Portrait de Livie

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Ra 340 ; 30006 (Ancien numéro)

Dénomination

tête

Titre

Portrait de Livie

Période de création

1er quart 1er siècle

Matériaux - techniques

marbre blanc, ronde-bosse

Mesures

Hauteur en cm 35 ; tête 25.5 ; Longueur en cm 24.5 ; Profondeur en cm 25

Description

Livie (58 av. J.-C. - 29 ap. J.-C.), épouse en secondes noces d'Auguste, mère de Tibère et de Drusus l'Ancien. Des similitudes de facture conduisent à rapprocher ce portrait, dans le groupe de Béziers, des têtes de Tibère, de Germanicus et de Drusus le Jeune qui orientent sa création vers les années 14-23. Epouse d'Auguste, Livie garda, durant tout le règne de celui-ci, la coiffure à nodus qui fut la sienne, comme celle de toutes les jeunes femmes de sa génération, dès 40 av. J.-C. Mais à la mort de son époux, devenue prêtresse du culte nouvellement constitué du Divus Augustus, elle fut représentée de plus en plus, parée du diadème et de divers attributs divins, avec une coiffure à bandeaux ondés qui renvoie à des types iconographiques de la statuaire idéale grecque. Témoin de cette période de transition, le portrait de Toulouse appartient à un petit groupe d'oeuvres ('type Béziers-Kiel') qui se situent très exactement entre deux séries plus vastes ; il a, tout à la fois, le profil fin, caractéristique, des premières effigies de l'impératrice et la 'Mittelscheitelfrisur' attestée par les émissions monétaires (type de la Salus Augusta) des années 22-23 et suivantes. On ne méconnaîtra donc pas la valeur de cet important repère chronologique. Notice de Jean Charles Balty extraite du catalogue d'exposition « Le regard de Rome », 1995.

Précisions sujet représenté

La coiffure à bandeaux ondés ramenés vers un chignon renvoie à la statuaire idéale grecque. Elle n'apparut qu'après la mort d'Auguste sur les portraits de Livie, lorsque celle-ci devint prêtresse du culte du Divus Augustus.

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

France, Hérault (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Hérault ; (Béziers, lieu de découverte) ; fouilles archéologiques ; (1844, avril, date de découverte)

Précisions découverte

Les fouilles rue de l'Ave (aujourd'hui rue Riquet) permirent la découverte de dix têtes en marbre (n° inventaire Ra 336 à Ra 342 d). H. Rachou, 1912. Les portraits de Béziers ont été découverts dans l'angle d'une construction antique près du forum de Béziers. ; rue Pierre-Paul Riquet (coordonnées de l'objet)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Toulouse, musée Saint-Raymond

Date acquisition

1845

Ancienne appartenance

Société Archéologique du Midi de la France.

Informations complémentaires

Exposition

Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996,#Portraits du premier siècle de l'Empire romain au musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, juin 2005-mars 2006. (n° 13.)#Imperium konflikt mythos, Römermuseum de Haltern am See (Allemagne), 15 mai-15 octobre 2009.#16 colonnes à la Une, Vienne, Cloître de Saint-André le-Bas, 19 septembre 2010-10 janvier 2011.#Augustus et alii, le portrait romain, 2011.#Augusto, Scuderie del Quirinale, Rome, octobre 2013-février 2014.#Moi, Auguste, empereur de Rome, Grand-Palais, Paris, mars-juillet 2014.#Me Germanicus, Museum und Park, Kalkriese (Allemagne), juin-octobre 2015.

Bibliographie

Roschach (Ernest), Musées de Toulouse. Antiquités : musée des Augustins, Objets d'art : musée Saint-Raymond, Toulouse, imprimerie I. Viguier, 1865 ? (n° 213.) Roschach (Ernest), Musée de Toulouse. Catalogue des antiquités et des objets d'art, Toulouse, imprimerie Viguier, 1865, (n° 213.) Roschach (Ernest), Catalogue des Musées Archéologiques de la Toulouse, Musée des Augustins, Musée Saint Raymond. Toulouse, 1864, Ed. en 1892. (p. 93, n° 213.) Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. I, Paris, 1907, (p. 343, n° 528.5.) Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (p. 139, n° 339.) Bulletin municipal de la ville de Toulouse, Toulouse, 1937. (p. 92.) Wegner (Max), Die Herrscherbildnisse in antoninischer Zeit, Berlin, 1939 (Das römische Herrscherbild ; II,4), (p. 225.) Poulsen (Vagn H.), Studies in Julio-Claudian Iconography dans Acta Archaeologica, t. 17, fasc. I, 3, 1946, (n° 5 p. 10-12.) Gross (W. Hatto), Iulia Augusta, Untersuchungen zur Grundlegung einer Livia-Ikonographie, Göttingen, 1962, (p. 109-110.) Heintze (H. von), compte-rendu de Gross (W. H.) (1962), dans AJA, 68, p. 318-320. (n° 18 p. 320.) Clavel (Monique), Béziers et son territoire dans l'Antiquité, Paris, Les Belles Lettres, 1970, (p. 467-468.) Salviat (François) et Terrer (Danièle), 'À la découverte des empereurs romains et de leur famille, à travers les historiens et les portraits de Gaule Narbonnaise', dans Les dossiers de l'archéologie, 41, 1980, p. 6-87. Freyer-Schauenburg (Brigitte), 'Die Kieler Livia', dans Bonner Jahrbücher, CLXXIII, 1982, p. 209-224. (p. 210, 212, 216-218, 221, fig. 7-12.) Fittschen (Klaus) et Zanker (Paul), Katalog der römischen Porträts in den Capitolinischen Museen und den anderen kommunalen Sammlungen der Stadt Rom, Band I, Text, Kaiser- und prinzenbildnisse, Aufnahmen von Gisela Fittschen-Baudra, Deutsches Archäologisches Institut, Verlag Philipp von Zabern, Mainz am Rhein, 1983, (p. 4 n° 7.) Lévêque (Monique), dans Histoire de Béziers, Toulouse, Privat, 1986, (p. 62-67.) Boschung (Dietrich), 'Die Bidlnistypen der iulisch-claudischen Familie : ein kritischer Forschungsbericht', dans Journal of Romain Archaeology, VI, 1993, p. 39-79. (p. 49-50, shcémas 17-18 Ea.) Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 200.) Balty (Jean Charles) et Cazes (Daniel), Portraits impériaux de Béziers. Le groupe statuaire du forum. Toulouse, musée Saint-Raymond, 1995, (n° 8.) Winkes (R.), Livia, Octavia, Iulia. Porträts und Darstellungen, Louvain-la-Neuve, Providence, 1995, (n° 38 p. 112-113.) Wood (Susan), Forgotten women in the imperial portrait group from Béziers, Archaeological News, 1996-1997, Vol. 21-22, Oakland University, p. 1-19, (photo p. 114.) Rose (Charles Brian), Dynastic commemoration and imperial portraiture in the Julio-Claudian period, University of Cincinnati, Cambridge, University press, 1997, (p. 126/128 et photo 161.) Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 52.) Bartman (E.), Portraits of Livia. Imaging the Imperial Woman in Augustean Rome, Cambridge, 1999, (p. 116, n° 47 p. 167, fig. 92 et 116.) Wood (Susan), Imperail Women. A study in Public Images, 40 B. C. - A. D. 68, Boston, 1999, (pl. 39-40.) Cavalier (Odile), Provoyeur (Pierre), Boyer (Sylvain), Les objets insolites du Musée Calvet, Musée Calvet, 1999, (p. 2, fig. 3.) Boschung (Dietrich), Gens Augusta. Untersuchungen zu Aufstellung, Wirkung und Bedeutung der Statuengruppen des julisch-claudischen Kaiserhauses = Monumenta Artis Romanae, XXXII, Mayence, 2002, (n° 13-8 p. 59, pl. 42 1-3.) Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p. 355-357, n° 127.) Stirling (Lea Margaret), A companion to the Roman Empire, éd. David S. Potter, 2006, (p. 78, fig. 4.1.) Joncheray Anne et Jean-Pierre, Secrets d'épaves, 2013 p.38, 39.

1/5
Portrait de Livie_0