Portrait d'un inconnu, drapé d'un manteau à franges ; Aelius César (Ancien titre)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

Ra 65 ; 30112 (Ancien numéro)

Dénomination

buste

Titre

Portrait d'un inconnu, drapé d'un manteau à franges ; Aelius César (Ancien titre)

Millésime de création

195 entre, 205 et

Matériaux - techniques

marbre, ronde-bosse

Mesures

Hauteur en cm 62.5 ; avec piédouche 81 ; tête 30 ; Largeur en cm 58 ; Profondeur en cm 30

Sujet représenté

portrait (homme)

Précisions sujet représenté

La tunique est en grande partie dissimulée par la draperie du paludamentum (grand manteau des généraux et des empereurs). Deux autres portraits, conservés à Rome, montrent les mêmes yeux effilés et une technique de taille similaire au niveau de la chevelure. L'oeuvre est puissamment réaliste. Pascal Capus, 2015. Marbre de Göktepe (Turquie.). Ce très beau buste est revêtu d'une tunique en majeure partie dissimulée par l'ample draperie d'un paludamentum à franges. Ici règne l'esprit de la solennelle iconographie impériale. Peu après sa découverte, le portrait fut présenté par A. du Mège comme celui d'Aelius César, fils adoptif d'Hadrien. Puis, L. Joulin le rejeta dans l'anonymat tout en le plaçant dans l'époque sévérienne, avant qu' E. Espérandieu, à la suite de confusions bibliographiques, ne le donne comme un très hypothétique Didius Julianus. Klaus Fittschen l'a rapproché de plusieurs portraits privés (dont un au Museo Nazionale Romano et un autre au Museo Capitolino, à Rome) qu'il situe entre 195 et 205 et sur lesquels se retrouvent les mêmes yeux très effilés et un traitement fort proche de la chevelure. Celle-ci est sculptée avec une variété, un raffinement et une recherche d'effets que l'on qualifierait volontiers de baroque. Marquée de quelques traits de fatigue, l'expression est empreinte d'une humanité attachante. Cela rend d'autant plus regrettable la mutilation du nez et de la lèvre supérieure. Daniel Cazes (1995 - Regard de Rome).

Contexte historique

Découverte / collecte

France ; Haute-Garonne ; Martres-Tolosane ; (Villa de Chiragan, lieu de découverte) ; fouilles ; (19e siècle, date de découverte)

Précisions découverte

1826-1828, Villa romaine de Chiragan

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, mode d'acquisition inconnu, Toulouse, musée Saint-Raymond

Informations complémentaires

Exposition

Toulouse et l'Antiquité retrouvée au XVIIIe siècle, Toulouse, Musée Saint-Raymond, juin-août 1989. Le regard de Rome à Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995-1996,

Bibliographie

Balty (Jean-Charles), Cazes (Daniel) et Rosso (Emmanuelle), Sculptures antiques de Chiragan, I.2. Les portraits romains, I.2 Le siècle des antonins, musée Saint-Raymond, musée des Antiques de toulouse, février 2012. (p. 27; fig. 18, 19. p. 268; fig.203.) Du Mège (Alexandre), Notice des monumens antiques et des objets de sculpture moderne conservés dans le Musée de Toulouse, Toulouse, 1828, (p. 63-64, n° 124.) Du Mège (Alexandre), Description du Musée des Antiques de Toulouse, Toulouse, imprimerie de Jean-Matthieu Douladoure, 1835 (une autre édition du même catalogue, en 1835, chez F. G. Levrault à Paris), (n° 200.) Du Mège (Alexandre), Description du Musée des Antiques de Toulouse, catalogue manuscrit, Paris, 1844, (n° 363.) Roschach (Ernest), Catalogue des Musées Archéologiques de la Toulouse, Musée des Augustins, Musée Saint Raymond. Toulouse, 1864, Ed. en 1892. (n° 65 ou 73 D.) Joulin (Léon), 'Les établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosane', extrait des Mémoires présentés par divers savants à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1ère série, tome XI, 1ère partie, Paris, 1901, (p. 337 et pl. XXIV, n° 308.) Espérandieu (Emile), Recueil général des bas-reliefs de la Gaule romaine, t. II, Paris, 1908, (p. 72, n° 970 (avec bibl. en partie erronée).) Rachou (Henri), Catalogue des collections de sculpture et d'épigraphie du musée de Toulouse, Toulouse, éd. Privat, 1912, (n° 65 et 73 D.) Fittschen (Klaus), 'Zum angeblichen Bildnis des Lucius Verus im Thermen-Museum', dans Jahrbuch des Deutschen Archölogischen Instituts, vol. 86, 1971, p. 213-252. (p. 237-240, fig. 31 et 32.) Catalogue d'exposition Toulouse et l'Antiquité retrouvée au XVIIIe siècle, Toulouse, musée Saint-Raymond, juin-août 1989, (n° 36.) Catalogue d'exposition Le regard de Rome, Tarragone, Mérida, Toulouse et Rome, 1995, (p. 91, n° 49.) Cazes (Daniel), Le musée Saint-Raymond, Musée des Antiques de Toulouse, éd. Somogy/musée Saint-Raymond, Toulouse/Paris, 1999, (p. 137.)

Portrait d'un inconnu, drapé d'un manteau à franges ; Aelius César (Ancien titre)_0