Portrait d'Emmanuel, fils de l'artiste

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2007 0 66

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Portrait d'Emmanuel, fils de l'artiste

Précision auteur

BENJAMIN-CONSTANT : Paris, 1845 ; Paris, 1902

Ecole-pays

France

Période de création

4e quart 19e siècle

Millésime de création

1876 entre, 1900 et

Matériaux - techniques

carton, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 29.5 ; Largeur 29.5 ; Hauteur avec cadre en cm 46 ; Largeur avec cadre en cm 46 ; Profondeur 4

Inscriptions

Signature

Précisions inscriptions

Signature, en bas à gauche : Benj-Constant

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Voir aussi : Portrait de ses deux fils (63 8 1) ; 'Il est difficile d'établir l'antériorité ou non du 'Portrait d'Emmanuel' sur le double portrait. La rondeur du visage et la barbe épaisse nous paraissent très similaires et permettent d'envisager une datation assez proche à quelques années près'. Cf. A. Hémery, Toulouse, 2009.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, legs, Toulouse, musée des Augustins

Date acquisition

1985

Ancienne appartenance

Collection privée, BENJAMIN-CONSTANT Mme Vve André

Informations complémentaires

Exposition

'Ephraïm Mikhaël et son temps' Bibliothèque Municipale, Toulouse - novembre 1986#'Quoi de neuf au musée ? 25 ans d'acquisitions (1985-2009)' - Musée des Augustins - 04/04-02/11/2009#'Benjamin-Constant. Merveilles et mirages de l'orientalisme' musée des Augustins - 04/10/2014-04/01/2015 ; Montréal, Musée des Beaux-Arts - 26/01-07/06/2015

Bibliographie

'Ephraïm Mikhaël et son temps' Bibliothèque Municipale, Toulouse - novembre 1986 25 ans d'acquisitions au musée des Augustins (1985-2009) / Toulouse, musée des Augustins 4 avril - 2 novembre 2009. Toulouse : musée des Augustins, 2009. 1 vol. (179 p.) : ill. en noir et en coul. ; 27 cm. (cat. 76, p. 124-125) 'Benjamin-Constant. Merveilles et mirages de l'Orientalisme' Musée des Augustins, Toulouse et Les Éditions Hazan, Paris - octobre 2014 (n° 396, p. 292)