Eglise paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul (Le Rheu)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre ; Saint-Paul

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul (Le Rheu)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Le Rheu ; église (place de l')

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rennes Métropole

Canton

Rennes Sud Ouest

Adresse de l'édifice

Église (place de l')

Références cadastrales

1985 AC 1

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 14e siècle, 1er quart 15e siècle, 2e quart 18e siècle, 3e quart 18e siècle, milieu 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1732, 1861

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par travaux historiques

Description historique

Choeur daté par travaux historiques de 1424 . Sacristie construite en 1732 (date portée) . Nef reprise en 1752. Reconstruction presque totale de l'église sauf l'ancien choeur à partir de 1845. Clocher daté également par travaux historiques de 1861. (Barbedor Isabelle et Orain Véronique, 1994)La première mention de l'Église de Saint-Pierre et Saint-Paul date du 12e siècle. Les seigneurs de Méjusseaume seraient les bâtisseurs supposés de celle-ci. Elle est décrite comme un bâtiment de forme rectangulaire mal éclairé par de petites ouvertures. Ce n’est qu’au 14e siècle que s’ajoutent les deux chapelles qui viennent ainsi former son plan en croix latine. L’une est fondée par les seigneurs de la Freslonnière et l’autre par les seigneurs de Verrière-Monvoisin. D’après les archives, les différentes améliorations, restaurations ou travaux de 1300 jusqu’à aujourd’hui sont partiellement connus. En 1424, quelques travaux sont entrepris au sein de l’église notamment au niveau de la voûte qui s’écroulait. Entre 1600 et 1750, l’église est en mauvais état et la messe n'y’est plus célébrée pendant quelques années. Des ouvertures créees dans le transept et le mur nord en 1732 sont restaurées en 1750 sous la direction du recteur de Gennes. A la Révolution, l'église, fermée par le maire Dorvo, est utilisée comme grange et écurie. Avec le Concordat de 1802, qui rétablit la paix religieuse ”, l’église est de nouveau ouverte au culte après un grand nettoyage et sa réfection temporaire. En Avril 1843, l’ancienne église, très détériorée, est partiellement démolie (seuls quelques pans de murs sont conservés). Une chambre des cloches est érigée en 1861 puis la flèche du clocher quelques années plus tard. En 1965, l'église direction de Gaston Barde sous la ditecte-urbaniste) et du maire du Rheu Jean Châtel, l'église est entièrement restel. Cette restauration concerne également le décor intérieur, l (peintures de la Chaire, de la tribune et des corniches). Un premier autel de style “Rocaille” est acquis en 1760 par l’abbé de Gennes. Il provient de la chapelle des Jésuites ou église Toussaints de Rennes aujourd’hui. Lors des travaux de restaurations de l’église en 1965, l’autel, très détérioré, est sauvegardé par la municipalité. Il fut remplacé par un autre en pierre réalisé par Gaston Bardet. En 1980, la Conservation des Monuments Historiques, en concertation avec la municipalité du Rheu, prend le parti de restaurer et d'installer l’ancien retable-autel des 17e-18e siècles. (Duchaud Kelly 2017)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, granite, calcaire, moellon, pierre de taille, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, flèche polygonale, noue, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Plan en croix latine, lambris de couvrement, clocher-porche, chevet plat. (Véronique Orain et Barbedor Isabelle en 1994.)Né au coeur d’un cimetière, elle est située en centre-bourg, englobée d’une urbanisation tardive et mise en valeur par un certain dégagement urbain. Les alentours de l'église ont fait l’objet de travaux d’aération du tissu urbain en partie ouest. Un petit parc de verdure l’entoure en partie est.Orientée vers l’est, l’église dispose d’une sacristie hors-oeuvre datant de 1732 et d’une grande tour de clocher construite en 1861 avec une flèche polygonale. Elle est composée d’une nef unique en cul-de-four et d’un chœur à chevet droit, reconstruit en 1424, qui est percé d’une fenêtre à deux meneaux.L’édifice est couvert d’une toiture à longs pans, composée d’une noue.Malgré les différentes étapes de construction, elle garde une certaine unité par l’utilisation d’un même matériau qui est le schiste rouge de Pont Réan.Pour la disposition intérieur, les fonds baptismaux et la tribune sont accessibles dans le massif de la tour.Concernant l’ornementation architecturale, la corniche, la chaire à prêcher, les socles des statues sont peints en vert et rouge. Le long de la nef, trois mosaïques sont intégrées au sol représentant des armoiries, sur l’une l’inscription “IHS” et l’autre “MA” (supposée). (Kelly Duchaud 2017)

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armes de la famille Eder.

Commentaires d'usage régional

Clocher-porche ; chevet plat

État de conservation (normalisé)

Restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1994 ; 2017

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Barbedor Isabelle, Orain Véronique, Duchaud Kelly

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (églises et chapelles d'Ille-et-Vilaine), inventaire topographique (Le Rheu)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/5
église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul
église paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image