Eglise paroissiale Saint-Cadou (Sizun)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Cadou

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Cadou (Sizun)

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Sizun

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Parc Naturel Régional d'Armorique

Canton

Sizun

Lieu-dit

Saint-Cadou

Références cadastrales

1996 AL 101

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière, calvaire, monument aux morts, fontaine de dévotion

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle, 1er quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 16e siècle (?)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1663, 1668, 1707, 1717, 1718, 1719, 1840

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source, daté par source, daté par source, daté par source, daté par source, daté par source

Auteur de l'édifice

Boyer Théodore? (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques, attribution par source, attribution par source, attribution par source, attribution par source, attribution par source, attribution par source, attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Rohan (commanditaire), Ivinec (commanditaire), Le Roux (commanditaire), Gall (commanditaire), Rei (commanditaire), Postec (commanditaire), Queinnec (commanditaire)

Description historique

Ancienne chapelle succursale, Saint-Cadou est, suite à l'augmentation de la population dans ce secteur, érigée en paroisse en 1829. La nef et le bras du transept pourraient remonter à la seconde moitié du 16e siècle. 1650, le date de construction généralement retenue pour l' édifice, semble correspondre à un remaniement d'un édifice existant. La date de 1663 ainsi que les inscriptions gravées sur le chevet correspondent à une grande campagne d'agrandissement (chevet polygonal à pignons multiples, sacristie hors oeuvre et façade ouest, la tour exceptée). Le clocher a été érigé entre 1688 et 1719. Sur le cadastre de 1812 figure, au nord-ouest de l'enclos, un ossuaire disparu avant 1878. Les bas-côtés séparés de la nef par des colonnes en bois et le porche sud, de style néoclassique, ont été rajoutés en 1840, peut-être suivant le projet présenté en 1829 par l'architecte Théodore Boyer, de Morlaix. Le mur de clôture du cimetière a été refait en 1845. Réfection de la charpente en 1895. Une quarantaine de hêtres présents dans le cimetière sont abattus peu après 1930.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, microdiorite quartzique, schiste, enduit partiel, pierre de taille, moellon, appareil à assises alternées

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Flèche en maçonnerie, toit à longs pans, noue, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Chevet à pignons multiples et crossettes sculptées (angelots, bustes d´homme). Bas-côtés couverts de toitures individuelles. Tour occidentale dans oeuvre de plan carré portant la chambre des cloches délimitée par une balustrade. Flèche octogonale ajourée flanquée de clochetons. Nef, bas-côtés et porche sud couverts de lambris.Massif occidental et clocher en granite et microdiorite quartzique en pierre de taille. Bas-côtés nord et sud en moellon de schiste, baies en granite. Porche sud en moellon de schiste enduit, porte en granite. Bras du transept, chevet et sacristie en appareil à assises alternées de granite et de schiste.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête humaine ; buste ; ange ; armoiries

Description de l'iconographie

Buste, tête d'homme, anges (chevet). Armoiries Rohan (base du clocher).

Commentaires d'usage régional

Chevet Beaumanoir. Clocher léonard

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

inscrit MH

Référence aux objets conservés

PM29004635, PM29004634, PM29005351, PM29005352, PM29005349, PM29005353, PM29005350

Typologie de la zone de protection

Site inscrit

Observations concernant la protection de l'édifice

L'emploi de matériaux différents correspond aux phases d'agrandissements ou de transformations de cet édifice hétérogène. Le recours à la microdiorite quartzique provenant du fond de la rade de Brest est peu fréquent dans ce secteur. L'architecte Théodore Boyer est également l'auteur des plans de reconstruction de l'église paroissiale de Saint-Rivoal.Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal).Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Douard Christel, Provost Georges

Cadre de l'étude

Inventaire topographique (Sizun)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Bretagne - Service de l'Inventaire du Patrimoine Culturel - 283 avenue du général Patton - CS 21101 - 35711 Rennes Cedex 7 - 02.22.93.98.35