Stade et centre municipal d'athlétisme, actuellement stade Jacques-Chaban-Delmas

Désignation

Dénomination de l'édifice

Stade

Appelation d'usage

Stade du Parc Lescure puis stade Jacques-Chaban-Delmas

Titre courant

Stade et centre municipal d'athlétisme, actuellement stade Jacques-Chaban-Delmas

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Bordeaux ; place Johnston

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Aquitaine

Adresse de l'édifice

Johnston (place)

Références cadastrales

2014 HU 01 155

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1933, 1937

Commentaires concernant la datation

Datation par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Marquet Adrien (commanditaire)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton armé

Matériaux de la couverture

Ciment en couverture

Typologie du couvrement

Voûte, en béton armé

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur

Commentaire descriptif de l'édifice

Le complexe sportif est conçu en 1933 par les architectes Raoul Jourde et Jacques d'Welles à la demande du maire Adrien Marquet, sur le terrain d'un premier stade racheté par la municipalité. Raoul Jourde construit le quartier des coureurs et le portail officiel sur l'avenue Maurice-Martin, en exploitant les possibilités du béton armé qu'il laisse brut. Le quartier des coureurs, ordonné sur deux niveaux autour d'une cour trapézoïdale, est fonctionnaliste et sans ornementation. Le signal de l'entrée, sorte de tour en béton ajouré, contraste avec les horizontales et les courbes du stade. Une mosaïque rouge, cloutée d'or souligne les lames de béton. Jourde collabore avec l'ingénieur Dabbeni, au service de la société France et colonies, adjudicataire des travaux, pour la couverture des tribunes. Les calculs de la largeur, de la portée et de la courbure des voûtains de béton en porte-à-faux permettent la mise en oeuvre de cette couverture composée d'une suite de voûtes. La structure est équilibrée par les postes de surveillance mis en place à la jonction des petites et grandes tribunes. Après la démission de Jourde en 1935, suite à ses désaccords avec l'architecte en chef de la ville, Jacques d'Welles, seul maître du chantier, apporte ses modifications au stade, en ajoutant notamment des escaliers extérieurs. En 1937, il construit l'arc monumental à caissons de l'entrée est, ainsi que la cour d'honneur. Celle-ci est encadrée d'un bâtiment d'accueil composé d'un corps central et de deux ailes courbes en retour. Ces constructions d'un esprit plus classique, répétant les courbes du stade par leurs baies cintrées, sont ornées de grands vases décorées de figures d'athlètes à l'antique, réalisés par René Buthaud et de sculptures d'Alfred Janniot.

Technique du décor des immeubles par nature

Mosaïque, céramique, sculpture

Indexation iconographique normalisée

Vase ; sport ; femme

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Tribune du public

Date de label

2007/03/15 : label patrimoine du XXe siècle

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Préault Clémence, Laborderie Anne

Cadre de l'étude

Label patrimoine du XXe siècle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

LABELXX-AQ