San Diego de Alcala de Henares en extase devant la croix

Identification du bien culturel

N°Inventaire

D 1846 1 ; 415 (Ro)

Domaine

peinture

Titre

San Diego de Alcala de Henares en extase devant la croix

Précision auteur

MURILLO : Séville, 1618 ; Séville, 1682

Ecole-pays

Espagne

Période de création

2e quart 17e siècle

Millésime de création

1645 entre, 1646 et

Matériaux - techniques

toile, peinture à l'huile

Mesures

Hauteur 173 ; Largeur 186 ; Profondeur 4.5 ; Hauteur avec cadre en cm 208 ; Largeur avec cadre en cm 220 ; Profondeur 15

Inscriptions

Inscription concernant la représentation

Précisions inscriptions

Inscription concernant la représentation, en bas, sur un linteau peint en gris. Inscription rimée en quatre colonnes, sur deux lignes, en partie effacée : El General Y obispo de (Pam)plona / ... / Admiran Los prodigi(os) que pregona / El amor en... / Niega el amor Al Riesgo que blaçona / A mejor luz la gloria, alli la lle(va) / Don(de)... Dios...

Etat du bien

Restauré en 1860 (George), en 1963 (Jacques Linard), en 1979-80 (Chavanon et Bionnier) et en 1998 (Catherine Goupil et Serge Tiers).

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Ce tableau appartient à un cycle de onze scènes peintes par Murillo pour le petit cloître du couvent des Franciscains de Séville en 1645-1646. Il s'agit des premières commandes de l'artiste, qui n'a pas encore atteint la pleine maturité de son style. Le saint, en extase, de trois-quarts, les mains ouvertes, contemple la croix plantée dans la cour du couvent, sans s'inquiéter de la présence du prince de l'Eglise et de son cortège, venus lui rendre visite. A ses pieds gisent une bêche et quelques légumes. Dans la densité d'un espace rigoureusement structuré, le saint paraît aspiré vers les cieux. Il est figuré dans la partie gauche du tableau, et se détache du groupe des visiteurs qui restent serrés les uns contre les autres, mais se maintiennent à une distance respectueuse de lui. Ainsi isolé, il semble revêtu d'une aura mystique très forte. Au delà des qualités relevées dans la composition, cette toile témoigne des talents de Murillo dans le domaine du paysage, mais aussi dans celui de la nature morte, comme le montrent les légumes au premier plan.
Appartient à une série de scènes peintes pour le cloître du monastère franciscain à Séville ; en rapport avec : L'extase de saint François et San Diego, S. Diego de Alcala distribuant du pain aux pauvres, Frère Julian d'Alcala et l'âme de Philippe II, La mort de sainte Claire, Saint Salvador de Horta et l'inquisiteur d'Aragon, Le bienheureux Gilles devant Grégoire IX, Deux frères franciscains, La cuisine des anges ou le miracle de San Diego, Le frère Jupinero et le pauvre, L'Immaculée conception, Le miracle des roses de San Diego de Alcala ; Les tableaux de l'ensemble sont aujourd'hui tous localisés.

Lieu de création/utilisation

Espagne, Séville (lieu d'utilisation)

Utilisation / Destination

décor d'architecture

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat

Ancienne appartenance

Vente publique, AGUADO Marquis d', 1843, Paris (Ville de)

Lieu de dépot

Dépôt, Toulouse, musée des Augustins

Date de dépôt

1843

Informations complémentaires

Exposition

'L'Espagne et les peintres', Exposition, Toulouse, musée des Augustins, 1950. (n° 2)
'L'âge d'or espagnol - La peinture en Espagne et en France autour du Caravagisme', Bordeaux, galerie des Beaux-Arts, 1955. (n° 35, pl. XXXIV)
'Trésors de la peinture espagnole. Eglises et musées de France', Paris, Palais du Louvre - musée des Arts décoratifs - janvier - avril 1963. (n° 58)
'Murillo dans les musées français' : Paris, Musée du Louvre, 16 juin au 24 octobre 1983. (n° 7)
'La Pintura Sevillana de los Siglos de Oro' - Séville, Hospital de los Venerables Sacerdotes - Novembre 1991 - Janvier 1992. (n° 38)
'Chefs d'oeuvre de la peinture espagnole', Mexico, Musée National de San Carlos - 15 juillet - 15 septembre 1994.
'Luci del Secolo d'Oro Spagnolo', Bologne, Pinacoteca Nazionale - Accademia di Belle Arti - 7 février - 12 avril 1998. (n° 39)
'Le Jeune Murillo' Musée des Beaux-Arts, Bilbao - 19/10/2009-17/01/2010 ; Musée des Beaux-Arts, Séville - 18/02-30/05/2010

Bibliographie

Pierre-Théodore Suau, Notice des tableaux exposés dans le musée de Toulouse, Toulouse, impr. Chauvin, 1850. (n° 39)
Emile Vaïsse, 'Réouverture du Musée de Toulouse. Remaniements, retouches, restaurations', Revue de Toulouse, T6, 1858, p. 417-429 (p. 428)
Musées de Province / Louis Clément de Ris.- Paris : Vve Jules Renouard, 1861.- 2 vol. (p.289-290)
Charles Georges, Catalogue raisonné des tableaux du musée de Toulouse, Toulouse, 1864. (n° 65)
'Le musée de Toulouse' in Toulouse : histoire, archéologie monumentale, facultés, académies, établissements municipaux, institutions locales, sciences, beaux-arts, agriculture, commerce, région pyrénéenne. Association française pour l'avancement des sciences, 16e session à Toulouse en 1887 / Eugène Lapierre.- Toulouse : Privat, 1887.- 1150 p. (p. 615)
GONSE, 'Les chefs-d'oeuvre des musées de France', Paris, 1900. (pp. 309-310)
Ernest Roschach, Catalogue des collections de peintures du musée de Toulouse, Toulouse, 1908 (rééd. 1920) (n° 415)
LAFOND Paul, 'Murillo', 1930. (p. 39)
DORIVAL Bernard, 'Callot, modèle de Murillo', dans Revue des Arts, 1951.
MESPLE Paul, 'Le musée des Augustins à Toulouse' dans Cahiers des Musées de France, Album n°1, Paris, Editions de la Photothèque, 1959. (notice IV)
'San Salvador de Horta de Murillo', dans Revue du Louvre, n° 2, 1982, pp. 129-130.

San Diego de Alcala de Henares en extase devant la croix_0