Vue d'une bourgade avec un pont et une porte gothique monumentale en ruine

Identification du bien culturel

N°Inventaire

M.P.Lav.1894-216

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Vue d'une bourgade avec un pont et une porte gothique monumentale en ruine

Précision auteur

GUARDI : Venise, 1712 ; Venise, 1793

Ecole-pays

Italie

Période de création

2e moitié 18e siècle

Millésime de création

1770 entre, 1780 et

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, bois

Mesures

Hauteur en cm 17.4 ; Largeur en cm 25.1

Inscriptions

Annotation

Précisions inscriptions

Annoté au verso en bas au centre : G (...) Caprisse

Précisions sujet représenté

Ce panneau représente la vue d'une bourgade établie le long d'un cours d'eau enjambé par un pont, sur la gauche, une muraille, dans laquelle s'ouvre une arcade surmontée de deux écus, sert d'appui à une porte monumentale voûtée en ruine d'époque gothique (dont l'élévation n'est pas sans rappeler celle du Palais des Doges à Venise), plusieurs groupes de personnages animent la scène. Le motif de l'arc en ruine se retrouve souvent chez F. Guardi, de même le détail de la lanterne pendante est un poncif dans sa peinture. Plusieurs versions proches du paysage d'Amiens sont cataloguées par Rossi-Bortolato : à la National Gallery de Londres ( Morassi, 1973, n°966), dans la collection Bolchini-Bonomi de Milan (vers 1770-1775) (Ibid, n°971), dans la collection Mont (Ibid, n°967), deux autres ont été signalées à la galerie Agnew à Londres (Ibid, n°970) et dans la collection Murray-Danforth à Providence. C'est sans doute dès 1730-1740 (Arslan, 1967) que Francesco Guardi se spécialise dans les vues urbaines (vedute). Les 'caprices', paysages imaginaires de fantaisie, occupent dans son oeuvre une place prépondérante, le peintre n'hésitera pas à répéter un même sujet, parfois à plusieurs années d'intervalle, souvent avec de nombreuses variantes. Guardi a volontiers réalisé ses caprices par groupe de deux - comme ici - ou quatre tableaux, pour répondre à la demande de sa nombreuse clientèle vénitienne mais aussi étrangère (et tout particulièrement anglaise). Les compositions d'Amiens sont datées des années 1770-1780. A cette période de son activité, le style de Guardi se caractérise par une peinture légère, transparente et graphique, le ciel occupe une place essentielle, les personnages sont esquissés d'un trait, ponctué d'une tâche de couleur. Notice de Matthieu Pinette

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Amiens, musée de Picardie

Date acquisition

1890

Ancienne appartenance

Collection privée, Lavalard, Frères, 1890

Informations complémentaires

Exposition

Paris, galerie Cailleux, Tiepolo et Guardi dans les collections françaises, 1952. (n°97)#Amiens, musée de Picardie, Couleurs d'Italie. Peintures méridionales des musées d'Amiens, 1998-1999. (pp.11, 15)

Bibliographie

Catalogue des tableaux composant la collection Lavalard Frères de Roye au musée de Picardie, Amiens, 1894. (p.46, n°216 (Francesco Guardi)) Berenson Bernard, The venetians painters of the Renaissance, New York, Londres, 1897 (p.101) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du musée de Picardie, Amiens, Impr. Piteux Frères, 1899. (p.234, n°217 (Francesco Guardi)) Simonson G. A., Francesco Guardi, Londres, 1904. (p.67, n°97, fig.58) Bellemère J., Le Musée d'Amiens, Etude critique, Amiens, 1908. (p.39) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du musée de Picardie, Amiens, Impr. Picarde, 1911. (p.143, n°213 (Francesco Guardi)) Boinet Amédée, Le Musée d'Amiens. Musée de Picardie. Peintures, Paris, 1928. (pp.9-10) Byam Shaw James, The Drawings of Francesco Guardi, Londres, 1949. (p.77, n°70-71) Morassi Antonio, L'opera completa di Antonio e Francesco Guardi, Venise, 1973. (n°968, fig.852) Rossi-Bortolato Luigina, L'opera completa di Francesco Guardi, Milan, 1974. (pp.116, 118, n°479) Foucart (Borville) Jacques, Les Lavalard, Amiens, 1977. (p.45, n°213) Auffrey Isabelle, Catalogue des tableaux italiens du musée d'Amiens, mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et archéologie sous la direction d'Antoine Schnapper, 1982-1983. (pp.54-56) Pinette Matthieu, Couleurs d'Italie, couleurs du Nord. Peintures étrangères des musées d'Amiens, 2001, musée de Picardie / Somogy éditions d'art, (280 p. ; ouvrage accompagné d'un CD-Rom contenant l'intégralité des notices). (pp.240-241, ill.)