Chapelle Saint-Yves (Plogoff)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Yves

Titre courant

Chapelle Saint-Yves (Plogoff)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Plogoff

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Saint-Yves

Références cadastrales

2018 BN 265

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Croix monumentale

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1648, 1652, 1817

Commentaires concernant la datation

Porte la date, porte la date, porte la date

Description historique

La chapelle Saint-Yves est l’une des deux chapelles de la commune à avoir été déplacée. L’autre est dédiée à saint André et trône désormais au cœur du village de Landrer. Les deux édifices se trouvaient près du Loc’h et étaient sérieusement menacés par l’érosion du littoral.La chapelle Saint-Yves occupait un endroit nommé Kougon Sant-Youen, près de la plage du Loc’h et a été transférée à trois kilomètres de là, sur une parcelle de landes appelée roz Kergaouren non loin du village de Kerguidy. Ici se trouvait déjà la croix monumentale que l’on peut observer aujourd’hui. Ce transfert s’est déroulé en 1817 et est rappelé par les inscriptions CLET.CARVAL.F.1817 et M.P.CARN.Rr 1817 situées respectivement sur le pignon ouest et sur la fenêtre sud du bâtiment. Une dizaine d’année plus tôt, un inventaire des édifices religieux de Plogoff nous apprend qu’en 1806 « la chapelle Saint-Yves en bien mauvais état a été vendue et a servi de caserne ».Les autres dates relevées sur l’édifice renvoient au milieu du 17e siècle, soit un siècle et demi environ avant son déplacement : La date de 1648 (probablement celle de sa construction) apparait deux fois sur le pignon ouest. L’une est accompagnée de l’inscription MRE : H : GVI(llou) RECTEUR. Au chevet de la chapelle, une pierre à l’envers porte l’inscription G : KERLOC(‘h) : FAB : 1652.Au milieu du 20e siècle, l’édifice était en trop mauvais état pour accueillir les offices religieux. Une photographie prise en 1966 lors de la construction du château d’eau voisin montre une toiture détériorée.En été 1970, alors que la chapelle était clairement en ruines, un camp scout en provenance de Meurthe-et-Moselle s’attela à sa restauration : les parties les plus endommagées (mur nord, charpente et toiture) ont été démontées puis reconstruites. La chapelle restaurée sera inaugurée l’année suivante.La dernière série d’intervention en date eu lieu entre 2006 et 2012 avec le soutien de l’association de sauvegarde du patrimoine religieux de Plogoff : drainage autour de la chapelle, travaux de maçonnerie, jointoiements des murs extérieurs à la chaux, consolidation du clocher, ajout d'une croix en métal et réfection de la toiture (les deux puits de lumière installés en 1970 et visibles sur les photographies de 1977 ont été retirés).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle Saint-Yves ainsi que la croix monumentale qui lui est associée se dressent sur une petite place bordant la D784 qui mène à la pointe du Raz.L’édifice est de petite taille (dix mètres de long sur six de large), de plan rectangulaire et tout en pierres de taille. Les baies se trouvent sur le pignon ouest (porte d’entrée) et sur la façade sud (porte et fenêtre). Les effets décoratifs sont portés sur les corniches du toit moulurées en cavet et sur le clocher, coiffé d’un petit dôme à l’instar de celui de la chapelle Saint-André. Si la cloche porte l’inscription « RED ROSE 1880 », c’est qu’elle provient d’un cargo anglais qui s'est échoué sur les roches de Kornog-Bras de la chaussée de Sein. Ce naufrage s'est déroulé à 4 Km à l'ouest du phare d'Armen le 10 août 1884.Notons la présence, sur le pignon est, d’un « vaisseau de pierre » sculpté. Ce type de sculptures se rencontre régulièrement dans le Cap-Sizun, l’église paroissiale de Plogoff en porte trois.A ses abords se trouve une croix monumentale dont le socle massif à plusieurs degrés porte une croix représentant un crucifix côté avers et une Vierge voilée, mains sur le cœur, côté revers.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Référence aux objets conservés

IM29002545, IM29002546, IM29002544, PM29004327, PM29004326, PM29005307

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Plogoff)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Chapelle Saint-Yves (Plogoff) ; Les églises et chapelles (Plogoff)
Chapelle Saint-Yves (Plogoff) ; Les églises et chapelles (Plogoff)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image