Saint Martin partageant son manteau avec un mendiant

Identification du bien culturel

N°Inventaire

M.P.Lav.1894-225

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Saint Martin partageant son manteau avec un mendiant

Précision auteur

MAULBERTSCH : Langenargen, 1724 ; Vienne, 1796

Ecole-pays

Autriche

Anciennes attributions

Ancienne attribution : RICCI Sebastiano

Période de création

3e quart 18e siècle

Millésime de création

1756, 1757

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

Hauteur en cm 39 ; Largeur en cm 30.4

Précisions sujet représenté

Le tableau représente l'épisode fameux de la charité de saint Martin. La scène se passe à Amiens au IVe siècle de notre ère un jour d'hiver : un jeune soldat romain, Martin, aperçoit près d'une porte de la cité un mendiant grelottant de froid, pris de compassion, il coupe son manteau et lui en offre la moitié (la tradition indique que, lors de son intégration dans l'armée romaine, tout soldat doit payer la moitié de son équipement, l'autre étant à la charge de l'Etat : Martin ne peut donc donner que ce qui lui appartient). La nuit même, le jeune soldat a une révélation : il voit, en songe, le Christ lui apparaître, vêtu de la moitié de son manteau et le remercier de sa générosité. Cette vision déclenche chez Martin sa vocation : il quitte la carrière militaire et se consacre désormais à la religion chrétienne, il n'a de cesse de parcourir le pays pour prêcher et convertir. En 370, il est élu évêque de Tours, cité qui deviendra après sa disparition en 397 le lieu d'un célèbre pèlerinage. La popularité de celui que l'on a appelé 'l'Apôtre des Gaules', extrêmement développée dans la France du Moyen Age, a dépassé les frontières de ce pays et saint Martin est devenu, en particulier dans le monde germanique, une figure fort vénérée. Ici, la silhouette du mendiant à terre, nu et implorant, appuyé sur un bâton, un pot renversé auprès de lui, est dominée par celle du cavalier, majestueux, s'apprêtant à tailler son manteau et émergeant des ténèbres. Jusqu'à son identification par Jacques Thuillier en 1965, le tableau était donné à l'italien Sebastiano Ricci. La toile est en fait l'oeuvre de Maulbertsch, l'un des peintres les plus actifs et singuliers d'Autriche et de la cour de Vienne au XVIIIe siècle, sa dextérité et sa science du chromatisme ont amené l'artiste à créer un univers doué d'une animation frénétique et élégante, illuminé par de subtils clairs-obscurs. Maulbertsch a illustré à deux autres reprises des scènes de la vie de saint Martin. Avant les acquisitions récentes du Louvre, ce maître était peu représenté en France. Notice de Matthieu Pinette

Contexte historique

Genèse

Objet en rapport

Historique

En rapport avec : Apothéose de saint Martin, Saint Martin

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Amiens, musée de Picardie

Date acquisition

1890

Ancienne appartenance

Collection privée, Lavalard, Frères, 1890

Informations complémentaires

Exposition

Amiens, musée de Picardie, Couleurs du nord. Peintures flamandes et hollandaises des musées d'Amiens, 1999. (p.31 (notice de Matthieu Pinette))

Bibliographie

Horsin-Déon L., 'Cabinet de MM. Lavalard', dans P. Lacroix, Annuaire des artistes et des amateurs, Paris, 1862. Catalogue des tableaux composant la collection Lavalard Frères de Roye au musée de Picardie, Amiens, 1894. (p.48, n°225 (S. Ricci)) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du Musée de Picardie, Amiens, Impr. Piteux Frères, 1899. (p.237, n°226 (S. Ricci)) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du musée de Picardie, Amiens, Impr. Picarde, 1911. (p.145, n°222 (S. Ricci)) Garas Klara, 'Frans Anton Maulbertsch Neue Funde', Mitteinlungen der Österreichischen Galerie, Wien, 1971. (p.235) Brunel Georges, 'Franz Anton Maulbertsch. Expositions commémoratives à Vienne et à Budapest', Revue de l'Art, 1974. (p.81) Garas Klara, Frans Anton Maulbertsch, Leben und Werke, Salzbourg, 1974. (p.235) Foucart (Borville) Jacques, Les Lavalard, Amiens, 1977. (pp.18, 45, n°222, p.53) Pinette Matthieu, Couleurs d'Italie, couleurs du Nord. Peintures étrangères des musées d'Amiens, 2001, musée de Picardie / Somogy éditions d'art, (280 p. ; ouvrage accompagné d'un CD-Rom contenant l'intégralité des notices). (pp.236-237, ill.)