Chapelle Sanspe dite chapelle Sainte-Espérance (Beuzec-Cap-Sizun)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Espérance

Appelation d'usage

Dite chapelle Sant-Spe(z), actuellementdite chapelle Sanspe

Titre courant

Chapelle Sanspe dite chapelle Sainte-Espérance (Beuzec-Cap-Sizun)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Beuzec-Cap-Sizun

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cap Sizun

Canton

Pont-Croix

Lieu-dit

Sanspe

Références cadastrales

2018 ZZ 98

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Enclos, fontaine, menhir

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle (?), 1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1820

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

Placée sous le vocable de sainte Espérance sur le cadastre de 1837, la chapelle est plus souvent mentionnée par son nom breton Sant-Spé(z) ou Sanspé (nom qu’elle partage avec le village voisin).« Cette dénomination suppose l’existence d’un saint Spé qui a été assimilé à tort au latin spes, d’où la traduction cléricale de Sainte-Espérance, alors que le breton n’emploie pas ici la forme féminine santez pour désigner la patronne. » (Tanguy Daniel, Fondation pour la sauvegarde de l’Art Français).Probablement bâtie au 17e siècle au vu du type d’arcades présent sur les deux portes, l’édifice arbore la date unique de 1820 à la base de son clocher, côté ouest. C’est à ce moment, selon Peyron et Abgrall, que la fabrique racheta la chapelle qui fut précédemment vendue comme bien national. Cette date, ainsi que les deux noms qui lui sont associés – LE BRAS MAIRE et (?) PERROT - pourrait également signaler l’agrandissement de l’édifice visible par la différence d’appareillage entre le chœur (pierre de taille) le reste de la chapelle (moellon).Lors de la précédente enquête d’inventaire, la chapelle se situait sur un terrain privé. On voit d’ailleurs sur les photographies de 1984 une tonne à eau ainsi que quelques vaches pâturant aux abords de l’édifice.Aujourd’hui propriété de la commune, on notera une seconde restauration qui eut lieu au début du 21e siècle (2003 et 2004) : Elle s’est attelée au renforcement global de la maçonnerie, la pose d’une nouvelle charpente, d’une nouvelle toiture, de deux nouvelles vitreries et deux nouvelles portes. Un peu plus tôt (en 1998) une fontaine moderne a été bâtie dans l’enclos de la chapelle à la place d’un ancien ensemble lavoir-fontaine.Notons également que la stèle christianisée visible en 2019 a été rapatriée à son emplacement d’origine, aux abords de l’édifice, après un séjour de quelques décennies dans le jardin d’une maison située à Audierne, près du môle du Raoulic.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granulite, moellon, enduit partiel, granulite, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Flèche en maçonnerie, toit à longs pans pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Isolée sur un plateau arboré entouré par un paysage cultivé de champs et de talus, la chapelle Sanspe est un petit édifice de plan rectangulaire niché dans un enclos dont il reste quelques murets.Ses murs maçonnés à la fois de moellons (nef) et de pierres de taille (chœur) présente deux portes en plein cintre dont celle du sud arbore un blason martelé. Les deux autres baies sont des fenêtres en plein cintre positionnées sur la façade sud, des deux côtés de la porte.Le pignon occidental porte, en plus de la porte, un clocheton peu élevé ainsi que le sigle religieux IHS flanqué de deux chandeliers et surmonté d’un larmier.Le sol de l’édifice est en terre battue.Dans l’enclos se trouvent une fontaine et une stèle christianisée. La fontaine, sise dans son propre enclos, présente une voute profonde, une ouverture en plein cintre, un toit en bâtière et une pierre saillante sur son pignon portant une pieuse sculpture. Lors du recensement de 2019, celle-ci était soigneusement décorée de deux bouquets de fleurs fraiches. La stèle christianisée, de forme tronconique et fuselée de 22 cannelures, mesure environ 1,70 mètre. On y observe un sillon horizontal et une petite croix creusée de l’autre côté.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; IHS

Description de l'iconographie

Chandelier.

Commentaires d'usage régional

Plan rectangulaire

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Référence aux objets conservés

IM29002190, IM29002189, IM29002187, IM29002188, IM29002191, PM29004027, PM29004029, PM29004026, PM29004028

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1977

Date de rédaction de la notice

1984 ; 2019

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Toscer Catherine, Douard Christel, Serre Fabien

Cadre de l'étude

Inventaire topographique, inventaire topographique (Beuzec-Cap-Sizun)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35

Chapelle Sanspe dite chapelle Sainte-Espérance (Beuzec-Cap-Sizun)
Chapelle Sanspe dite chapelle Sainte-Espérance (Beuzec-Cap-Sizun)
(c) Communauté de communes Cap Sizun - Pointe du Raz
Voir la notice image