le martinet ; 24 bobines en 1841 ; 10 bobines et 20 machines à clous en 1869. 16 ouvriers de 1867 à 1869. Existence d'un fonds d'archives

Description

Matériaux du gros-œuvre

Silex, enduit, brique

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise, métal en couverture, verre en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, toit en pavillon, terrasse

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, énergie thermique, énergie électrique

Commentaire descriptif de l'édifice

Tous bâtiments en rez-de-chaussée ; logement de contremaître et magasin industriel surmontés d'un étage de comble ; bâtiment d'eau en brique, avec terrasse couverte de métal ; atelier de fabrication enduit avec baies en brique, à toit à longs pans en ardoise ; 2 magasins industriels en silex enduit et brique, l'un couvert de tuile plate, l'autre d'ardoise et de verre ; logement de contremaître à toit à longs pans en tuile plate ; transformateur à toit en pavillon en ardoise

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1982

Date de rédaction de la notice

1986

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lecherbonnier Yannick

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel

tréfilerie, usine de quincaillerie
tréfilerie, usine de quincaillerie
© Région Basse-Normandie - Inventaire général
Voir la notice image