Portrait d'Octave-Auguste

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Ra 341 ; 30007 (Ancien numéro)

Dénomination

tête

Titre

Portrait d'Octave-Auguste

Période de création

2e quart 1er siècle

Matériaux - techniques

marbre, ronde-bosse

Mesures

Hauteur en cm 30 ; tête 24.5 ; Longueur en cm 23 ; Profondeur en cm 24.5

Description

Les traits juvéniles, les longues mèches descendant sur les tempes et une disposition très particulière des cheveux sur le front obligent à distinguer le type iconographique suivi de celui des portraits dits d'Actium auquel on l'associait il n'y a guère et à remonter de quelques années la date de création du modèle officiel, qu'un exemplaire découvert dans le théâtre de Spolète (aujourd'hui au Musée de Pérouse) reproduit également. Les deux oeuvres sont donc, à ce jour, les images les plus anciennes qui nous aient été conservées d'Octave, vers 36-35 av. J-C, soit au moment même de la déduction de Béziers. On se demandera d'ailleurs si le jeune homme n'était pas précisément représenté là en tant que fondateur de la colonie ; l'arrière de la tête, très grossièrement sculpté, conserve en effet la trace du pan de toge qui la recouvrait initialement et faisait de la statue un togatus capite velato, avant que ce détail caractéristique ne soit retaillé et que l'oeuvre ne s'en trouve modifiée, pour mieux s'inscrire peut-être dans un groupe alors élargi et d'une signification désormais plus politique que religieuse. Notice de Jean Charles Balty extraite du catalogue d'exposition « Le regard de Rome », 1995. Ce portrait est l'un des deux plus anciens conservés d'Octave (l'autre, trouvé à Spolète, est au musée de Pérouse). L'arrière de la tête, initialement voilé, permet donc de se demander si Octave n'était pas représenté ainsi en tant que fondateur de la Colonia Urbs Iulia Baeterrae (Béziers) en 36-35 av. J-C. [Daniel Cazes, 2005]

Sujet représenté

portrait (tête : Auguste)

Précisions sujet représenté

Octave-Auguste (63 av. J.-C. - 14 ap. J.-C.), empereur de 27 av. J.-C. à 14 ap. J.-C.

Contexte historique

Lieu de création/utilisation

France, Hérault (lieu de création)

Découverte / collecte

France ; Hérault ; (Béziers, lieu de découverte) ; fouilles ; (1844, avril, date de découverte)

Précisions découverte

Les fouilles rue de l'Ave (aujourd'hui rue Riquet) permirent la découverte de dix têtes en marbre (n° inventaire Ra 336 à Ra 342 d). H. Rachou, 1912. Les portraits de Béziers ont été découverts dans l'angle d'une construction antique près du forum de Béziers. ; rue Pierre-Paul Riquet (coordonnées de l'objet)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Toulouse, musée Saint-Raymond

Date acquisition

1845

Ancienne appartenance

Société Archéologique du Midi de la France.

Informations complémentaires

Exposition

Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996,#Portraits du premier siècle de l'Empire romain au musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, juin 2005-mars 2006. (n° 8.)#Augustus et alii, le portrait romain, 2011.#Augusto, Scuderie del Quirinale, Rome, octobre 2013-février 2014.#Moi, Auguste, empereur de Rome, Grand-Palais, Paris, mars-juillet 2014.

Bibliographie

Roschach (Ernest), Musées de Toulouse. Antiquités : musée des Augustins, Objets d'art : musée Saint-Raymond, Toulouse, imprimerie I. Viguier, 1865 ? (n° 215.) Roschach (Ernest), Musée de Toulouse. Catalogue des antiquités et des objets d'art, Toulouse, imprimerie Viguier, 1865, (n° 215.) Roschach (Ernest), Catalogue des Musées Archéologiques de la Toulouse, Musée des Augustins, Musée Saint Raymond. Toulouse, 1864, Ed. en 1892. (p. 93, n° 215.) Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. I, Paris, 1907, (p. 343, n° 528.7.) Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (p. 139, n° 341.) Brendel (O.), Ikonographie des Kaisers Augustus, Nümberg, 1931, (p. 58-9, n° 20 p. 70.) Curtius (Ludwig), 'Ikonographische Beiträge zum Porträt der römischen Republik und der iulisch-claudischen Familie. VIII : Jugendbildnisse des Tiberius', dans Römische Mitteilungen, L, 1935, p. 286-320. (270 (Claudien).) Curtius (L.), CURTIUS (L.), Die Klassische Kunst Grieckenlands, Postdam, 1938. dans Mitteilungen der Deutschen Archäologischen Instituts, Abteilung Rom, 1940. (p. 43, fig. 3-A, 4-B et 5-B.) Gross (W. Hatto), Iulia Augusta, Untersuchungen zur Grundlegung einer Livia-Ikonographie, Göttingen, 1962, (p. 110.) Clavel (Monique), Béziers et son territoire dans l'Antiquité, Paris, Les Belles Lettres, 1970, (p. 467-468.) Zanker (Paul), Studien zu den Augustus-Porträts. I.: Der Actium-Typus, Göttingen, 1973, (p. 22-23, n° 11 et pl. 18a.) Kiss (Z.), L'iconographie des princes julio-claudiens au temps d'Auguste et de Tibère, Varsovie, 1975, (p. 165.) Salviat (François) et Terrer (Danièle), 'À la découverte des empereurs romains et de leur famille, à travers les historiens et les portraits de Gaule Narbonnaise', dans Les dossiers de l'archéologie, 41, 1980, p. 6-87. (p. 18-24.) Hausmann (Ulrich), 'Zur Typologie und Ideologie des Augustus-porträts', dans Aufstieg und Niedergang der römischen Welt, II.12.2, Berlin-New-York, 1981, (p. 532-546.) Jucker (Hans), 'Iulisch-claudische Kaiser-und Prinzenporträts als 'Palimpseste'', dans JDAI, 96, 1981, p. 236-316. (p. 242-3, n° 2, fig. 4-6.) Fittschen (Klaus) et Zanker (Paul), Katalog der römischen Portraäts in den Capitolinischen Museen und den anderen Kommunalen Sammlungen der Stâdt Rom. I : Kaiser-und Prinzenbildnisse. Mainz am Rhein, 1985, 2 vol., (p. 2, n° 11 au n° 1.) Lévêque (Monique), dans Histoire de Béziers, Toulouse, Privat, 1986, (p. 62-67.) Grimm (G.), 1989. (p. 347-348, pl. 82 a-83 a.) Boschung (Dietrich), Die Bildnisse des Augustus, Berlin, 1993, [vol. I de Das Römische Herrscherbild édité par le Deutsches Archäologisches Institut], (p. 107, n° 2 et pl. 3.1-3.) Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 193.) Balty (Jean Charles) et Cazes (Daniel), Portraits impériaux de Béziers. Le groupe statuaire du forum. Toulouse, musée Saint-Raymond, 1995, (p. 38-43 n° 1, fig. 11 p. 17, fig. 17 p. 23, fig. 27 p. 37, fig. 30-33 p. 41.) Wood (Susan), Forgotten women in the imperial portrait group from Béziers, Archaeological News, 1996-1997, Vol. 21-22, Oakland University, p. 1-19, (photo p. 105.) Baratte (François), Histoire de l'art antique : l'art romain, Paris, coll. 'Manuels de l'Ecole du Louvre', 1996, (p. 102-103, n° 30.) Rose (Charles Brian), Dynastic commemoration and imperial portraiture in the Julio-Claudian period, University of Cincinnati, Cambridge, University press, 1997, (p. 127-8.) Hurlet (F.), Les collègues du prince sous Auguste et Tibère (Collection de l'Ecole française de Rome 227). Pp 692. Rome : Ecole française de Rome, 1997. (p. 462 fig. 36.) Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 51.) Boschung (Dietrich), Gens Augusta. Untersuchungen zu Aufstellung, Wirkung und Bedeutung der Statuengruppen des julisch-claudischen Kaiserhauses = Monumenta A rtis Romanae, XXXII, Mayence, 2002, (p. 58, n° 13-1, pl. 40-1 et 3.) Rosso (Emmanuelle), L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Paris, 2006, (p. 339-341, n° 120.) Hurlet (Frédéric) et Mineo (Bernard), (dir.), Le Principat d'Auguste. Réalités et représentations du pouvoir. Autour de la Res publica restitua, Actes du colloque de l'Université de Nantes, 1er et 2 juin 2007, collection Histoire, Presses Universitaires de Rennes, 2009. (photo page de couverture.) Clavé (Yannick), Histoire ancienne. Rome et l'Occident, de 197 av. J.-C. à 192 ap. J.-C., Agréation et Capes externes d'histoire géographie, CNED, 2010, p. 70. L'essentiel des collections 2011, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, les guides du MSR.1. (p. 22, 23.)

1/4
Portrait d'Octave-Auguste_0