Le Christ porté au tombeau

Identification du bien culturel

N°Inventaire, ancien(s) numéros(s), autres numéros, N° de dépôt

2004 1 286 ; 284 (Ro)

Domaine (catégorie du bien)

peinture

Dénomination du bien

Tableau

Titre

Le Christ porté au tombeau

Auteur / exécutant / collecteur

TOURNIER Nicolas

Précisions / auteur / exécutant / collecteur

TOURNIER : Montbéliard, 1590 ; Toulouse, 1639

Ecole

France

Période de création / exécution

2e quart 17e siècle

Millésime de création / exécution

1632 entre, 1635 et

Matériaux et techniques

Toile, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 314 ; Largeur 166

Inscriptions

Armoiries

Précisions sur les inscriptions

Armoiries : armes des Courtois de Catel

Etat du bien

Restauré (1979)

Sujet représenté

Scène biblique (Mise au tombeau, orfèvrerie, plat, orfèvrerie, aiguière)

Contexte historique

Historique – Objets associés

L'église des Pénitents noirs de Toulouse comprenait un ensemble exceptionnel de peintures de Tournier, dont ne survivent que ce tableau et la 'Bataille des Roches rouges'. En effet, le 'Christ porté au tombeau' entourait avec son pendant, le 'Portement de croix', le 'Christ en croix' qui ornait le maître-autel de l'église. Tournier choisit pour cette composition un dispositif scénique d'une grande étrangeté avec deux marches et un bloc de pierre traités comme des cubes géométriques. Devant la première marche se détachent les armoiries des Courtois de Catel (cette indication n'a malheureusement pas permis de dater et préciser la commande) et la touffe de végétation caractéristique de l'artiste. Sur cette marche sont posés une aiguière et un plat presque identiques à ceux du 'Christ descendu de la croix' (musée des Augustins, Ro 283). Sur la deuxième marche, Nicodème et Joseph d'Arimathie portent le corps du Christ. Sur le cube qui symbolise le tombeau du Christ est placé un simple linceul. Jamais Tournier n'a construit une composition avec un tel esprit de synthèse. Renonçant à toute anecdote et à tout commentaire narratif, il sélectionne des symboles éloquents et universels et crée un effet de distanciation. Les types physiques des personnages deviennent, de manière encore plus marquée dans ces oeuvres ultimes, des stéréotypes. La scène est violemment éclairée sur un fond sombre et bouché. L'ombre s'étend de manière arbitraire sur une partie des visages ou sur la moitié du bras tendu du Christ. Les seuls éléments de couleur sont donnés par les vêtements avec de belles idées de coloriste comme le bleu clair de la ceinture dont on retrouve l'écho dans le turban. La Bataille étant restée inachevée à la mort de l'artiste, on peut penser que le Christ porté au tombeau lui est immédiatement antérieur. Malgré les maladresses relevées, ce tableau est bouleversant dans sa simplicité et sa grandeur. Le seul véritable équivalent est la Mise au tombeau du Caravage à la Pinacothèque Vaticane. La vision de Tournier reste unique par la solennité de son silence. Il faut néanmoins déplorer l'état de ce tableau transposé qui ne transmet plus que l'écho de l'idée originelle de Tournier. L'état actuel paraît malheureusement irréversible. © musée des Augustins (D. Martin).

Lieu de création / d’exécution / d’utilisation

France, Haute-Garonne, Toulouse (lieu d'utilisation)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, transfert de propriété de l'Etat à titre gratuit, Toulouse, musée des Augustins

Date d’acquisition

2004

Ancienne appartenance

Propriété de l'Etat

Localisation

Toulouse ; musée des Augustins

Informations complémentaires

Exposition

- 'Rétrospective des oeuvres de peinture et de dessin des artistes toulousains', Toulouse, musée des Augustins, 1887.#- 'L'Age d'or de la peinture toulousaine', exposition organisée par la ville et par le syndicat d'initiative de Toulouse, avec le concours des Directions des Musées nationaux et des Monuments historiques, musée des Augustins, novembre 1946-janvier 1947#- 'L'Age d'or de la peinture toulousaine', Paris, Orangerie, 1947.#- 'Nicolas Tournier. Un peintre caravagesque, 1590-1639', Toulouse, musée des Augustins, 30 mars au 1er juillet 2001.

Bibliographie

- Dupuy du Grez, 'Traité sur la peinture : pour en apprendre la théorie et se perfectionner dans la pratique', Toulouse, 1699 (Reprint, Genève, 1972) (p. 212) - [Jean-Paul Lucas], Catalogue des tableaux et autres monumens des Arts formant le muséum provisoire établi à Toulouse, Toulouse, impr. Robert, an III (1795) (n° 84) - [Jean-Paul Lucas], Notices des tableaux, statues, bustes, dessins composant le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Caunes, 1805. (n° 357) - [François Jacquemin], Notice des tableaux, statues, bustes, dessins, composant le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Douladoure, 1813. (n° 391) - [François Jacquemin et Suau], Notice des tableaux, statues, bustes, bas-reliefs et antiquités composant le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Douladoure, s.d. (1818 ou 1820). (n° 452) - [François Jacquemin et Suau], Notice des tableaux et dessins conservés dans le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Douladoure, 1828. (n° 450) - M. Roucoule, Catalogue raisonné de la galerie de peinture du musée de Toulouse, Toulouse, impr. Dieulafoy, 1835. (n° 387) - Chennevières-Pointel Philippe de, 'Recherches sur la vie et les ouvrages de quelques peintres provinciaux de l'ancienne France', Paris, 4 vol., 1848-1862. (p. 238) - Pierre-Théodore Suau, Notice des tableaux exposés dans le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Chauvin, 1850. (n° 367) - Emile Vaïsse, 'Réouverture du Musée de Toulouse. Remaniements, retouches, restaurations', Revue de Toulouse, T6, 1858, p. 417-429 (p. 427) - Musées de Province / Louis Clément de Ris.- Paris : Vve Jules Renouard, 1861.- 2 vol. (p.305-306) - Charles Georges, Catalogue raisonné des tableaux du musée de Toulouse, Toulouse, 1864. (n° 235) - BENEZET B., 'Histoire de l'art toulousain', Association française pour l'avancement des sciences, 16e session à Toulouse en 1887, septembre 1887. (p. 552) - 'Le musée de Toulouse' in Toulouse : histoire, archéologie monumentale, facultés, académies, établissements municipaux, institutions locales, sciences, beaux-arts, agriculture, commerce, région pyrénéenne. Association française pour l'avancement des sciences, 16e session à Toulouse en 1887 / Eugène Lapierre.- Toulouse : Privat, 1887.- 1150 p. (p. 615) - 'Rétrospective des oeuvres de peinture et de dessin des artistes toulousains', Toulouse, musée des Augustins, 1887. (n° 44) - L'Hers Jean de, 'Au musée des Augustins', L'Art Méridional, 1er janvier 1904, N°225, p. 1-2 - Ernest Roschach, Catalogue des collections de peintures du musée de Toulouse, Toulouse, 1908 (rééd. 1920) (n° 284) - ALCANTER DE BRAHM, 'L'Ecole toulousaine de peinture au XVIIIe et au XIXe siècles', 2 vol., paris, Ecrivains indépendants, librairie F. Piton, 1935. (p. 38) - Henri Rachou, 'Musée des Augustins. Collections de peinture', dans Bulletin municipal, février 1935 - mars 1936. (n° 382) - Mesplé P., 'A propos de l'entrée au Louvre d'une oeuvre du peintre toulousain Robert Tournier', L'Auta, n° 114, 1939. (p. 137) - Isarlo G., 'Caravage et le caravagisme européen', Aix-en-Provence, 1941. (p. 238) - L'âge d'or de la peinture toulousaine : exposition organisée par la ville et par le syndicat d'initiative de Toulouse, avec le concours des Directions des Musées nationaux et des Monuments historiques. Paris : musée des Augustins, 1947 . 1 vol. (71 p.) : pl. ; 19 cm. (n° 55) - L'âge d'or de la peinture toulousaine : exposition organisée par la ville et par le syndicat d'initiative de Toulouse, avec le concours des Directions des Musées nationaux et des Monuments historiques. Paris : musée des Augustins, 1947 . 1 vol. (71 p.) : pl. ; 19 cm. (n° 31) - MESPLE Paul, 'Une école de peinture provinciale au XVIIème siècle : l'Ecole de Toulouse', dans Gazette des Beaux-Arts, mars 1949. (p. 211) - Mesuret R., 'L'oeuvre peint de Nicolas Tournier : Essai de catalogue', Gazette des Beaux-Arts, 1957. (p. 333-334, n° 12) - Robert Mesuret, 'Evocation du vieux Toulouse', Paris, 1960 (Marseille, Laffite Reprints, 1978) (p. 459) - Klütsch M., 'Caravaggio und di e französische Malerei des 17. Jahrhunderts', Cologne, 1974. (Thèse dactylographiée). (p. 302) - Nicolson B., 'The International Caravaggesque Movement', Londres, 1979. (p. 102) - Wright C., 'The French Painters of the Seventeenth Century', Londres, Orbis ed., et Boston, 1985. (p. 31) - Le portrait toulousain de 1550 à 1800 : exposition présentée au Musée des Augustins du 21 octobre 1987 au 7 janvier 1988 / [catalogue rédigé par Jean Penent, Christian Peligry, Jean-Pierre Suzzoni]. Toulouse : Loubatières, 1987. 1 vol. (188 p.) : ill. ; 28 cm. (Penent, p. 72) - Nicolson B., 'Caravaggism in Europe', Turin, 1989 (2e éd. revue et corrigée par Luisa Vertova). (p. 198) - Prat C., 'Les peintures religieuses de Nicolas Tournier (1590-1639) dans les collections du Louvre, du musée des Augustins, à Saint-Paul et à Saint-Just de Narbonne', memoire de maîtrise, Université de Toulouse-Le-Mirail, juin 1992. (p. 46-51) - Mérot A., 'La Peinture française au XVIIe siècle', Paris, Gallimard/Electa, 1994. (p. 84) - Brême D., 'Georges de La Tour à la lumière du caravagisme', Dossier de l'art, n° 42, octobre-novembre 1997. (p. 85 et 88) - Brizault N., 'Nicolas Tournier', Mémoire de maîtrise, Université de Paris IV, septembre 1997. (p. 72-75) - Nicolas Tournier, 1590-1639 : un peintre caravagesque : [exposition], Toulouse, musée des Augustins, [29 mars-1er juillet 2001]. Paris : Somogy ; Toulouse : musée des Augustins, 2001. 1 vol. (191 p.) : ill. en noir et en coul., jaquette ill. en coul. ; 29 cm. (p. 152-153, n° 34)