AYALA Barnabé de (attribué), STROZZI Bernardo, IL CAPPUCCINO (d'après) : Sainte Véronique

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

L.12 ; B.22 (Autre N° 1 :)

Domaine (catégorie du bien)

peinture

Dénomination du bien

tableau

Titre

Sainte Véronique

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

Ayala : Séville, début 17e siècle ; Séville, 1678 Strozzi : Gênes, 1581 ; Venise, 1644

Ecole

Espagne, Italie (d'après)

Anciennes attributions

le professeur Enrique Valdivieso rejette l'attribution à Ayala et donne cette oeuvre comme anonyme de l'école italienne (Gênes ?), visite de mai 2000

Période de création / exécution

17e siècle

Période de l’original copié

1ère moitié 17e siècle

Matériaux et techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

h 172 ; l 120 ; Hauteur avec cadre en cm 200 ; Longueur avec cadre en cm 152

Sujet représenté

figure biblique (sainte Véronique)

Contexte historique

Genèse

copie, Gênes (lieu de provenance, ?)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, donation, Compiègne, musée Antoine Vivenel et de la figurine historique

Ancienne appartenance

VIVENEL Antoine, Paris

Localisation

Compiègne ; musée Antoine Vivenel

Informations complémentaires

Commentaires

Ce tableau est cité en 1797 dans l'inventaire après décès de l'infant don Luis de Borbon qui forma sa collection dès les années 1760 lors de l'acquisition du domaine de Chinchon. Il passe ensuite dans la collection de sa fille cadette, la duchesse de San Fernando, qui le lègue à sa nièce Carlota Louisa Godoy en 1846. Une vente de succession aurait eut lieu cette année là où elle aurait pu être acquise, directement ou indirectement, par Antoine Vivenel. On ignore comment l'artiste avait pu copier le tableau de Strozzi qui se trouvait de son temps dans la collection italienne d'Isabelle Farnése (?)