Château de Conflans

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château de Conflans

Titre courant

Château de Conflans

Localisation

Localisation

Île-de-France 94 Charenton-le-Pont

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Charenton-le-Pont

Adresse de l'édifice

Président Kennedy (rue du) 2

Références cadastrales

1810 B1 24 A 32, 1981 H 4 A 7, I

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Parc, cour, jardin régulier, chapelle, terrasse en terre-plein, moulin, fabrique de jardin, miroir d'eau, fontaine, tonnelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle, 4e quart 16e siècle (détruit), 2e quart 17e siècle (détruit), 4e quart 17e siècle (détruit), 1er quart 18e siècle (détruit), 4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1575, 1578, 1581, 1582, 1676, 1709, 1777, 1786

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Lieu de conservation d'un élément architectural déplacé

Parties déplacées à : 75, Paris, Paris-3e

Description historique

Travaux d'agrandissement au château pour Mahaut d'Artois à partir de 1314 avec construction d'une grande salle et d'une tour carrée crénelée flanquée de tourelles. Vendu en 1568 à Nicolas Legendre, seigneur de Villeroy, qui fait entreprendre d'importants travaux : réparation de la galerie basse des orangers et contrebutement du mur de soutènement du jardin des orangers par Jacques Lefèvre, maçon à Paris, en 1575. Construction en 1578 de l'étage haut de la galerie des Orangers par Christophe Lambert, maître maçon à Montigny, Jérôme Delaporte, maître charpentier à Paris et Jean Regnault et Mathieu Duquesne, couvreurs à Paris. achèvement de la petite galerie en retour d'équerre à l'ouest et du cabinet en 1579 par le maçon Jacques Lefèvre. Etage de comble des nouvelles écuries en 1581 par Jean de Villiers, maître charpentier à Paris. Construction en 1582 du corps de logis entre cour et jardin de même ordonnance que la grande galerie par Pierre Chapponet, maître maçon à Paris et Nicolas Conseil, compagnon menuisier à Paris. Installation de bassins et fontaines entre 1580 et 1583 par le sculpteur Mathieu Jacquet. Décor de la galerie haute limite 16e siècle 17e siècle, achevé en 1603. Construction d'un pavillon carré au bord de la Seine par l'architecte Louis Le Vau, dont le plafond fut peint par Le Sueur pour la marquise de Senneçay entre 1645 et 1649. De 1673 à la Révolution, le château est la résidence d'été des archevêques de Paris qui font faire d'importants travaux, aménager le jardin et les terrasses par André Le Nôtre, reconstruire en 1676 le moulin de _Quinquengrogne par l'ingénieur Georges Stiennon pour servir à monter l'eau pour les jardins. Construction en 1709 (date portée) du contrefort de l'aile ouest pour le cardinal de Noailles. Portail d'entrée de la grande cour au nord reconstruit en 1777 par l'architecte Pierre Desmaisons. Fabrique de jardin circulaire érigée en 1786 par Pierre Desmaisons sur les bords de Seine à l'ouest, à la limite du parc de Bercy et démoli 3e quart 19e siècle. Grand corps de logis reconstruit par Pierre Desmaisons vers 1786. Réfection de la chapelle octogonale au nord du grand corps de logis entreprise en 1788 par Pierre Desmaisons et achevée en 1824. Devenu bien national, château vendu en 3 lots entre 1792 et 1795. Partie orientale du château et chapelle octogonale occupée par une succursale du séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet entre 1871 et 1905, démolies en 1926 avec transfert des boiseries au musée Carnavalet à Paris. Partie sud-ouest des jardins divisée suite au percement de l'avenue de la Liberté en 1898. Grand escalier avec niche menant de l'ancienne terrasse des Orangers à la terrasse inférieure, englobé dans un ensemble d'H.B.M. vers 1930 et grande galerie et aile en retour d'équerre à l'ouest démolies vers 1960. Seuls subsistent aujourd'hui le portail d'entrée au nord et le grand escalier des terrasses

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Rotonde

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Fausse coupole

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées, élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon, dôme, lanterneau

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier de type complexe, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Vase ; mascaron ; ordre corinthien, ange

Description littéraire de l'iconographie

Sujet : vase, support : portail d'entrée, sujet : mascaron, support : niche du grand escalier extérieur, sujet : pilastre corinthien, gloire peuplée d'anges, caissons, support : intérieur de la chapelle

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1979 : inscrit MH partiellement

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

1989

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Férault Marie-Agnès

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/37
château de Conflans
château de Conflans
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image