Château fort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Titre courant

Château fort

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Ornans

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ornans

Lieu-dit

Le Château

Références cadastrales

1813 B 975-976, 1975 AV 38, 39

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Enclos, cour, jardin, fossé, chapelle, citerne, enceinte, demi-lune, donjon, terrasse en terre-plein

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle (?, détruit), 4e quart 13e siècle, 1er quart 14e siècle (détruit), 1er quart 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 15e siècle, 3e quart 17e siècle, 4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1289, 1301, 1369, 1475, 1500, 1650

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1237, Hugues de Chalon et sa femme Alice de Méranie reçoivent de Jean de Chalon le château d'Ornans, où selon la tradition serait né leur fils Othon IV. Ce dernier fonda la chapelle Saint-Georges en 1289. En 1295, Othon IV vendit le château au comte de Bourgogne. Ce qui provoqua la guerre avec les barons comtois conduits par Jean de Chalon Arlay. Le château fut alors saccagé et détruit en 1300. Un accord fut trouvé entre le roi de France et les barons comtois qui furent obligés de reconstruire le château en 1301. La date 1369 qui est gravée sur la clef de voûte du choeur correspond sans doute à une reconstruction. En 1475 l'enceinte du château fut renforcée par Charles le Téméraire au moment de la guerre contre les Suisses. La chapelle subit des travaux en 1500 (date inscrite sur le linteau de la porte latérale gauche). Vers 1650, une demi-lune est construite pour défendre les abords de la grande porte du château. Lors de la 1ère conquête de Louis XIV en 1668, le château fort capitule sans combattre. Le 5 mai 1674 le château est complétement rasé par le maréchal de Luxembourg à l'exception de la chapelle Saint-Georges. Une maison, construite avant le cadastre de 1813, et modifiée depuis, s'élève à l'extrémité de l'éperon.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, bois, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, tuile plate, pierre en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, croupe, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château s'élevait à l'extrémité de l'éperon qui domine la vallée à plus de 150 m. Il était défendu à l'ouest, à l'est et au sud par des parois calcaires abruptes. En revanche la partie nord présentait un point d'attaque facile et c'est là que fut aménagée une courtine flanquée de deux tours rondes et un fossé rectiligne large de 15 m débouchant de chaque côté sur le vide. La courtine était percée d'une porte à laquelle on accédait par un pont-levis. Une porte, qui s'ouvrait sur un escalier pratiqué entre deux rochers du côté de l'est, servait de porte de secours. A l'époque de Charles le Téméraire un donjon de 3 étages surmonté de 5 créneaux fut construit (c'est la tour qui figure dans les armes de la ville). La muraille était complétée par l'escarpement de la terrasse rocheuse sur laquelle le château était assis. La chapelle Saint-Georges s'élève encore à l'extrémité de l'éperon.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1968/06/07 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

La chapelle Saint-Georges, ancienne chapelle du château à Ornans (cad. 1975 B 978) : inscrite sur l'inventaire supplémentaire des MH par arrêté en date du 7 juin 1968.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

La chapelle Saint-Georges fondée par Othon IV en 1289, reconstruite en 1369 puis en 1500, est le témoin de l'histoire mouvementée du château fort d'Ornans et de l'histoire de la comté.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1976

Date de rédaction de la notice

1981

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Hamelin Liliane

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel