Eglise paroissiale Saint-Onneau (Esquibien fusionnée en Audierne en 2016)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Onneau

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Onneau (Esquibien fusionnée en Audierne en 2016)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Esquibien

Précision sur la localisation

Commune fusionnée après inventaire : Commune inventoriée sous le nom de Esquibien

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Esquibien

Références cadastrales

2018 ZM 127

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Enclos, croix monumentale, fontaine de dévotion, monument aux morts

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 1er quart 17e siècle, 3e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1584, 1612, 1617, 1618, 1628, 1665

Commentaires concernant la datation

Porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date, porte la date

Description historique

L’édifice bâti à la seconde moitié du 16e siècle a été remanié au 17e siècle.Les parties les plus anciennes sont la nef et l’élévation ouest. La seule inscription datée qui renvoie à cette époque se trouve à l’intérieur de l’église, sur le mur près de la porte du porche sud : I : PARIS : F : 1581.Ce porche porte plusieurs dates sur sa façade et contreforts renvoyant toutes au début du 17e siècle, signe qu’il a probablement fallu quelques années pour le réaliser : Y. GONID(EC) F 1612, F 1617, H IOURDEN FVT F 1618 et M BRIGNON F 1628. Non loin de là, au-dessus d’une fenêtre de la façade sud se trouve cette autre inscription : SIMON GVILLOV FAB 1665.Deux autres inscriptions ont été observées sur le chevet, H (?) FLOCH et M GOBERT RECTEUR 177(?). Celles-ci renvoient probablement à un autre remaniement. Notons que le nom de ce recteur est également porté sur la croix située au sud du bourg dite « croix neuve » et datée 1774.On remarque sur le cadastre ancien la présence d’un bâtiment au sud-ouest de l’enclos. Celui-ci, signalé comme mairie en 1837, a aujourd’hui disparu.La comparaison avec une carte postale du début du 20e siècle montre quelques modifications récentes sur le côté sud de l’édifice : la transformation de l’arc de triomphe en monument aux morts, la disparition du cadran solaire qui se trouvait sur la façade du porche et le déplacement de la croix qui, aujourd’hui, est orienté sud-nord.L’église est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1925.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement, voûte d'ogives

Typologie de couverture

Flèche en maçonnerie, toit à longs pans, pignon découvert, croupe, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Située en plein cœur du bourg d’Esquibien, l’église paroissiale Saint-Onneau se dresse dans un enclos entouré d’un petit muret partiellement détruit. L’entrée de l’ancien cimetière, côté sud, se fait par un petit arc de triomphe en ogive moulurée qui porte aujourd’hui les noms des Esquibiennois tombés pour la France entre 1914 et 1918. A ses côtés, on peut observer un échalier derrière lequel se trouve une pierre tombale en réemploi intégrée au dallage.L’édifice, tout en pierre de taille, comprend une nef avec bas-côtés terminée par un chevet polygonal et deux chapelles en ailes formant faux transept.L’entrée ouest présente les mêmes caractères architecturaux qu’à Cleden-Cap-Sizun, Plogoff ou Saint-Tugen en Primelin, à savoir une porte en anse de panier surmontée d’un arc ogival.Le porche sud, quant à lui, ne possède ni le tympan ajouré de Saint-Tugen ou de Goulien, ni les bateaux sculptés de Cleden-Cap-Sizun ou Plogoff. Son ouverture consiste en un grand arc en plein cintre soigneusement mouluré reposant sur des chapiteaux. On remarque, à l’intérieur, quelques poissons sculptés et des croix sur socle gravées grossièrement.Le clocher est, selon Peyron et Abgrall, l’un des bijoux du Cap. D’une grande élégance et flanqué sur son côté nord d’une tour d’escalier octogonale, il porte en son sommet une flèche très élancée. Dans l’enclos de l’église, près du porche sud, se trouve une haute croix monumentale en Kersanton. Récemment tournée vers le sud, elle porte un croisillon représentant un crucifix sous lequel se trouve l’inscription : « Mission 1868 ».La fontaine du saint se situe plus loin, à environ 150 mètres au nord de l’église, intégrée dans la pente du terrain. Il s’agit un petit édicule en pierres de taille présentant un toit à long pans, une ouverture en plein cintre chanfreinée et une voute profonde. Sur le pignon a été aménagée une niche (actuellement vide) pour recevoir une statue du saint.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ange

Description de l'iconographie

Feuillage, poisson, tête humaine.

Commentaires d'usage régional

Clocher cornouaillais, variante, banc

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM29002281, IM29002290, IM29002272, IM29002283, IM29002285, IM29002286, IM29002278, IM29002287, IM29002279, IM29002280, IM29002291, IM29002284, IM29002292, IM29002275, IM29002276, IM29002277, IM29002296, IM29002299, IM29002302, IM29002293, IM29002300, IM29002295, IM29002301, IM29002304, IM29002282, IM29002303, IM29002273, IM29002288, IM29002297, IM29002271, IM29002289, IM29002294, IM29002298, IM29002274, PM29005265, PM29005268, PM29005264, PM29005267, PM29005262, PM29005266, PM29005263

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Audierne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

1/2
Eglise paroissiale Saint-Onneau (Esquibien fusionnée en Audierne en 2016)
Eglise paroissiale Saint-Onneau (Esquibien fusionnée en Audierne en 2016)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image