Erasistrate découvrant la cause de la maladie d'Antiochus

Identification du bien culturel

N°Inventaire

PRP 18

Dénomination

tableau

Titre

Erasistrate découvrant la cause de la maladie d'Antiochus

Précision auteur

Paris, 1748 ; Bruxelles, 1825

Période de création

3e quart 18e siècle

Millésime de création

1774

Matériaux - techniques

Huile, toile

Mesures

H. 120, l. 155

Contexte historique

Genèse

Paris (Prix de peinture de l'Académie royale)

Historique

Prix de peinture de l'Académie royale en 1774

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts

Date acquisition

1884 acquis

Lieu de dépot

Dépôt réglementaire ; Paris ; musée de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts

Informations complémentaires

Commentaires

Acquis le 26 décembre 1884

Exposition

David, Ingres, Géricault et leur temps, exposition de peintures, dessins, lithographies et sculptures faisant partie des collections de l'Ecole.Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, 1934, n° 2 ; David, exposition en l'honneur du deuxième centenaire de sa naissance.Paris, Orangerie des Tuileries, 1948, n° M O.4 ; Ingres et ses maîtres, de Roques à David.Toulouse, musée des Augustins, Montauban, Musée Ingres, 1955, n° 70 bis ; L'art français au XVIIIe siècle.Paris, Ecole des Beaux-Arts, 1965., n° 108 ; Evocation de l'Académie de France à Rome à l'occasion de son troisième centenaire.Caen, Musée Comtesse, Paris, Institut de France, 1967, n° 19 ; The Age of the neoclassiscism.Londres, Royal Academy and Victorian and Albert Museum, 1972, n° 58 ; David e Roma.Rome, Académie de France, 1981-1982, n° 4 ; 5 prix de Rome de peinture Prêt de 5 Prix de Rome à la Fondation Getty à Malibu (Calif., Etats-Unis) de décembre 1982 à décembre 1983, pas de catalogue ; Philippe Grunchec.Les Concours des Prix de Rome 1797-1863.Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, 1986, 2 vol., n° 2 ; Jacques-Louis David, 1748-1825.Paris, 1989-1990, n° 10 ; Accrochage d'été des collections permanentes de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts.Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, 1992.