Château de la Villeder (Le Roc-Saint-André fusionnée en Val d'Oust en 2016)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de la Villeder (Le Roc-Saint-André fusionnée en Val d'Oust en 2016)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Le Roc-Saint-André

Précision sur la localisation

Commune fusionnée après inventaire : Commune inventoriée sous le nom de Le Roc-Saint-André

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communes riveraines du canal de Nantes à Brest

Canton

Malestroit

Lieu-dit

Villeder (la)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Puits, communs, portail, parc, chapelle, ferme, fossé, cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 4e quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1775, 1890

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source, porte la date, daté par source

Auteur de l'édifice

Regnault Arthur (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Selon la réformation (recensement de la noblesse) de 1427, le manoir appartenait à Philippot Guillard qui y habite ; la métairie qui en dépend est habitée par Guillaume et Perrot Suet [Servet ? ] ; en 1513, à Franczois Guillart, puis à Charles Guillart, en 1536 ; en 1580 aux Lézenet ; aux Kermeno en 1648, aux Moro en 1676 et aux de Lys en 1770.L'ancien manoir fortifié de la Ville Der, dont il subsiste des vestiges pouvant être datés des années 1400 (tour d'escalier sur la façade postérieure), a été modifié au 17e siècle, puis au 18e siècle (construction des communs en 1775). Le château et ses abords ont été totalement remodelés entre 1890 et 1893 sur les plans de l'architecte rennais Arthur Regnault et devient un château classique.Ces travaux ont consisté en l'aménagement de la moitié sud du corps principal jusque là occupé par des dépendances, en la transformation de la façade principale avec le percement de la porte centrale, la construction des frontons aux extrémités nord et sud, des lucarnes et des cheminées, la construction des pavillons et de l'aile en retour à l'ouest, la restauration des communs et grilles, l'aménagement intérieur et celui du jardin à la française de la cour.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan régulier

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée, élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, toit polygonal, toit à l'impériale, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Édifice de plan allongé dont la façade principale est encadrée de deux pavillons indépendants, d'une cour occupée par un jardin régulier et de deux ailes de communs, l'entrée étant marquée par une grille de clôture.À l'arrière du corps de logis deux escaliers prennent place dans des corps saillants, tandis qu'une aile en retour d'équerre vient agrandir l'édifice à l'ouest.Le remaniement de la Villeder illustre de manière représentative et remarquable un type de restauration visant à monumentaliser un édifice existant par un agrandissement symétrique et une composition générale s'inspirant de l'architecture du 17e siècle ; cette recherche se prolonge jusque dans le traitement des abords et des jardins.(É. Lauranceau)

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armes en alliance de la famille du Boisbaudry : d'or à deux fasces de sable, la première chargée de trois, la seconde de deux besants d'argent et de la famille de La Croix de Beaurepos : d'or à trois fasces ondées d'azur et un lion naissant de gueules.

Commentaires d'usage régional

Restauration ; néo-XVIIe ; agrandissement

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Le château, à savoir le logis en totalité, ainsi que les façades et les toitures des communs, des pavillons latéraux de liaison, le portail d'entrée, les douves et le sol de la cour d'honneur (cad. A 142 à 144) : inscription par arrêté du 4 juin 2007.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une société privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1986

Date de rédaction de la notice

1986 ; 2004 ; 2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ducouret Jean-Pierre, Lauranceau Elise, Menant Marie-Dominique

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, enquête thématique régionale (châteaux du 19e siècle en Bretagne), inventaire topographique (Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/3
Vue d'ensemble, grille d'entrée
Vue d'ensemble, grille d'entrée
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine - Diffusion RMN
Voir la notice image