Sept singes assis, dans des attitudes différentes ; un paon de profil

Identification du bien culturel

N°Inventaire

INV 2389, recto

Domaine

dessin

Titre

Sept singes assis, dans des attitudes différentes ; un paon de profil

Précision auteur

Né vers 1395 ; mort entre 1450-1455

Ecole-pays

Vénitienne

Anciennes attributions

Ancienne attribution : VINCI Leonardo da

Période de création

15e siècle

Mesures

H. en m 0,260 ; L. en m 0,181

Description

Plume et encre brune. Papier légèrement et irrégulièrement lavé de sanguine. Papier filigrané. Filigrane : cerf entier cabré ; non répertorié par Briquet, d'un type italien fréquent d'Udine à Rome, et notamment en Emilie et en Romagne, de la fin du XIVe siècle au milieu du XVe siècle (Briquet 3284 à 3299). Annotation, à la plume et encre brune, en bas à droite :9

Précisions sujet représenté

Jérôme saint; Vérone, Duomo, Cappella Malaspina; Vérone, Duomo, Cappella Malaspina, oeuvre en rapport; Ferrare; Padoue

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée du Louvre département des Arts graphiques

Date acquisition

1856

Ancienne appartenance

Ancienne(s) appartenance(s) : Vallardi, Giuseppe dernière provenance : Vallardi, Giuseppe

Informations complémentaires

Commentaires

Feuille du groupe des dessins sur papier filigrané avec un cerf cabré et irrégulièrement lavé de sanguine, voir groupe n°XI Les mains tenant un livre, petites, charnues et très articulées comme celle dessinées sur le cat. 194 verso (Paris, Musée du Louvre, Inventaire 2368 ; Fossi Todorow), sans doute de peu antérieures, sont une étude de détail de l'ermite représenté sur le cat. 196 (Paris, Musée du Louvre, Inventaire2390 ; Venturi, Fossi Todorow), lui-même préparatoire au saint Jérôme qui devait être peint dans la chapelle d'Antonio Malaspina au Duomo de Vérone. L'attention portée à l'enroulement des feuillets cornés du livre est une de ces petites crispations de la forme que les artistes de Ferrare et Padoue à partir de 1450-1455 érigeront en système décoratif et expressif. C'est aussi à Ferrare et dans l'enluminure que l'on trouve une descendance à certains motifs de singes (D. Cordellier, cat. exp. Pisanello, le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 1996, n° 197) G. Vallardi (L.1223, en vert, au verso) ; Disegni di Leonardo da Vinci posseduti da Giuseppe Vallardi..., 1855, n° 187 - Acquis en 1856 ; marque du Louvre (L. 1886a).

Sept singes assis, dans des attitudes différentes ; un paon de profil_0