Faculté de droit et des sciences politiques

Désignation

Dénomination de l'édifice

Architecture scolaire ; édifice scolaire ; édifice d'enseignement supérieur ; université

Titre courant

Faculté de droit et des sciences politiques

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Loire-Atlantique (44) ; Nantes ; chemin du Censive du Tertre

Adresse de l'édifice

Censive-du-Tertre (chemin du)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1969 ; 1970

Auteur de l'édifice

Arretche Louis (architecte)

Description historique

Nantes accède au rang de ville universitaire en 1959. A la demande du ministère de l'Education nationale, Louis Arretche, ancien collaborateur de Roux-Spitz (l’architecte de la reconstruction de Nantes) entreprend d'étudier l'implantation des nouvelles facultés nantaises (à l'exception de celle de Médecine qui demeure au centre ville) sur deux domaines totalisant 130 hectares, la Lombarderie et le Tertre. Le 15 juillet 1967, Louis Arretche et Jean Boquien présentent leur projet de faculté de Droit et de Sciences économiques destinée à accueillir 2 500 étudiants sur 10 000m2. Les travaux de la faculté de Droit débutent en avril 1969 et s'achèvent en avril 1970.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La faculté de Droit, se situe sur le campus universitaire au bord de l’Erdre. Il bénéficie d’un environnement naturel boisé remarquable s’étirant le long de l’Erdre, de la Jonelière à la Tortière. L’architecture se jouera d’ailleurs très habilement de cette nature et de la déclivité du terrain . La Faculté de droit s’organise autour de deux bâtiments, le bâtiment A et le bâtiment B reliés par un passage A chaque extrémité, le bâtiment A contient un amphithéâtres. Au Nord le grand amphithéâtre totalement ouvert sur l’extérieur, et un plus petit au sud. L’ensemble du bâtiment des amphithéâtres est simplement couvert par des voiles de béton reposant sur une file de poteaux de béton disposée à l’avant des vitrages. De façon inhabituelle, le « squelette » est à l’extérieur, pour mieux libérer l’espace des amphithéâtres et des salles de cours. Le bâtiment des enseignements et de l’administration est construit selon un module de 1,50 m, à partir d’un procédé simple, aux éléments répétitifs en béton préfabriqué.

Protection et label

Date de label

2014

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2020

Cadre de l'étude

Labellisé Architecture contemporaine remarquable

Typologie du dossier

Dossier individuel