Chapelle Saint-Chrysanthe, près de Kerscoulet (Primelin)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Chrysanthe

Titre courant

Chapelle Saint-Chrysanthe, près de Kerscoulet (Primelin)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Primelin

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Kerscoulet ((près de))

Références cadastrales

1972 AI 117

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Fontaine de dévotion

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1856

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

Bâtie en 1856, la chapelle Saint-Chryanthe a la particularité d’abriter une fontaine votive en pierres de taille. Celle-ci lui est antérieure et son existence est signalée sur le cadastre de 1837 à travers le nom de plusieurs parcelles voisines appelées pratou ar feunteun goz, soit « les prés de la vieille fontaine ».Une lettre du recteur de Primelin adressée à l’évêque de Quimper en juillet 1856 pour demander la permission d’édifier une chapelle dédiée à Saint-Chrysanthe nous informe sur l’origine des deux édicules. (cf. en annexe) On apprend tout d’abord que la fontaine serait l’unique vestige d’une très ancienne chapelle dédiée Saint-Chrysanthe disparue depuis longtemps. Cette affirmation est remise en question à Primelin, car il n’existe aucune mention d’une chapelle de ce nom avant la révolution. D’après les témoignages recueillis, il s’agirait d’une pure invention dans le but d’obtenir plus facilement l’autorisation de l’évêque. On apprend également que la fontaine était fréquemment visitée par de nombreux fidèles venant invoquer le saint afin de guérir leurs rhumatismes. Un préau de trois mètres sur trois avait d’ailleurs été construit au-dessus pour leur permettre d’accomplir leur dévotion à l’abri.La chapelle Saint-Chrysanthe a donc été bâtie pour remplacer ce préau et lui donner « un aspect plus religieux ». Quatre personnes dont les noms sont portés autour de la porte d’entrée ont participé à son édification : JEAN GUEGUEN (recteur de Primelin), V DAGORN (Maire de Primelin), JEAN DANZE (Trésorier) et JEAN POULHAZAN.Selon des témoignages recueillis à Primelin, la fontaine, telle qu’on peut l’observer aujourd’hui, date également de 1856 et aurait été un don d'une famille qui aurait bénéficié des vertus de l'eau.La chapelle a été restaurée en 1958 et se trouve aujourd’hui en bon état. Le pardon se tient tous les ans un dimanche du mois de mai.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, moellon, crépi

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle Saint-Chrysanthe se trouve isolée au nord-est du village Kerscoulet, nichée sur une hauteur surplombant la vallée qui sépare Primelin de Goulien. Elle trône le long d’un étroit chemin bordé de murets de pierres sèches non loin d’un ancien carrefour (croaz hent en breton) où se rejoignaient les routes de Goulien et d’Esquibien. Selon un témoignage recueilli à Primelin, l’Église aurait dédié ce lieu au culte de saint Chrysanthe du fait de la grande ressemblance phonétique entre Chrysanthe et croaz hent.Selon ce même témoignage, la présence de nombreuses stèles protohistoriques aux abords de la chapelle, dont l’une est encore visible aujourd’hui à l’entrée d’un champ, montrerait le caractère sacré très ancien du lieu.La chapelle est un petit édifice de plan rectangulaire avec chevet arrondi et clocheton à dôme. Notons les similitudes de son architecture avec celle des habitations rurales de l’époque : murs en moellons crépi, chainages d’angle et encadrement des baies en pierres de taille et corniche du toit moulurée en cavet.La fontaine se trouve à l’intérieur de l’édifice, en face de la porte d’entrée. Son bassin est carré et protégé par un édicule en pierres de taille dont le toit à deux pan est sommé d’une croix. L’ouverture est en plein cintre et au fond de la voûte profonde se trouve une niche dans laquelle trône une statue du saint. L’eau s’écoule par un canal creusé dans les dalles du sol et, après avoir traversé une petite dépression circulaire, va s’évacuer devant le palier. D’après un témoignage recueilli sur place, cette dépression servait entre autres de bénitier bien qu’il y en ait un installé sur le pignon ouest, à côté de la porte d’entrée. Les gens préféraient apparemment se signer avec l'eau fraîche et débordante de la fontaine. Mais comme l’eau de cette fontaine est réputée pour guérir les rhumatismes, les fidèles venaient également y baigner leurs mains douloureuses.Notons que la pierre qui forme le fond du bassin présente un renfoncement circulaire en son centre. Cette curiosité est également visible sur la fontaine de Kerscoulet située sur le même chemin, quelques centaines de mètres vers l’ouest.Un ancien habitant de Kerscoulet explique que dans les années 1950, alors qu’il était enfant et devait garder les vaches, il prenait avec lui la statuette qui se trouve dans la fontaine et la plaçait dans une brèche du muret qui entoure le pré. Le saint surveillait alors les animaux et il pouvait aller jouer. Cette méthode avait fait ses preuves et nombreux étaient les enfants du village qui procédaient de la même façon.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Saint Chrysanthe

Commentaires d'usage régional

Fontaine intérieure

Protection

Référence aux objets conservés

IM29002776, IM29002779, IM29002778, IM29002777

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Primelin)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Chapelle Saint-Chrysanthe, près de Kerscoulet (Primelin)
Chapelle Saint-Chrysanthe, près de Kerscoulet (Primelin)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image