Cave coopérative vinicole

Désignation

Dénomination de l'édifice

Architecture industrielle, usine, usine de produits agro-alimentaires, établissement vinicole

Titre courant

Cave coopérative vinicole

Localisation

Localisation

Occitanie ; Gard (30) ; Canaules-et-Argentières ; route de Durfort

Adresse de l'édifice

Durfort (route de)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1947

Auteur de l'édifice

Floutier Henri

Description historique

Le projet de cave coopérative est mis en place en 1938 mais, interrompu par la guerre, il est repris à la Libération. La cave est construite par Henri Floutier sur le même plan que celle de Milhaud, qui date de 1940, y compris l' auvent en béton de plan rectangulaire. Le bâtiment est mis en service en 1947 avec une cuverie de 20 000 hl. En 1952, une première extension est construite vers l' arrière (plus 12 000 hl) puis un logement indépendant. D' autres extensions sont adossées aux vaisseaux latéraux. En 1970, la cave compte 76 membres et 48 000 hl de cuves. Entre 1970 et 1980, on construit trois grandes cuves extérieures en acier inoxydable et trois petites cuves intermédiaires, à fond bombé pour faciliter le vidage (innovation locale). La cave de Canaules-et-Argentières est toujours en activité en 2013, regroupant actuellement neuf communes. Sa production est de l' ordre de 20 000 hl pour une capacité de 70 000 hl.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le projet de cave coopérative est mis en place en 1938 mais, interrompu par la guerre, il est repris à la Libération. La cave est construite par Henri Floutier sur le même plan que celle de Milhaud, qui date de 1940, y compris l' auvent en béton de plan rectangulaire. Le bâtiment est mis en service en 1947 avec une cuverie de 20 000 hl. En 1952, une première extension est construite vers l' arrière (plus 12 000 hl) puis un logement indépendant. D' autres extensions sont adossées aux vaisseaux latéraux. En 1970, la cave compte 76 membres et 48 000 hl de cuves. Entre 1970 et 1980, on construit trois grandes cuves extérieures en acier inoxydable et trois petites cuves intermédiaires, à fond bombé pour faciliter le vidage (innovation locale). La cave de Canaules-et-Argentières est toujours en activité en 2013, regroupant actuellement neuf communes. Sa production est de l' ordre de 20 000 hl pour une capacité de 70 000 hl. Le bâtiment se compose de trois travées parallèles, avec structures en béton armé. Un avant-corps très débordant à trois travées également et baies triplées. Tous les toits sont à pignons couverts. Les vaisseaux latéraux ont été doublés par des extensions disposées en retrait par rapport aux murs pignons. Elles sont couvertes d' un toit en appentis, dans le prolongement de la couverture primitive. Les quais sont couverts par une dalle de béton en porte-à-faux. Des bureaux et des locaux techniques occupent les extrémités de l' avant-corps. Il existe un logement indépendant en rez-de-chaussée avec une croupe.

Protection et label

Date de label

2013

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2020

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sauget Jean-Michel, Wienin Michel, Clier Josette

Cadre de l'étude

Labellisé Architecture contemporaine remarquable

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/32
cave coopérative
cave coopérative
© Monuments historiques
Voir la notice image