sarcophage : Sarcophage au Christ, Pierre et Apôtres

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

Ra 507 ; RA 507 A pour le couvercle / RA 507 B pour la cuve (Numéro au musée des Augustins) ; Recueil..., n° 156 (Ancien numéro)

Domaine (catégorie du bien)

archéologie, sculpture, croyances - coutumes

Dénomination du bien

sarcophage

Titre

Sarcophage au Christ, Pierre et Apôtres

Période de création / exécution

4e siècle, 5e siècle

Matériaux et techniques

marbre, taillé, relief

Mesures

Hauteur en cm cuve 49-50 ; Longueur en cm 202-190 ; couvercle 190-195 ; arête sup. 131 ; Largeur en cm 70

Description

La scène présente le Christ, au centre, entouré de dix apôtres. Sur les petits côtés, sont représentés un berger avec ses moutons (côté gauche) et une chasse au lion (côté droit). Le couvercle ne correspondait pas, à l'origine, à cette cuve mais proviendrait également de Saint-Sernin. Au centre d'un décor d'écailles imbriquées évoquant une toiture, figure un chrisme, formé des lettres grecques X (Chi) et P (Rhô), premières lettres grecques de Christos (Christ).

Sujet représenté

figures bibliques (Christ, saint Pierre, Apôtre, Chrisme, volumen)

Contexte historique

Utilisation / Destination

pratique funéraire

Découverte / collecte

provenance inconnue ; (Site inconnu, lieu de découverte)

Précisions sur la découverte / collecte / récolte

Selon Alexandre Du Mège, la cuve proviendrait de l'ancien 'Cimetière des Nobles' de Saint-Sernin. Le comte Jean Dubarry en fit l'acquisition pour l'hôtel qu'il avait fait construire, entre 1775 et 1777, en face de l'abbatiale. Elle participa à la décoration du jardin intérieure et, encore selon Du Mège, elle était alors surnommée 'Tombeau de Jean-Jacques Rousseau'. Cette manière de culte rendu au philosophe s'expliquerait d'autant mieux que celui-ci mourut en 1778. Jean Dubarry fut guillotiné le 17 janvier 1794 et ses biens confisqués. La cuve échut au docteur Ducasse qui la fit transporter dans son domaine de Soleilhavolp, près de Fourquevaux (Haute-Garonne), avant d'en faire don au Musée de Toulouse. La cuve a été percée, au milieu de sa face principale, d'un trou qui paraît avoir été la cause de la fissure qu'on observe au même endroit. Le couvercle, plus petit que la cuve, ne lui appartient pas. Sur son versant postérieur, une inscription indique un remploi au XVIIIe siècle : SEPULTURE DANTOINE VIGNIAUX NEGOTIANT DE CETTE VILLE ET POUR LES SIENS R.I.P.A. 1754 Le nom de Vigniaux figure sur les registres de décès de la paroisse Saint-Sernin. Ainsi, le sieur Antoine Vigniaux, décédé le 27 juin 1755, fut inhumé le lendemain dans le cimetière paroissial. Il est donc probable que le couvercle provienne de Saint-Sernin comme la cuve. Il paraît être le seul couvercle aujourd'hui conservé au Musée des Augustins à correspondre à celui que décrivait J.-P. Lucas en 1806 sous le numéro 182 de son catalogue. Par ailleurs, cette description concorde avec celle d'un couvercle mentionné dans une correspondance de 1806. En définitive, le couvercle ici étudié pourrait être celui qui fut proposé le 6 mai 1806, en compagnie d'un buste de l'ingénieur Garipuy, sculpté par Pierre Vigan (mort en 1829), par le sieur Lager, marbrier, qui réclamait en échange 46 balustres. ; de Saint-Sernin (Ancien 'Cimetière des Nobles'), (coordonnées de l'objet)

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, transfert, Toulouse, musée Saint-Raymond

Date d’acquisition

1998

Ancienne appartenance

Collection privée, Dubarry Jean, 1794, (Mode d'acquisition : saisie révolutionnaire. Jean Dubarry fut guillotiné en 1794 et ses biens furent saisis. La cuve échut au Docteur Ducasse.) ; Collection privée, Ducasse, 1820, (Le docteur Ducasse fit transporter la cuve dans sa propriété de Soleilhavop près de Fourqueveaux en Haute-Garonne avant d'en faire don au musée de Toulouse.) ; Collection privée, Lager, 1806, (Le couvercle a probablement fait l'objet d'un échange sur proposition de M. Lager, marbrier.) ; Collection publique, Musée des Augustins

Localisation

Toulouse ; musée Saint-Raymond

Informations complémentaires

Bibliographie

De Guilhermy (Ferdinand), Description des localités de la France, Paris, Bibliothèque nationale, Département des manuscrits, Nouvelles acquisitions française, 6094-6134. (f. 289 ; f. 290 v., n° 7, f. 328, n° 92 ; f. 336.) (du vice-président du Conseil des écoles au préfet de la haute-Garonne (16 floréal an XIII/6 mai 1806), A.D. Haute-Garonne, L 2566.) (du préfet de la Haute-Garonne à Alexandre Du Mège (12 mai 1820), A.M. Toulouse, Archives du Musée des Augustins, Correspondance, Dossier 1820.) Lucas (Jean-Paul), Catalogue critique et historique des tableaux et autres monumens des arts du Musée de Toulouse, Toulouse, 1806, (p. 195, n° 182.) Du Mège (Alexandre), Notice des tableaux, statues, bustes, dessins, etc., composant le Musée de Toulouse, Toulouse, 1813, (p. 58, n° 175.) Du Mège (Alexandre), Notice des tableaux, statues, bustes, bas-reliefs et antiquités composant le Musée de Toulouse, Toulouse, s. l. n. d., 1818, (p. 81, n° 107.) Du Mège (Alexandre), Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le Musée de Toulouse, Toulouse, 1828, (p. 84, n° 186.) Du Mège (Alexandre), Description du Musée des Antiques de Toulouse, Toulouse, imprimerie de Jean-Matthieu Douladoure, 1835 (une autre édition du même catalogue, en 1835, chez F. G. Levrault à Paris), (p. 175-176, n° 432.) Du Mège (Alexandre), Description du Musée des Antiques de Toulouse, catalogue manuscrit, Paris, 1844, (p. 791, 793.) Roschach (Ernest), Catalogue des Musées Archéologiques de la Toulouse, Musée des Augustins, Musée Saint Raymond. Toulouse, 1864, Ed. en 1892. (p. 252, n° 707.) Garrucci (Raffaele), Storia dell'arte cristiana nei primi otto secoli delle Chiesa, t. V, Prato, 1879, (p. 109, n° CCCLXXIII, 1-3, fig. 373, 1-3.) Le Blant (Edmond), Les sarcophages chrétiens de la Gaule, Paris, 1886, (p. 125, n° 153 et pl. XXXIX,1.) Roschach (Ernest), Histoire graphique de l'ancienne province Languedoc, Toulouse, 1904 (Histoire générale de Languedoc), (p. 237.) (s.v., France, V (2), 1923, col. 2517, n° 269 ; s.v. sarcophage, XV (1), 1950, col. 866 ; s.v. Toulouse, XV (2), 1952, col. 2474, n° 5.) Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (p. 208, n° 507.) De Lahondès (Jules), Les monuments de Toulouse, Toulouse, 1920, (p. 22, fig. 16.) Auriol (A.) et Rey (R.), La basilique Saint-Sernin de Toulouse, Toulouse-Paris, 1930, (p. 345 et fig.347.) Praviel (Armand), Monsieur Du Barri et sa famille, Paris, 1932, (p. 152.) Ward Perkins (J. B.), 'The Sculpture of Visigotic France', dans Archaeologia, LXXXVII, 1938, p. 79-128. (p. 122, n° 95 ; pl. XXXIII,2,7 et XXXIV,4.) Cumont (Franz), Recherches sur le symbolisme funéraire des Romains, Paris, 1942, (p. 453-454.) Matsakis (P.), L'art des sarcophages paléochrétiens de Toulouse (Ve-VIIe siècles), Mémoire de D.E.S., Faculté des Lettres et Sciences humaines de Toulouse, s. d. (1956), texte dactylographié, (p. 60-69, 104, 105 et pl. VIII a, b, c.) Sassier (Aymeric), La sculpture paléochrétienne et pré-romane en Languedoc Méditerranéen et en Roussillon (IVe-IXe siècle), Thèse de 3e cycle, Faculté des Lettres et Sciences humaines de Toulouse, 1956, texte dactylographié, (p. 570, 598, 620, 699 et fig. 127, pl. XXXI.) Gerke (Friedrich), 'La scultura paleocristiana in Occidente', dans Corsi di cultura sull'arte ravennate e bizantina, 1959, (p. 72-73.) Briesenick (Brigitte), 'Typologie und Chronologie der Südwest-Gallischen Sarkophage', dans Jahrbuch des Römisch-Germanischen Zentralmuseums Mainz, IX, 1962, p. 76-182. (p. 152, n° 19 ; p. 169, n° 185 et pl. 15,3 ; 16,3 ; 17,4 ; 19,4 ; fig. 7, k, p. 179.) Mesplé (Paul), 'Recherches sur les origines des sarcophages paléochrétiens du musée des Augustins de Toulouse', dans L'Auta, n° 319, 1963, p. 106-116 ; n° 320, 1963, p. 122-126. (p. 113 et fig. p. 110.) Labrousse (Michel), Toulouse antique des origines à l'établissement des Wisigoths, Paris : Ecole Française de Rome, 1968 (Bibliothèque des Ecoles Françaises d'Athènes et de Rome), Paris, 1968, (p. 473-474.) James (Edward), The Merovingian Archaeology of South-West Gaul, Oxford, 1977, 2 vol, (B.A.R. 25), (p. 305, n° 13 ; p. 336, n° 190 et pl. 94, a, b, c.) Landes (Christian), Inventaire de la collection paléochrétienne du musée des Augustins, Toulouse, 1977, (mémoire et vol. de planches inédits) manuscrit déposé au musée, n° 52, (p. 24-25, n° 25.) Deroo (Christophe), La sculpture funéraire chrétienne de la Haute-Garonne antérieure à l'an mil, Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art, Université de Toulouse-Le Mirail, 1981, texte dactylographié, (p. 200-205, n° 75 et pl. XLVI, c ; XLII, a, b.) Durliat (Marcel), Deroo (Christophe) et Scellès (Maurice), Recueil général des Monuments sculptés en France pendant le haut Moyen Âge (IVe-Xe siècles), t. IV : Haute-Garonne, éd. du C.T.H.S., Paris : Comité des Travaux historiques scientifiques, 1987, (p. 11-113, n° 156 et pl. LXXIX.) Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/Musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 166.)