Portrait d'Antonin le Pieux

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Ra 337 ; 30003 (Ancien numéro)

Dénomination

tête

Titre

Portrait d'Antonin le Pieux

Période de création

2e siècle

Matériaux - techniques

marbre de carrare (ronde-bosse)

Mesures

Hauteur en cm 64 ; Hauteur tête en cm 44 ; Largeur en cm 40,5 ; Profondeur en cm 41,5

Description

L'état d'inachèvement de cette oeuvre, parfois indûment contesté, lui confère une réelle valeur au sein des portraits du "Haupttypus" d'Antonin le Pieux. L'empereur se fit représenter, on le sait, durant tout son règne, selon un seul et même type dont la tête de Béziers a bien les caractéristiques essentielles, quoi qu'on en ait dit. Il n'y a donc pas lieu d'y chercher des traits de provincialisme que rien ici n'atteste. Simplement ébauchées mais très correctement mises en place, les mèches de la frange frontale et celles qui encadrent latéralement le visage répondent, une par une, au schéma du prototype que nous transmettent plus d'une centaine de répliques. A l'arrière, un grand éclat de marbre a sauté au cours du travail, ce qui défigure aujourd'hui le volume d'ensemble du crâne. Il y avait été remédié en stuquant les deux surfaces concaves que l'on distingue en dessous de l'occiput, du côté gauche et derrière l'oreille droite, et qui portent la trace d'un recreusement antique à la pointe pour faciliter l'adhérence de ces compléments. Témoins aussi de l'inachèvement de cet étonnant portrait les fonds de pointe qui parsèment, de ci de là, la surface des chairs et n'avaient pu encore être ravalés et le travail de mise en place des touffes de poils de labe réalisé à la gradine mais déjà parfaitement clair. Les yeux, quelque peu accentués par rapport aux portraits habituels, se comprennent aisément dans une effigie colossale que l'on ne pouvait contempler que d'assez bas et qui n'eût pas eu, sans cette correction de détail, le regard suffisamment ouvert. Rien là qui signale nécessairement l'effigie d'un Divus et nous reporte donc à une date postérieure à 161. On y prendra garde. Notice de Jean Charles Balty extraite du catalogue d'exposition « Le regard de Rome », 1995. ; Ce portrait appartient à un ensemble de dix têtes en marbre découvertes, en 1844, dans l'angle d'une construction à proximité du forum antique de Béziers (Héraut). L'état d'inachèvement de cette œuvre lui confère une réelle valeur parmi les portraits officiels d'Antonin le Pieux. L'empereur se fit représenter, durant tout son règne, selon un seul et même type dont la tête de Béziers a bien les caractéristiques essentielles. Simplement ébauchées mais très correctement mises en place, les mèches de la frange et celles qui encadrent latéralement le visage répondent au schéma du prototype que nous transmettent plus d'une centaine de répliques. Les yeux sont quelque peu accentués par rapport aux portraits habituels ; ceci se comprend aisément dans une effigie colossale que l'on ne pouvait contempler que d'assez bas et qui n'aurait pas eu, sans cette correction de détail, le regard suffisamment ouvert. Marie Nonclercq, d'après la notice de Jean Charles Balty extraite du catalogue d'exposition « Le regard de Rome », 1995.

Etat du bien

16/05/2011 (date de constat)

Contexte historique

Découverte / collecte

Europe, France, Occitanie, Hérault, Béziers (Rue Pierre-Paul Riquet, lieu de découverte) ; Fouilles archéologiques ; (1844, date de découverte)

Précisions découverte

Les fouilles rue de l'Ave (aujourd'hui rue Riquet) permirent la découverte de dix têtes en marbre (n° inventaire Ra 336 à Ra 342 d). Henri Rachou, 1912. Les portraits de Béziers ont été découverts dans l'angle d'une construction antique près du forum de Béziers.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Toulouse, musée Saint-Raymond

Date acquisition

1845 acquis

Ancienne appartenance

Société Archéologique du Midi de la France

Informations complémentaires

Exposition

Le regard de Rome, museu nacional arqueoliogic, Tarragone, 31/03/1995 - 18/06/1995
Le regard de Rome, muséo nacional de arte Romano, Mérida, 07/07/1995 - 24/09/1995#Le regard de Rome, musée saint-Raymond, Toulouse, 13/10/1995 - 31/12/1995#Le regard de Rome, Rome, 09/02/1996 - 24/04/1996#Rome et les Barbares, Palazzo Grassi, Venise, 26/01/2008 - 20/07/2008#L'image et le pouvoir, musée Saint-Raymond, Toulouse, 19/11/2011 - 18/03/2012#Augustus et alii, le portrait romain, musée du Bitterois, Béziers, 31/05/2011 - 18/09/2011#L'image et le pouvoir, Forum antique de Bavay, 12/09/2013 - 14/01/2014

Bibliographie

Ernest Roshach, Antiquités : musée des Augustins, Objets d'art : musée Saint-Raymond, Toulouse, Toulouse, Imprimerie Viguier, 1865 (n° 211)
Ernest Roschach , Musée de Toulouse. Catalogue des antiquités et des objets d'art, Toulouse, Imprimerie Viguier, 1865 (n° 211)#Ernest Roschach, Catalogue des musées archéologiques de la ville de Toulouse : musée des Augustins, musée Saint-Raymond, Toulouse, Roux et Cléder, 1892 (p. 93, n° 211)#Emile Espérandieu, Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. I, Paris, 1907 (p. 342, n° 10)#Henri Rachou, Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, Editions Privat, 1912 (p. 138, n° 337)#Bulletin municipal de la ville de Toulouse, Toulouse, 1937. (p. 92)#Brendel (O.), Ikonographie des Kaisers Augustus, Nümberg, 1931, (p. 58, n° 3)#Wegner (Max), Die Herrscherbildnisse in antoninischer Zeit, Berlin, 1939 (Das römische Herrscherbild ; II,4), (p. 18, 151 et 283)#Poulsen (Vagn H.), Studies in Julio-Claudian Iconography dans Acta Archaeologica, t. 17, fasc. I, 3, 1946, (p. 7)#Gross (W. Hatto), Iulia Augusta, Untersuchungen zur Grundlegung einer Livia-Ikonographie, Göttingen, 1962, (p. 109)#Monique Clavel, Béziers et son territoire dans l'Antiquité, Paris, 1970 (p. 467-468)#Wegner (Max), "Verzeichnis der Kaiserbildnisse von Antoninus Pius bis Commodus", I. dans Boreas, II, 1979, p. 87-181. (p. 121)#Zanker (Paul), Provinzielle Kaiser-porträts. Zur Rezeption der Selbstdarstellung des Prinzeps. Munich, 1983 (Abhandlungen der Bayerischen Akademie der Wissenschaften, Phil.-Hist. Klasse, n.s. ; 90), (p. 39, pl. 16.4)#Kreikenbom (D.), Griechische und römische Kolossalporträts bis zum späten ersten Jahrhundert n. Chr., Berlin, New York, 1992, (p. 224)#Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, Toulouse, Musée Saint-Raymond, 1995 (p. 147, n° 104)#Jean-Charles Balty, Daniel Cazes, Portraits impériaux de Béziers. Le groupe statuaire du forum, Toulouse, Musée Saint-Raymond, 1995 (n° 10)#Daniel Cazes, Le Musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, Paris, Somogy, 1999 (p. 51-2)#F. Braemer, "Le culte impérial en Narbonnaise et dans les Alpes au Haut-Empire : documents sculptés", dans Revue Archéologique de Narbonnaise, 32, p. 49-55 (p. 52)#Emmanuelle Rosso, L'image de l'empereur en Gaule romaine. Portraits et inscriptions, Paris, Editions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2006 (p. 361-362, n° 130)#L'image et le pouvoir, le siècle des Antonins. Exposition Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, du 19 novembre 2011 au 18 mars 2012, Toulouse, Musée Saint-Raymond, 2011 (p. 13-14)#Donato Attanasio, Matthias Bruno, Walter Prochaska, The marbles of roman portraits: new data on the marble provenance of 261 imperial and private urban portraits dating from the mid 1st century B.C. to the early 6th century A.D. in Jahrbuch des Deutschen Archäologischen Instituts, vol. 134, pp. 167-277 , 2019

1/3
Portrait d'Antonin le Pieux_0