Grand ensemble de la Grande Borne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Grand ensemble

Appelation d'usage

La Grande Borne

Titre courant

Grand ensemble de la Grande Borne

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Grigny

Lieu-dit

La Grande Borne

Références cadastrales

2014 AR 01 94

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1967 ; 1971

Commentaires concernant la datation

Datation par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton ; béton précontraint

Matériaux de la couverture

Béton en couverture

Typologie de plan

Ensemble concerté

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée ; 2 étages carrés ; 3 étages carrés ; 4 étages carrés

Typologie de couverture

Terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

En 1963, L'Office Public Départemental d'Habitation à Loyer Modéré de la Seine commande à l'architecte Émile Aillaud un ensemble de 7000 logements au lieu-dit de la Grande Borne sur les communes de Grigny et Viry-Châtillon. 3685 logements sont construits entre 1967 et 1971, sur un terrain triangulaire de 90 ha, à proximité de l'A6. L'architecte conçoit six quartiers aux typologies différenciées composés de barres droites ou courbes de deux à quatre étages, auxquels s'ajoute la Ville Basse constituée de maisons individuelles en rez-de-chaussée regroupées autour de patios. Les immeubles collectifs sont répartis en périphérie du site, libérant un grand espace vert au centre. Au milieu des bâtiments des petites places accueillent des jeux d'enfants dessinés par l'architecte ou sa fille Laurence Rieti. Les édifices sont construits en béton, en utilisant le procédé Costamagna pour les panneaux de façade (briques creuses isolantes entre deux panneaux de béton). Selon le principe d'Émile Aillaud d'une intégration de l'art au bâti, ces façades sont peintes de couleurs vives dans une gamme chromatique élaborée par Fabio Rieti et des sculptures disposées sur les placettes. La Grande Borne est pensée par l'architecte comme "la Cité des Enfants" par l'absence de circulations automobiles à l'intérieur de celle-ci. Cet enfermement de l'îlot pose actuellement des problèmes et une opération de rénovation urbaine est en cours, entraînant la démolition de 350 logements.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture ; sculpture

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Date de label

2008/12/16 : label patrimoine du XXe siècle

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2014

Date de rédaction de la notice

2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Préault Clémence

Cadre de l'étude

Label patrimoine du XXe siècle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

LABELXX-IDF