Eglise paroissiale Saint-Martin (Chavagne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Martin (Chavagne)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Ille-et-Vilaine (35) ; Chavagne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rennes Métropole

Canton

Mordelles

Références cadastrales

1980 A 563

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Enclos, cimetière, croix monumentale

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1869, 1874

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques, attribution par travaux historiques

Description historique

La paroisse est mentionnée dès le 11e siècle. L'ancienne église était entourée d'une litre extérieure et intérieure aux armes des seigneurs de Cicé en Bruz, le chœur et la nef portaient également les armes des Botherel et des Champion seigneurs de Cicé, les premiers dans la première moitié du 15e siècle, et les deuxièmes de 1575 au milieu du 18e siècle. L'édifice actuel a été construit entre 1864 (27 avril, pose de la première pierre) et 1869 par Edouard Brossais Saint-Marc. Partie haute du clocher de 1874, sur les plans d'Arthur Regnault. Vitraux de Lavergne.(Barbedor I. et Orain V. : 1994)L'ancienne église de la commune, dont l'emplacement est visible sur le cadastre de 1829, fut construite à l'emplacement de l'actuel cimetière. De cet édifice il ne reste que la chapelle Saint-Nicolas, conservé dans le cimetière. L'église actuelle, dédiée comme la première à Saint-Marc de Tours, fut quant à elle élevée entre 1864 et 1869 selon les plans d'Édouard Brossais Saint-Marc. L'édifice ne fut couronné qu'en 1874 d'un clocher imaginé par Arthur Regnault. Le bâtiment connu des restaurations et des réaménagements en 1992-1993.(De Sousa Figueiredo D. : 2016)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, granite, pierre de taille, calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Flèche en maçonnerie, toit à longs pans, noue, pignon découvert, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

"Plan en croix latine, voûte d'ogives, clocher-porche, chevet arrondi, style néogothique.(Barbedor I., Orain V. : 1994)L'église, de style néo-gothique, présente un plan en croix latine à trois travées avec deux chapelles rectangulaires au niveau des bras du transept. C'est un édifice dans sa majeure partie construit en moellon de schiste et de grès tandis que la façade est construite en pierre de taille de Pont-Réan. Son toit à longs pans est couvert d'ardoises d'Anjou. La façade principale, en pierre de taille, est divisée en trois travées délimitées aux extrémités par des contreforts et au centre par les contreforts du clocher. L'avant-nef est éclairée par deux fenêtres dont l'encadrement est en granite. Elles se composent de trois lancettes et de trois quadrilobes, le tout en tuffeau. L'entrée se fait par la travée centrale qui n'est autre que la tour du clocher. Cette tour comporte quatre niveaux tous délimités par des bandeaux. Le premier niveau est réservé à la porte d'entrée, le second à la grande baie en granite et tuffeau, le troisième niveau se compose des abat-sons et enfin le dernier niveau n'est autre que le clocher à pinacles en tuffeau. La porte d'entrée est en arc brisé dont l'encadrement est en granit. Au-dessus de cette porte se trouve une statuette de Saint-Marc ainsi qu'un triangle qui symbolise la "Sainte-Trinité". Les trois travées de la nef sont délimitées par des contreforts en pierre de taille surmontés de pinacles en tuffeau. Chacune d'entre elle (pas sur qu'on comprenne qu'on parle des travées) est éclairée par une fenêtre dont l'encadrement en arc brisé en granite contient deux lancettes et un quadrilobe en tuffeau. Chaque bras du transept saillant est accessible par une porte en arc brisé en granit. Ce transept est éclairé par deux grandes verrières en granite et tuffeau. Une chapelle de plan rectangulaire prend place à chaque bras du transept. Le chevet est quant à lui à cinq pans chacun éclairé par une baie.L'intérieur de l'église de Chavagne est ainsi animé par les couleurs des 13 vitraux. Les murs sont entièrement enduits et la nef est couverte de trois voûtes d'ogives. Deux retables prennent place dans les bras du transept. Au nord, il représente la Vierge à l'Enfant et Jean-Baptiste, tandis qu'au sud il s'agit de Saint-Joseph, Sainte-Anne, la Vierge enfant et Saint Joachim. Dans ce même bras sud est installé un baptistère de style Louis XIV en marbre rouge et armorié ainsi qu'une chaire en bois sculpté. Enfin, le chœur comporte des stalles également en bois.(De Sousa Figueiredo D. : 2016)"

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail

Commentaires d'usage régional

Clocher-porche ; chevet arrondi ; style néogothique

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1994 ; 2016

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Barbedor Isabelle, Orain Véronique, De Sousa Figueiredo Déborah, Debos Adrien

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (églises et chapelles d'Ille-et-Vilaine), inventaire topographique (Chavagne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/3
église paroissiale Saint-Martin
église paroissiale Saint-Martin
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image