Phare des Baleines (Etablissement de signalisation maritime n°1037/000)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare des Baleines (Etablissement de signalisation maritime n°1037/000)

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Charente-Maritime (17) ; Saint-Clément-des-Baleines

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ars-en-Ré ; Subdivision de La Rochelle

Lieu-dit

Le Phare

Références cadastrales

1965 ZA 211

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cour, communs, parc, blockhaus

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle, milieu 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1679, 1849, 1854

Description historique

Ce 2ème phare a été construit de 1849 à 1853.
- 15 janvier 1854 : allumage sur une tour octogonale en maçonnerie de pierre de taille sur un corps de logis de 50 m de hauteur. " L'édifice est en pierre de taille calcaire extraite sur les bords de la Charente. Les socles, encadrements, cordons, corniches, balustrade et marches d'escalier sont en granit de Kersanton, la meilleure et la plus belle des pierres que fournisse le sol de la presqu'île bretonne", suivant le directeur du Service des Phares, Léonce Reynaud. Les dépenses se sont montées à 281 226, 10F y compris la totalité des murs de clôture et les diverses servitudes. Le bâtiment est construit par Jean-Baptiste Mady, entrepreneur à la Rochelle sous la direction des ingénieurs Job, de Soulangy et Legros.
Coût de l'optique 70 000F. Le phare est construit en même temps que le phare du Haut-Banc du Nord (des Baleineaux) situé sur un écueil isolé à 1000 m en face. Salles des machines construites en 1882.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, granite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Pierre en couverture, zinc en couverture, tuile mécanique

Typologie de plan

Plan symétrique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol

Typologie du couvrement

Coupole

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Terrasse, toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur, escalier de distribution extérieur, escalier en vis sans jour, escalier en équerre

Commentaire descriptif de l'édifice

Description :
- Description architecturale :
2e phare :
Taille générale : 54 m.
Hauteur de la focale : 51, 30 m.
Description : Tour octogonale en pierre calcaire de Crazanne avec encorbellement à la partie supérieure accolée à la façade Sud-Est d'un bâtiment rectangulaire en maçonnerie de pierres apparentes avec corniches et moulures. Soubassement de pierre en granit bleu de Kersanton. Le fût se termine par une console assemblée par des plates-bandes supportant une balustrade à dés ajourés. Dans le hall d'accueil : mosaïque avec inscription 1854. Le site de 17 990 m2 possède différents bâtiments : un blockhaus de la seconde guerre mondiale, une salle des machines, trois groupes d'habitation. jardin et parc. Mur d'enceinte complet autour du terrain.
- Description technique :
2ème phare : 1ère optique : 15 janvier 1854 : feu de premier ordre à éclipses de 30 secondes en 30 secondes.
Autres optiques : 01 octobre 1882 : électrification : feu scintillant de 4 éclats groupés de 15 secondes séparés par des éclipses de 10 secondes. focale 0, 30 m optique simple. 20 août 1904 : Changement complet du système optique : feu scintillant de 4 éclats groupés de 15 secondes séparés par des éclipses de 10 secondes. focale 0, 30 m. Optique double sur plateau (optique actuelle). 1911 : renforcement du feu. 1928 : les lampes à arc sont remplacées par les ampoules à incandescence.
Cuve à mercure : 1904.
Combustibles :
Huile végétale : 1682.
Huile minérale : vers 1875.
Electrification : 1882.
Automatisation : 200.
- Etat actuel : 2ème phare : Tour octogonale en maçonnerie de pierres lisses apparentes à encorbellement à la partie supérieure . Hauteur 57, 10 m. Lanterne métallique BBT. Cuve à une colonne BBT. Double optique BBT de 8 panneaux au 1/8 de focale 0, 30 m. L'ensemble est porté par un plancher métallique renforcé par une colonne centrale à l'étage inférieur. Le premier appareil à galets a disparu. Lampes halo 250w. Feu à 4 éclats blancs de 15 secondes. Portée 27 milles.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

Étude d'inventaire, inventaire des phares

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-PHARES-REYNAUD ; VISMER-PHARES-LEGROS ; VISMER-PHARES-AUTR ; VISMER-PHARES-FORME-POLYG ; VISMER-PHARES-LOCA-ILE

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07

1/2
phare
phare
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image