Les Enfers

Identification du bien culturel

N°Inventaire

843.3.6

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Les Enfers

Précision auteur

Nomé : Metz, vers 1593 ; Naples, vers 1650

Ecole-pays

Italie, Naples

Période de création

1er quart 17e siècle

Millésime de création

1622

Matériaux - techniques

toile, peinture à l'huile

Mesures

H. 175 ; l. 113

Inscriptions

Annotation, date

Précisions inscriptions

Annoté et daté, en bas, à gauche, dans un cartel : HEV MIHI QVIA IN INFERNO / NVLLA EST REDEMPTIO / 1622

Précisions sujet représenté

Le tableau nous emmène dans le monde infernal. Sur la gauche, Pluton contemple son empire des ténèbres, accompagnée de son épouse Proserpine. A leurs pieds, un cartiglio : 'Hélas pour moi en enfer il n'ya point de salut'. En bas, à droite, sur le Styx glauque, accoste la barque de Charon remplie de damnés que deux monstres entraînent déjà; un peu plus en arrière apparaît Cerbère, le terrible molosse tricéphale qu'Hercule tente d'apprivoiser. En bas au centre, des malheureux se pressent autour d'une table où des mages semblent examiner les conditions de leur entrée dans le monde chtonien; la scène est surmontée d'un long gibet d'oû pendent quatre cadavres. Sur la gauche s'élève une construction étrange, sans doute l'un de ces chars jadis construits pour célébrer certains triomphes; la charogne d'un équidé, un ossuaire de crânes, des momies désarticulées s'y accumulent; sur des colonnes se dressent les statues de la Mort et du Temps (Chronos dévorant un enfant); l'élévation s'achève par un trophée guerrier, symbole - devenu dérisoire - de la victoire terrestre. L'architecture du lieu, éclairée par des brasiers, tendue d'échelles et de cordes, exhale ponctuellement vapeurs et fumerolles; d'immenses cavernes aux perspectives infinies débouchant sur des fournaises à de hautes nefs gothiques. La foule grouillante des damnés envahit cet univers impressionnant.

Contexte historique

Historique

Ce chef-d'oeuvre visionnaire est dû a un artiste lorrain longtemps ignoré : Nomé a été confondu autrefois, sous le nom de Monsù Desiderio ('Monsieur Didier'), avec un peintre de même origine, Didier Barra, actif comme lui à Naples au XVIIe siècle. Le tableau nous plonge dans le monde infernal [...]. Nomé a rendu ce monde de désolation avec un sens aigu du dramatique dans l'esprit fantastique et catastrophique dont il s'est fait la spécialité et qui a connu à Naples [...] un succès tout particulier ; l'imaginaire de l'artiste, fécondé sans doute par la lecture de L'énéide de Virgile, fonctionne comme la vaste mise en scène de quelque mystère médiéval. (in PINETTE Matthieu et SOULIER-FRANCOIS Françoise, De Bellini à Bonnard, Paris, Pierre Zech Editeur, 1992, p.64)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Besançon, musée des beaux-arts et d'archéologie

Date acquisition

1840

Ancienne appartenance

François Xavier Donzelot

Informations complémentaires

Exposition

2005-2006, Mélancolie, génie et folie en occident : en hommage à Raymond Klibansky, 1905-2005 : Galeries nationales du grand palais, Paris, 10 octobre 2005 - 16 janvier 2006 ; Neue Nationalgalerie, Berlin, 17 février - 7 mai 2006

Bibliographie

LANCRENON Joseph-Ferdinand, CASTAN Auguste (revu et complété), Catalogue des peintures, dessins et sculptures, Besançon, Impr. Dodivers et cie, 1879, p.40 ; - CASTAN Auguste, Histoire et description des musées de la ville de Besançon (Coll. Inventaire des Richesses d'Art de la France), Paris, Plon, Nourrit et Cie, 1889, p^.81 ; - CORNILLOT Marie-Lucie, LERAT Lucien, et al., Besançon, le plus ancien musée de France, cat. exp. [février - avril 1957, Musée des arts décoratifs, Paris], Paris, Impr. Tournon, 1957, p.17-18 ; - SLUYS Félix (Dr), Didier Barra et François de Nome, dits Monsu Desiderio, Paris, Editions du Minotaure, 1961 ; - BREJON de LAVERGNEE Arnauld (sous la dir. de), Peintures napolitaines, cat. exp. [3 juillet - 4 oct. 1982, musée des beaux-arts et d'archéologie, Besançon], Besançon , musée des beaux-arts et d'archéologie, 1982, p.22-23 ; - COLLECTIF, Escales du baroque, cat. exp. [8 oct. 1988 - 27 janvier 1989, Centre de la Vieille Charité, Marseille], Paris, Adam Biro, 1988, p.204 ; - NAPPI Maria Rosaria, François De Nomé e Didier Barra : l'enigma Monsù Desiderio, Milano, Jandi Sapi ed, 1991, p.155-158 ; - PINETTE Matthieu, SOULIER-FRANÇOIS Françoise, De Bellini à Bonnard. Chefs-d'oeuvre de la peinture du Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, Paris, Pierre Zech Editeur, 1992, p.64 ; - De la Lorraine, cat. exp. [25 avril - 26 juillet 2004, Musée de Metz, Metz et Musée des Beaux-Arts, Nancy], Paris, 25 avril - 26 juillet 2004, p.144-145 ; - CLAIR Jean (sous la dir. de), Mélancolie : génie et folie en Occident, cat. exp. [10 oct. 2005 - 16 janvier 2006, Grand Palais, Paris, 17 février - 7 mai 2006, Neue Nationalgalerie, Berlin], Paris / Berlin, coéd. RMN / Gallimard / Staatliche Museen zu Berlin, 2005, p.75 ; - ZAMORA Lois Parkinson, The Inordinate Eye. New World Baroque and Latin American Fiction, Chicago, The University of Chicago Press, 2006, p.140

Les Enfers_0