Portrait de Michel Robert Le Peletier des Forts ; Portrait de Germain Louis de Chauvelin, garde des sceaux (ancien titre)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RO 219

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Portrait de Michel Robert Le Peletier des Forts ; Portrait de Germain Louis de Chauvelin, garde des sceaux (ancien titre)

Précision auteur

RIGAUD : Perpignan, 1659 ; Paris, 1743

Ecole-pays

France

Période de création

2e moitié 18e siècle

Millésime de création

1727

Matériaux - techniques

toile, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 146.5 ; Largeur 111.6

Inscriptions

Signature, date

Précisions inscriptions

Signature, date, en bas à droite : FAIT PAR HYACINTHE RIGAUD 1727

Etat du bien

Restauré (1981)

Date sujet représenté

1675 né, 1740 mort

Contexte historique

Genèse

Objet en rapport

Historique

Nouvelle iconographie donnée par Stephan Perreau en 2011 et par Ariane James-Sarazin en 2012. Michel Robert Le Peletier des Forts (1675-1740), comte de Saint-Fargeau, Contrôleur Général de 1726 à 1730. Longtemps considéré comme un portrait de Jean Racine, pourtant mort en 1699, puis Germain-Louis de Chauvelin, marquis de Grobois (1685-1762), personnage considérable qui fut notamment Garde des Sceaux en 1727, avant d'être nommé Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères. Rigaud représente son portrait dans un costume de premier magistrat de France, dans une attitude très solennelle, avec des traits immobiles, un regard sérieux fixant un interlocuteur invisible, et un air quelque peu hautain. Drapé de noir, il est assis dans un fauteuil de bois doré, et tient un pli portant l'adresse Au Roy. Le peintre, par ce procédé, témoigne de l'importance du personnage. La masse sombre du manteau noir est éclairée par des reflets de lumière qui soulignent les plis du tissu. Dans ce tableau sont résumés les talents du spécialiste de la peinture de cour qu'est alors Hyacinthe Rigaud : son personnage est présenté dans une attitude empreinte de noblesse et dans un décor somptueux de riches velours qui dissimulent en partie une colonne cannelée. Nous nous trouvons ici devant un exemple type du portrait d'apparat, particulièrement apprécié durant le Grand Siècle. En rapport avec : Portrait de Michel Robert Le Peletier des Forts

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Toulouse, musée des Augustins

Date acquisition

1832

Ancienne appartenance

FRAISSE M.

Informations complémentaires

Exposition

'Fra' Galgario et le portrait en Europe au XVIIIe siècle' Accademia Carrara di Belle Arti, Bergame - 02/10/2003- 11 /01/2004 ; musée des Augustins, Toulouse - 31/01-10/05/2004

Bibliographie

M. Roucoule, Catalogue raisonné de la galerie de peinture du musée de Toulouse, Toulouse, impr. Dieulafoy, 1835. (n° 338) Pierre-Théodore Suau, Notice des tableaux exposés dans le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Chauvin, 1850. (n° 326) Musées de Province / Louis Clément de Ris.- Paris : Vve Jules Renouard, 1861.- 2 vol. (p.298) Charles Georges, Catalogue raisonné des tableaux du musée de Toulouse, Toulouse, 1864. (n° 189) 'Le musée de Toulouse' in Toulouse : histoire, archéologie monumentale, facultés, académies, établissements municipaux, institutions locales, sciences, beaux-arts, agriculture, commerce, région pyrénéenne. Association française pour l'avancement des sciences, 16e session à Toulouse en 1887 / Eugène Lapierre.- Toulouse : Privat, 1887.- 1150 p. (p. 617) Ernest Roschach, Catalogue des collections de peintures du musée de Toulouse, Toulouse, 1908 (rééd. 1920) (n° 219)

1/3
Portrait de Michel Robert Le Peletier des Forts ; Portrait de Germain Louis de Chauvelin, garde des sceaux (ancien titre)_0