urne cinéraire : Urne cinéraire de Cassia Maxima

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

91.1.2

Dénomination du bien

urne cinéraire

Titre

Urne cinéraire de Cassia Maxima

Période de création / exécution

3e quart 1er siècle

Matériaux et techniques

marbre blanc, taillé, gravé

Mesures

Hauteur en cm 40 ; Largeur en cm couvercle 36 ; Profondeur en cm 30

Inscriptions

inscription (latin)

Précisions sur les inscriptions

inscription : DIS MANIBVS CASSIAE MAXIMAE L(VCIVS) POMPEIVS FECIT, traduction : 'Aux dieux mânes Domitius Lucius Pompeius a fait (cette urne) à sa très douce fille Cassia Maxima.'

Description

Sur la façade de l'urne, est sculptée, au-dessus d'une guirlande accrochée à deux têtes de boucs et accostée d'aigles, Cassia Maxima allongée sur un lit-banquette, comme pour participer au banquet funèbre ou de l'au delà. Sur le fronton du couvercle à acrotères, un loup s'attaque à une brebis, symbole de mort foudroyante. Sur les côtés de l'urne, croissent des arbres au pied desquels sont peut-être représentés des dauphins affrontés.

Etat du bien

en état moyen

Sujet représenté

scène (femme, allongé, lit, bouc, aigle, loup, brebis, dauphin, arbre)

Contexte historique

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

Italie, Rome (lieu de création)

Utilisation / Destination

pratique funéraire

Découverte / collecte

Italie ; (Rome (mont Coelius), lieu de découverte)

Précisions sur la découverte / collecte / récolte

Lieu incertain

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, achat, Toulouse, musée Saint-Raymond

Date d’acquisition

1991

Ancienne appartenance

Collection privée, Olivier ; Cohen Paul

Localisation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Informations complémentaires

Bibliographie

Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 160.) L'essentiel des collections 2011, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, les guides du MSR.1. (p. 54, 55.)