POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Télégraphe, boîte

Identification du bien culturel

N°Inventaire

209.17.01

Dénomination

Appellation

récepteur télégraphique morse à relais

Période de création

Millésime de création

1907

Matériaux - techniques

Inscriptions

estampille, marque de fabrique

Précisions inscriptions

estampille, En bas à gauche : Saint-Nicolas d'Aliermont, Couaillet Frères, Seine inférieure ; marque de fabrique, En bas à gauche : ECTM Mle 1907 N°1360 ECTM = Enregistreur Code Télégraphique Morse ? ; marque de fabrique, En bas à droite : Télégraphie militaire F. DUCRETET & E. ROGER

Description

Appareil de télégraphie militaire, codage en Morse, composé d'un récepteur/enregistreur et d'un manipulateur (transmetteur). Le récepteur/enregistreur permet de recevoir le signal et surtout de le conserver sous forme de bandes de papier codées en points et traits (système Morse), les deux disques à gorges sur le dessus de l'appareil servent à l'enroulement des bandes enregistreuses. Le manipulateur, à droite, permet d'envoyer le signal. Cet appareil est estampé 'Couaillet Frères, Saint-Nicolas d'Aliermont, Seine Inférieure ', usine de mécanique, mais porte également la marque de ' F.Ducretet & E. Roger - Paris', entreprise de recherches et de fabrication sur la TSF notamment. Selon l'ouvrage, Charles Beaudouin, une histoire d'instruments scientifiques, le modèle ECTM 1907 est l'invention de M. Charles Beaudouin, savant parisien, en relation avec Ducretet & Roger. Il est donc difficile de retrouver la source exacte de cet appareil, dont l'invention est sans doute parisienne mais dont les pièces mécaniques ont probablement été fabriquées à Saint-Nicolas d'Aliermont

Sujet représenté

Contexte historique

Genèse

objet en rapport

Historique

Sur la fiche d'inventaire la date 1915 apparaît, or le l'inscription sur l'appareil indique Modèle 1907. ; voir aussi : Câble télégraphique (2011.2.1)

Lieu de création/utilisation

France, Normandie, Saint-Nicolas-d'Aliermont (lieu d'exécution)

Précisions utilisation

Principe général : Une ligne électrique relie deux points. À chaque extrémité est placée une machine constituée d'un émetteur et d'un récepteur. L'émetteur est un manipulateur manuel, un simple interrupteur alimente avec une batterie plus ou moins brièvement la ligne. Le récepteur est un électroaimant connecté directement sur la ligne, actionnant un mécanisme chargé de transcrire le code par le marquage d'une bande de papier, qui avance au rythme des impulsions émises sur la ligne. Lorsqu'un opérateur appuie sur le manipulateur de son émetteur, le récepteur distant, tout comme le sien entrent en action laissant une marque sur la bande de papier en émettant un bruit. Voilà pourquoi la bande de papier permet de garder une trace du message et de pallier une éventuelle absence de l'opérateur en réception. Le code inventé par Morse est la transcription en une série de points et de traits des lettres de l'alphabet, des chiffres et de la ponctuation courante. Le point est une impulsion brève et le trait une impulsion longue

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don manuel, Saint-Nicolas-d'Aliermont, musée de l'Horlogerie Aliermontaise

Date acquisition

2009

Ancienne appartenance

Cousin Jean-Paul

1/4